Pierre Ménès viré de Canal+ : voici la somme colossale qu’il a touché pour son départ !

Les négociations sont bel et bien terminées entre la chaîne et le journaliste sportif. Mais à quel prix ? C’est complètement fou ! Objeko vous dévoile le chiffre !

Pierre Ménès viré de Canal+ : voici la somme colossale qu'il a touché pour son départ !
© KCS
Cela fait des mois que Canal+ essaye de se débarrasser de Pierre Ménès. En effet, il a plutôt mauvaise presse depuis quelque temps… Enfin, en juillet dernier, le magazine « L’Équipe » déclarait que la négociation était finalisée et qu’ils avaient trouvé un terrain d’entente. On vous explique tout !

Pierre Ménès et Canal +, une folle histoire d’amour !

capture d’écran (c) Instagram Pierre Ménès (c)

La relation entre le chroniqueur sportif et Canal+ a pris une tournure très désagréable suite au documentaire de Marie Portolano Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste. Cette dernière mettait en exergue l’attitude déplacée de certains collègues de son milieu professionnel. Bien sûr, des hommes et notamment Pierre Ménès. Tout de suite après ce scandale, il a été retiré de l’antenne. Le pro du sport pensait que ça allait être temporaire, mais malheureusement pour lui, Canal+ avait pris une décision plutôt ferme ! Celle de se séparer du journaliste de cinquante-huit ans définitivement. Mais comment en est-il arrivé là ? On vous récapitule. On revient sur ses comportements abusifs. Malgré sa déception, Pierre Ménès a de quoi se consoler avec un gros pactole ! On vous révèle combien…

« L’homme qui n’aimait pas les femmes » ?

L’ancien chroniqueur de Canal+ a construit une belle carrière dans les médias. Celui-ci a toujours été spécialisé dans le domaine sportif, notamment dans le football. Il a été journaliste de presse écrite, dirigeant de club sans parler de sa notoriété dans l’audiovisuel. C’est à partir de 2005 que son parcours prend une tournure intéressante lorsqu’il intègre M6. Il présentera l’émission 100 % Foot en collaboration avec Estelle Denis et Dominique Grimault le dimanche soir à minuit. Et c’est grâce à la coupe du monde 2006 et l’Euro 2008 que le succès lui arrive comme sur un plateau !

Canal+ : en 2013, tout dérape…

Mais en 2013 pour la journée internationale des femmes, ça part en vrille. À l’affiche de l’hebdomadaire L’Équipe, on peut lire : « A-t-on besoin de l’égalité homme-femme dans le sport ?« . Les propos de Pierre Ménès sont jugés déplacés, sexistes et machistes, par Acrimed. En effet, il déclarera quand même que : « Le foot, c’est quand même un sport de mecs […] et pour voir une gonzesse dunker au basket, il faut se lever tôt » ou encore que les athlètes femmes sont de « grosses dondons trop moches pour aller en boîte le samedi soir ».

De plus, sa carrière explose en plein vol quand le fameux documentaire sort. En effet, l’ancien collaborateur de Canal+ est tout de même accusé d’agressions sexuelles sur deux journalistes. On peut vous rappeler les faits. Dans l’émission de Canal Football Club, il soulève la robe de la jeune femme et lui touche les fesses. Il y avait aussi eu quelques années avant, l’embrassade sur la bouche forcée à Isabelle Moreau. Pour Pierre Ménès, ce n’était qu’une « blague« . Celui-ci s’était expliqué sur le plateau de TPMP qui fait partie du groupe Canal+. Au début, Pierre Ménès ne comprenait pas les reproches de ses camarades, mais il s’était excusé. Mais cela n’a pas suffi pour Canal+ qui préfère l’évincer du groupe.

Le jackpot revient à…

Enfin, en juillet dernier, les hostilités se sont terminées entre Pierre Ménès et Canal+L’Équipe déclarait que les deux clans avaient « finalement trouvé un accord financier« , mais sans apporter plus de détails que ça. Et, ce mercredi 22 septembre 2021, on en apprend davantage. Les journalistes ont dévoilé la somme extravagante qu’il a perçue pour son départ de la chaîne. L’expert en football a touché pas moins de 500 000 euros, soit un demi-million d’euros. Un chiffre qui fait tourner la tête. Alors, qu’il a eu des gestes déplacés et qu’on peut dire qu’il a commis beaucoup d’erreurs. Ainsi, son CDI chez Canal+ a pris fin après douze ans de collaboration. En plus, selon les sources, il aurait réclamé le double ! En effet, au départ, il souhaitait plus : « À moins d’un million d’euros, je ne pars pas« , balance l’ancien chroniqueur de Canal+.

Attention aux rumeurs…


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !