Philippe Etchebest et M6 condamnés par la justice face à une marque de… caviar !

La chaîne et le chef ont perdu un procès les opposant à la marque Akitania. Alors que M6 réclamait plus de 170 000 euros, elle a été condamnée à verser 8000 euros.

©PurePeople

Un contrat juteux qui s’arrête… à cause de M6 ?

Plusieurs marques demandent au chef Philippe Etchebest d’être leur égérie. Il faut dire qu’il est désormais connu partout en France. A la tête d’émissions cultes comme Top Chef et Cauchemar en Cuisine, il enchaîne les collaborations. On a ainsi pu le voir collaborer avec Lidl, Kronenbourg et le parc Astérix. En 2016, il accepte la proposition de la marque Akitania, spécialisée dans le caviar produit en Aquitaine. Le montant du contrat est juteux : 129.000 euros. 

Capital précise les engagements du chef contre cette somme d’argent : « Le chef cuisinier n’avait pas grand chose à faire : poser en photo avec le produit, élaborer quatre recettes à base de caviar, participer à quelques événements et laisser Akitania mettre sa photo sur l’emballage et sur les lieux de vente« .

Mais en 2017, après un an de collaboration, la marque ne renouvelle pas le contrat. La raison ? Le droit à l’image du chef est géré par la régie publicitaire de M6. Or, la marque aurait tenté de contrer cela. M6 n’apprécie donc pas que le patron d’Akitania « ait proposé une somme d’argent pour contracter directement » avec Philippe Etchebest.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Philippe Etchebest (@chef.etchebest)

Philippe Etchebest : M6 réclame 174.000 euros

La chaîne décide alors d’attaquer en justice la marque, et réclame 174.000 euros en réparation des fautes commises et du manque à gagner. Pour quelle raison ? M6 affirme tout simplement que, même si la marque n’a pas formellement signé un nouveau contrat, un accord de principe avait été trouvé. Mais ce dernier a été rompu par Akitania, en « simulant un désaccord« .

L’affaire est arrivée jusqu’au tribunal judiciaire de Saintes. C’est finalement la marque de caviar qui a gagné. Car en plus de ne pas avoir à payer la somme demandée par M6, Akitania doit être dédommagée par la chaîne. M6 doit en effet lui verser « 7 000 euros de frais de procédure » en dédommagement. Ce jugement a été confirmé par la cour d’appel de Poitiers qui a même ajouté 1000 euros d’amendes. La chaîne et le chef n’ont pas souhaité réagir, tout comme la marque visée par la plainte.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Philippe Etchebest (@chef.etchebest)

Cauchemar en cuisine : deux participantes portent plainte

Philippe Etchebest va pouvoir oublier ce procès perdu en continuant le tournage de ces émissions. On pense notamment à Cauchemar en Cuisine, l’émission qui a fait de lui une star du petit écran. M6 n’a pas de concurrence dès qu’il s’agit de transformer des travailleurs en stars de la télévision. De la même manière que Stéphane Plaza est passé d’agent immobilier à animateur culte, Philippe Etchebest est aujourd’hui une valeur sûre pour la chaîne. En témoigne notamment le succès de son émission qui vise à aider des restaurateurs à se remettre sur pied.

Mais une fois qu’il aide ces restaurateurs, Philippe Etchebest va-t-il les voir, sans les caméras ? Nous avons un début de réponse avec Mélanie, Mylène et Séverine, trois soeurs bien aidées par le chef : « Il n’est jamais revenu. D’ailleurs, les gens me posent toujours la question ! On lui a demandé de passer nous voir, mais on n’a toujours pas de réponse ».

Philippe Etchebest : des critiques honteuses

Dans une récente interview, elles expriment toute leur reconnaissance envers Philippe Etchebest. Ce dernier les a aidé à remonter la pente. Aujourd’hui, elles continuent à tenir le restaurant familial, et s’entendent désormais bien mieux. En revanche, elles vivent de plein fouet le revers de la médaille. Car après un passage à la télévision, certains internautes n’hésitent pas à s’en prendre à elle et vont beaucoup trop loin. A tel point qu’elles sont obligées de porter plainte pour se défendre :

« Deux ans après, on est toujours ouvert, avec pas mal de passages. Il y a tout de même des jaloux qui nous laissent des mauvais avis sur Google ou TripAdvisor, disant que c’est immangeable, dégueulasse, et qu’on devrait avoir honte d’avoir fait Cauchemar en cuisine, alors qu’ils ne sont jamais venus manger sur place… »

« On est même critiquées sur notre physique. Ce sont des faux comptes. On s’en aperçoit en cliquant sur le profil, souvent il n’y a qu’un abonné… ». Mais les critiques vont parfois beaucoup trop loin : « On nous a dit qu’on pouvait aller se jeter du haut d’un pont, faire de la chirurgie esthétique… Cela a été très, très loin. On a bien évidemment porté plainte à la gendarmerie. Mais on savait que ce serait classé sans suite et c’est le cas. Maintenant, on vit avec, cela ne nous atteint plus ».