Pierre Arditi au plus mal, endetté jusqu’au cou, sa descente aux enfers… La cause dévoilée

Le célèbre acteur français Pierre Arditi a fait des révélations fracassantes lors d'une interview dans le magazine "Gala". Découvrez les causes de sa terrible descente aux enfers...

©voici

Pierre Arditi fait partie des acteurs les plus populaires de sa génération. Il serait impossible pour Objeko de vous citer tous les films ou toutes les pièces de théâtre dans lesquels le comédien a joué. Du moins, ce serait beaucoup trop long pour que nous puissions vous parler d’autre chose. Or, c’est d’un sujet bien moins réjouissant que sa carrière que nous allons aborder aujourd’hui. En effet, nos confrères du magazine Public ont regroupé plusieurs interviews de la star. Pierre Arditi s’était exprimé ce 16 mars dans les colonnes de Télé-Loisirs tout d’abord. Le tout pour évoquer son nouveau rôle dans une fiction de France 2. Mais ils recoupent son témoignage avec ses confidences faites dans les colonnes de Gala. Des confidences qui faisait état d’une addiction qui aurait pu courir à sa perte.

Pierre Arditi revient sur une addiction terrible qui l’endettait jusqu’au cou

Le célèbre acteur français passionné toujours autant le public. Du haut de ses 77 ans, il reste « odieusement délicieux » ou « délicieusement odieux » comme disait son épouse, Evelyne Bouix, sur le plateau de C à Vous en septembre dernier. Le fait est que Pierre Arditi n’est pas prêt à prendre sa retraite. Il continue d’enchaîner les projets et nous pouvions donc le retrouver ce 16 mars 2022, sur France 2. En effet, l’acteur joue un rôle dans une fiction de la chaîne de France Télévisions : « Ce que Pauline ne vous dit pas ». Nos confères du magazine Public précisent que Pierre Arditi joue alors le rôle d’un « personnage perfide ». Et que dans les colonnes de Télé-Loisirs il affirme qu’il en est très heureux.

En effet, il peut être intéressant pour des acteurs de son calibre de jouer des rôles si complexes. Car Objeko vous l’accorde, jouer un personnage qui est à l’aise dans le mensonge peut donner du fil à retordre aux meilleurs des comédiens. « Il était intéressant à jouer pour sa duplicité. Bernard Borel apparaît, de prime abord, comme un bourgeois sympathique, bienveillant, libéral, puis, au fur à mesure, il se révèle être un homme particulièrement odieux. », détaillait ainsi Pierre Arditi.

« C’est ce travail qui m’a intéressé. Cette façon de contenir sa nature monstrueuse et de ne la livrer que par petites touches. Il y a notamment cette scène où il se retrouve face à Pauline qu’il démolit complètement avec des mots très durs. l’ai trouvé cette séquence extraordinaire à jouer. », ajoutait-il. Et voilà qui devrait donner envie aux fans de Pierre Arditi de le retrouver sur les écrans de télévision le plus vite possible.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rodolphe Tissot (@rodtissot)

Mais c’est donc une ancienne interview qui va nous ramener aux démons de Pierre Arditi. Une interview qu’il accordait au magazine Gala et qui risque de revenir sur le devant de la scène à chaque nouveau rôle controversé de l’acteur. En effet, il n’était plus lui-même mais ce n’était pas un rôle qu’il avait eu le sentiment d’avoir choisi de jouer…

Une addiction aux jeux rendait l’acteur méconnaissable

Le comédien a connu des moments très difficiles à cause de son addiction aux jeux. En effet, il s’est endetté comme jamais et aurait pu tout perdre. Heureusement, grâce à l’intervention de sa famille il a pu prendre conscience de l’ampleur des dégâts. Objeko ne vous cache pas que Pierre Arditi a eu la chance de pouvoir s’arrêter à temps pour remonter la pente. Selon nos confrères chez Public, à juste titre encore une fois, il faut remonter dans les débuts de la carrière de l’acteur pour retrouver cette terrible addiction. Et le mot est juste puisque le mari d’Evelyne Bouix allait jusqu’à mentir à ses proches pour assouvir ses pulsions.

« J’ai commencé à inventer des excuses bidon pour ne plus aller. travailler et retourner jouer en espérant me refaire. J’inventais des trucs pour emprunter, j’imitais des signatures… », confiait ainsi Pierre Arditi dans les colonnes de Gala« Un soir, j’ai perdu l’argent des vacances. Mon épouse et mon fils m’attendaient pour partir le matin même. En quittant le cercle, il me restait cinquante balles. (…) Entre 5 heures et 7 heures du matin, j’ai passé des coups de fil pour récupérer cet argent. J’ai une dernière fois menti. », poursuivait-il honteux. Pour qu’il arrête de sombrer, le déclic a été violent mais cette violence était sans doute nécessaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dominique Monjanel (@dommonjanel)

« Défiguré, défait, croulant. Je me suis dit mon pote, il y a deux écoles : ‘tu te tires une balle, ou tu arrêtes tout et tu rembourses’. (…) Mon narcissisme m’a sauvé. Je n’avais pas aimé ma gueule dans ce reflet. », concluait ainsi Pierre Arditi. En effet, 10 ans après cette décision, il était enfin parvenu à rembourser ses dettes.