Pierre-Jean Chalençon: Voici ce qu’il a avoué aux enquêteurs durant sa garde à vue concernant les Dîners clandestins…

Invité sur le plateau de TPMP, l’ancien patron du RAID évoque les déclarations Pierre-Jean Chalençon lors de sa garde à vue. Il confirme aussi que le fan de Napoléon risque gros !

Pierre-Jean Chalençon : Voici ce qu’il a avoué aux enquêteurs durant sa garde à vue concernant les Dîners clandestins...
© Jerome Domine

C’est une nouvelle étape qui a été franchie dans l’histoire concernant Pierre-Jean Chalençon. En effet, le célèbre collectionneur aurait bien été placé en garde à vue à l’issue de la perquisition qui a eu lieu dans sa propriété du palais Vivienne. Sur le plateau de Touche pas à mon poste ce vendredi 9 avril, l’ancien patron du RAID évoque ainsi les déclarations de l’ancien acheteur d’Affaire conclue lors de son audition. Pour rappel, le passionné de Napoléon est accusé d’avoir organisé chez lui des dîners clandestins et pourrait donc être convaincu de mise en danger de la vie d’autrui. Objeko vous livre donc plus de détails sur le sujet qui fait grand bruit.

Pierre-Jean Chalençon : le résultat de ses auditions et le risque encouru

Une affaire qui continue de faire grand bruit

Le 8 avril dernier, la police parisienne s’est effectivement présentée au domicile de Pierre-Jean Chalençon. Les enquêteurs disposaient ainsi d’un mandat pour effectuer une visite des lieux qui s’est soldée par la privation de liberté du propriétaire du Palais Vivienne. Une interpellation qui intervient dans le cadre des éventuels dîners clandestins qui ont été organisés par la star du petit écran. En effet, un récent reportage de M6 évoquait ces soirées réalisées en dehors de toutes les mesures sanitaires. Pierre-Jean Chalençon semblait même se vanter d’avoir participé à de telles réunions. D’ailleurs, il aurait été à l’origine de quelques-unes de celles-ci. Un acte qui lui semblait bien anodin, et même normal face aux restrictions de liberté actuelle. Un discours qui semble en tout cas ne pas être passé auprès de la justice. Celle-ci a donc décidé de s’intéresser à un peu plus près à cette affaire.

Sur le plateau de Touche pas à mon poste ce vendredi 9 avril, Cyril Hanouna a donc décidé d’évoquer le sujet plus en profondeur. Afin d’apporter un nouvel éclairage dans ce dossier, Bruno Pomart, l’ancien patron du RAID, était présent sur le plateau. Il explique ainsi les circonstances de la mise en garde à vue de Pierre-Jean Chalençon et les sanctions auxquelles il s’expose. Car, l’ancien acheteur d’Affaire conclue risque gros ! Du moins, s’il était reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés. Son audition était donc très attendue pour connaître les justifications qu’il a bien pu apporter dans cette affaire qui continue de créer la polémique.

Un témoignage éloquent

Selon l’ancien responsable des forces d’élite de la police. Pierre-Jean Chalençon aurait accepté de répondre aux enquêteurs. ” Il a été entendu par la police judiciaire sur toutes les déclarations qu’il a faites à l’endroit et à l’envers puisqu’il dit tout et n’importe quoi. Ça intéresse les enquêteurs de savoir ce qu’il s’est réellement passé. Sur l’éventuelle présence d’un ministre, ce qui n’est pas le cas finalement, de la présence de personnalités politiques “. En résumé, les enquêteurs veulent absolument savoir si ces soirées ont bien eu lieu, quand et surtout avec qui. L’invité de Cyril Hanouna donne donc beaucoup plus de précisions sur le sujet. ” Les enquêteurs de la PJ l’ont convoqué ce matin. Il est venu avec son avocat (….), il est en garde à vue, le parquet a sûrement ordonné la convocation. Il aura 24 h de garde à vue, mais le parquet peut la prolonger de 24 h de plus “.

Une question qui reste en suspens est de savoir si des ministres étaient finalement bien présents aux dîners organisés par Pierre-Jean Chalençon. Car évidemment, le sujet intéresse un grand nombre de Français tout comme les policiers en charge de cette affaire. Mais une autre interrogation est de savoir ce que risque exactement Pierre-Jean Chalençon. Risque-t-il ainsi d’être incarcéré ? Sur ce sujet, l’ancien responsable des forces du RAID livre son appréciation. Tout en ajoutant un détail de poids dans cette déclaration. Objeko revient donc pour vous sur cette interview réalisée sur le plateau de Touche pas à mon poste.

Pierre-Jean Chalençon: Pas un ministre

Selon les informations de Bruno Pomart, aucun ministre n’aurait été présent lors de ces dîners clandestins. Par contre, Pierre-Jean Chalençon aurait bien parlé ” d’un député “ dans sa déposition livrée aux policiers. Il aurait ainsi collaboré avec les enquêteurs. Mieux encore, il aurait tout balancé… ! : ” Il a dit toute la vérité, c’est quand même une infraction grave. Ça va enclencher pas mal de choses derrière. Je pense notamment à la fermeture administrative de son établissement. Il le mériterait largement “. L’ancien patron du RAID semble donc avoir un avis très tranché sur la question.

Il explique également que Pierre-Jean Chalençon ne passera certainement pas par la prison, mais s’expose à une très lourde amende. Si on ajoute à cela, la véritable tornade médiatique qu’a engendrée cette affaire, Pierre-Jean Chalençon pourrait en effet connaître de nombreux désagréments dans les prochains temps. Malheureusement, l’homme semblait en effet de plus en plus polémique ces derniers mois. Un grand nombre de ses déclarations ou de ses prises de position a ainsi suscité du moins l’interrogation quand ce n’est pas l’étonnement. Il reste donc à savoir quel sera le jugement final du tribunal, mais également le verdict populaire. Car la star du petit écran et soi-disant ami des puissants, pourrait connaître un véritable coup d’arrêt à sa perpétuelle recherche d’exposition médiatique.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.