PPDA : Le témoignage glaçant d’Alessandra Fra, « Il dégrafe mon soutien-gorge”…

L'écrivaine Alessandra Fra révèle avoir été malmenée par Patrick Poivre d'Arvor dans une cage d'escaliers.

© KCS

Patrick Poivre d’Arvor est sous le coup d’une accusation introduite par l’écrivaine Florence Porcel. Mais depuis la première prise de parole, plusieurs autres femmes ont décidé d’agir. C’est notamment le cas d’Alessandra Fra qui nous raconte son récit. La rédaction d’Objeko va vous dire exactement ce qu’il s’est passé avec la jeune femme.

D’autres témoignages contre PPDA

Le 15 mars dernier, nos confrères du Monde a recueilli une dizaine de témoignages contre Patrick Poivre d’Arvor. Ceux-ci montraient l’abus de position dominante de la part de l’ancien présentateur du JT de 20h de TF1. Malheureusement, les journaux, qui ne font qu’enquêter il faut le dire, gâche l’enquête. Ainsi, le parquet de Nanterre a publié un communiqué où il fait part de son regret concernant une « publicité » qui « complique le travail d’investigation, porte atteinte à la présomption d’innocence du mis en cause, et à l’intimité des victimes« . Il « déplore que tout ou partie du contenu de certaines de ces auditions ait été publié dans la presse, avant même leur exploitation complète par le service d’enquête« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par La Grenade (@lagrenade.lelabel)

D’après ce que nous savons, plusieurs de ces auditions concernent notamment des témoins éventuels des faits dénoncés, ou encore des personnes faisant partie de l’environnement professionnel de Patrick Poivre d’Arvor et de Florence Porcel : »D’autres personnes se signalent spontanément pour être entendues« , est-il aussi écrit dans le communiqué. D’ailleurs, on apprend que l’écrivaine Alessandra Fra l’accuse également d’agression. Elle a notamment raconté ce qu’il s’est passé à nos confrères de Closer. Ne vous inquiétez pas, nous allons vous narrer l’histoire.

Alessandra Fra accuse PPDA d’agression

Dans une entretien pour Closer, Alessandra Fra a raconté sa rencontre avec PPDA. C’était en 2005, lorsqu’elle tombe sur le livre de Patrick Poivre d’Arvor : »De retour à Paris, je tombe sur le livre de PPDA ‘Elle n’était pas d’ici’, en lien avec le suicide de sa fille Solenn, dix ans plus tôt. Je lui ai écrit un mot maladroit, partageant mon bouleversement, sans lui demander de rencontre « explique-t-elle. Le journaliste lui propose rapidement un rendez-vous le 6 avril, dans son bureau de TF1. Mais très vite, l’entretien vire au cauchemar. Il lui embrasse notamment le front : »J’étais tétanisée, » explique-t-elle.

A la suite de cet entretien, ils continuent à s’échanger des messages. Et c’est après un nouveau rendez-vous, qu’Alessandra Fra accepte d’assister au JT de PPDA. Elle raconte notamment que le présentateur la conduit dans une cage d’escaliers des studios de la chaîne: « En haut des marches, il se jette sur moi, dégrafe mon soutien-gorge, glisse sa main dans ma culotte et m’embrasse sur la bouche. C’est mon premier baiser… Je n’ai pas du tout envie qu’il me touche. Je le repousse, il s’arrête. Furieux, il me lance: ‘Ça ne vous fait pas plaisir que je vous touche?’ ». Un récit bouleversant.

Il porte plainte pour « dénonciation calomnieuse« 

Sollicité par nos confrères de l’AFP, le conseil de Patrick Poivre d’Arvor a notamment décrit que son client vivait un « étalage médiatique ». L’ancien présentateur du JT de 20h, assure par le biais de son avocat, qu’il « n’a jamais imposé à qui que ce soit une relation quelle qu’elle soit, et certainement pas à Mme Porcel« . Pour montre qu’il ne comptait pas se laisser faire, le journaliste a décidé de riposter en portant plainte auprès du parquet de Nanterre pour « dénonciation calomnieuse » contre la jeune femme qui l’accuse. Philippe Naepels, l’avocat de PPDA a déclaré que ce mardi 30 mars, ce dernier avait décidé de se battre et de montrer à tout le monde qu’il était innocent.

De son côté, Florence Porcel, qui a été contacté par l’AFP, n’a pas souhaité réagir à la plainte de Patrick Poivre d’Arvor. Par contre, dans un récent entretien à nos confrères du Parisien, la jeune femme a indiqué qu’elle faisait entièrement confiance à la justice concernant le dossier. Elle est certaine que l’enquête faite par les autorités compétentes, permettra d’établir les faits. Enfin, elle souhaite coûte que coûte que l’ancien présentateur du JT de 20h soit jugé pour ses actes. Reste à savoir maintenant comment va se terminer cette histoire. La rédaction d’Objeko vous fait suivre les informations. Restez connectés.