Pourquoi les vêtements pour femme n’ont pas de poches et c’est un véritable problème !

Cette différence entre les vêtements masculins et les vêtements féminins ne relève pas seulement de l'ordre de l'esthétique. En effet, c'est surtout un autre moyen discret de contrôle des femmes dans la société. Explications.

© Roberta Valerio pour le Parisien Week-end – Pourquoi les vêtements pour femme n’ont pas de poches et c’est un véritable problème !

Les vêtements féminins n’ont pas souvent de poches, c’est un fait. Et lorsqu’ils en ont, elles sont souvent si petites qu’elles ne servent pas. Parfois c’est même seulement la forme de la poche qui est apparente alors qu’il s’agit d’un trompe l’œil. Des journalistes et des historiens de la mode se sont penchés sur cette particularité. Et c’est officiel, c’est loin de n’être qu’une question esthétique.

En effet, d’après les études parues sur le sujet, l’absence de poche sur les vêtements féminins serait une façon discrète d’exercer un certain contrôle sur les femmes. Elles seraient ainsi moins libres de leurs mouvements, contraintes de ne rien cacher sur elles. Plus tard, forcées de posséder un sac, à la vue de tous, dans lequel entreposer toutes leurs affaires personnelles.

Objeko vous l’accorde, le sac à main est bien pratique. Et il aurait été facile de penser que toute cette affaire n’était qu’une histoire de mode et de tendance. Mais si les vêtements des femmes manquent de poches, c’est avant tout parce qu’elles n’ont pas les mêmes droits que les hommes. Et cette distinction sur les vêtements remonte au Moyen-Âge.

Les vêtements féminins sont-ils si différents de ceux des hommes ?

Il est fort probable que certains des lecteurs d’Objeko penseront que la rédaction va un peu loin en parlant de « contrôle » sur les femmes en évoquant l’absence de poches des vêtements féminins. Mais n’oublions pas que le droit de vote des femmes ou encore leur possibilité d’ouvrir un compte bancaire en leur nom, sans parrainage de leur père ou de leur mari, ne date que du siècle dernier. Il fallait en effet attendre 1944 pour que les femmes puissent voter. Et 1965 pour qu’elles puissent avoir un compte bancaire à elle et même travailler sans l’autorisation de leur mari par exemple.

En somme, cela ne fait pas encore 100 ans que les droits des femmes évoluent pour tenter d’égaler ceux des hommes. Aussi, il apparaît immédiatement moins absurde que la mode suive les tendances de la société dans ce domaine. Et d’après les experts qui se sont penchés sur le sujet, il faut remonter quelque part au 18 e siècle pour commencer à trouver des explications.

La journaliste mode Lolitta Dandoy précise que le fait d’avoir des poches était directement rattaché à l’idée de pouvoir cacher des choses. Or, c’était forcément interdit pour les femmes. Leurs vêtements devaient être beaux mais ils n’avaient pas intérêt à être pratiques ou confortables. Puisqu’ils n’étaient pas faits pour les femmes, ils étaient faits pour être admirés des hommes.

De fait, les mentalités du 18e siècle et plus tardives aussi, avaient en idée que les femmes étaient décoratives. Ainsi, même lorsque les poches sont apparues sur des vêtements féminins, elles n’étaient pas pratiques comme celles des vêtements masculins. Ces poches n’étaient que décoratives elles aussi.

Une révolution vestimentaire est en marche depuis des années

Pourtant, depuis des années les femmes militent pour avoir accès à des vêtements pratiques et utilitaires elles aussi. En 1881, la Rational Dress Society a été fondée à Londres. Une association féministe qui voulait rendre la mode féminine moins « décorative » finalement. Certains historiens disent aussi que c’est cette association qui a insufflé la révolution vestimentaire que menaient les Suffragettes des années plus tard. En 1910, la tenue des Suffragettes compte pas moins de six poches !

« Toutes bien visibles et toutes faciles à trouver, même par celle qui les porte. », détaillait le New York Times de l’époque, à l’occasion d’un défilé de mode. L’heure du changement avait sonné pour les vêtements féminins. Sur fond d’égalité entre les hommes et les femmes, le vêtements et surtout les poches allaient être une pierre importante de l’édifice du féminisme. Malheureusement, ce genre de révolution prend énormément de temps. Surtout lorsque des impératifs marketings et économiques s’en mêlent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Carolane 🍍 (@carol_ananas)

En effet, pourquoi doter les vêtements féminins de poches alors que la société pourrait les pousser à acquérir un sac à main ? Elles seraient finalement toujours aussi faciles à différencier des hommes. Et il faut bien l’avouer, quelle femme peut affirmer qu’elle n’a pas de sacs à main chez elle ? Objeko vous l’accorde, en l’absence de poches sur ses vêtements, elle ne peut évidemment pas s’en passer.

Enfin, dans les colonnes du journal Le Parisien, une étude américaine est citée. Elle révélait, en 2018, que « seulement 10 % des poches féminines étaient suffisamment grandes pour y contenir une main de femme de taille moyenne, contre 100 % chez les hommes. », indiquait Roberta Valerio pour le Parisien Week-end. Décidément, le changement prend son temps… Néanmoins, la prochaine étape tend à abolir les genres.

Les vêtements des femmes ne peuvent que peu changer apparemment. Créons alors des vêtements dans lesquels les hommes et les femmes seraient à l’aise. Voilà la nouvelle direction que prend la mode ces derniers temps. Une direction plébiscitée par les nouvelles générations.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par NESHU DESIGN (@neshudesign)