Pierre Perret : Voici ce que devient le chanteur, nous avons toutes les infos !

A l'école ou bien adultes, on a tous fredonné des tubes de Pierre Perret. Aujourd'hui, il se confie sur sa carrière mais aussi sur sa famille. Un brin nostalgique, il nous dit tout et ne nous cache rien de ses états d'âme !

© ABACA

Quand on décrypte les textes de Pierre Perret, on se rend compte qu’il y a toujours un sens caché. S’il n’existait pas, on l’inventerait !

C’est l’heure du bilan pour Pierre Perret !

Si votre enfant en a marre des comptines, il est grand temps de lui faire découvrir ces chanteurs. En effet, de Chantal Goya à Dorothée en passant par Hugues Aufray, ils s’inscrivent dans nos mémoires grâce à la description d’un univers enchanté. D’ailleurs, au collège, les professeurs de musique n’hésitent pas à puiser dans le répertoire de Pierre Perret. Impossible de ne jamais avoir participé à une kermesse avec lui en fond sonore ! Il était donc normal qu’Objeko mène sa petite enquête sur ce qu’il devient !

Des mots qui apaisent les maux de la société

Derrière son costume de bon vivant et son regard malicieux, Pierre Perret cache une grande souffrance. Il ne supporte pas l’injustice et va tenter d’inculquer le meilleur à travers ses textes. Pendant toutes ses années à sillonner les routes de France, il en a rencontré du beau monde. Pourtant, à ses yeux, rien ne vaut la reconnaissance du public. Sans eux, il sait qu’il n’aurait sans doute pas pu affronter les drames qui ont jalonné sa vie privée.

Pour vous aider à mieux comprendre son univers, Objeko vous propose quelques exemples. À l’époque de sa sortie, sa chanson sur l’organe reproducteur masculin était destinée aux plus jeunes dans leur apprentissage de la s*x*alité. Pas toujours évident d’en parler à la maison. Alors pourquoi ne pas le faire en musique ? Pierre Perret est le maitre en la matière !

Quant à Lily, presque cinq décennies après sa sortie, elle est encore d’actualité. En effet, elle dénonce le sort des migrants. C’est simple, Pierre Perret est un défendeur acharné de la liberté d’expression.

D’ailleurs, en écoutant La Cage aux oiseaux, on pense forcément au sort des prisonniers. Certes, cela semble utopique de libérer tous les condamnés. Pour Pierre Perret, la solution se trouve dans l’éducation. On aurait pu éviter bien des drames si on avait commencé par là !

Les regrets de Pierre Perret nous mettent la larme à l’œil !

Pendant la pandémie et le premier confinement, Pierre Perret a souffert. Donc, il sort temporairement de son silence. Mieux, il dépoussière sa plume de poète et nous livre un texte à la fois drôle et percutant. C’est bien là son secret. En caméléon, il s’adapte à l’actualité et nous propose des chansons émouvantes et amusantes. Lorsqu’il n’est pas inspiré ou ne souhaite pas subir, il va se ressourcer en Irlande pour s’adonner à sa seconde passion, la pêche. En tout cas, une chose est sûre. Personne ne peut se passer de son analyse judicieuse de la situation. Au lieu de nous faire la morale, il arrive à ressusciter notre âme d’enfant. C’est un peu le grand-père que nous n’avons jamais eu ! Pourvu que ça dure…le plus longtemps possible ! On croise les doigts en ce sens !
On ne le sait pas toujours, mais le quotidien de Pierre Perret n’est pas simple à gérer. D’ailleurs, sa propre famille lui a tourné le dos. À l’origine, le chanteur a eu trois enfants, dont deux jumeaux. Malheureusement, sa cadette décède dans des circonstances tragiques. Pudique, il n’aborde jamais le sujet et esquive quand il sent qu’on le frôle. En ce qui concerne sa descendance, il y a du pain sur la planche pour les apprivoiser. Sans contact avec ses petits-enfants, il semble respecter leur choix du silence, mais en souffre…en silence ! La seule chose qu’il dira c’est qu’ »ils sont disséminés dans la nature, à l’autre bout du monde » Ému, il précise qu’il ne sait « même pas si j’ai des arrière-petits-enfants. » Peut-être il y a encore des rancœurs du passé qui pèsent dans la balance du présent ?  « Vous ne pouvez pas les forcer… Ce n’est pas réjouissant. »
Profondément marqué par les *ttentats de Charlie Hebdo ou le calvaire de Samuel Paty, Pierre Perret n’aime pas trop l’évolution de ce monde dans lequel il se trouve. Il semble vraiment nostalgie d’une période révolue. Récemment, il propose à ses fans un coffret intitulé Mes adieux provisoires. Est-ce bientôt le moment où il va tirer sa révérence ? À presque 90 ans et avec trente écoles qui portent son nom, il est gravé à jamais dans notre esprit. S’il en vient à disparaitre des radars, sa voix et son espièglerie vont terriblement nous manquer. C’est le seul à réussir à nous faire rire quand nous souhaitons pleurer. Et ça, ça vaut tout l’or du monde !