Préretraite : à quel âge pouvez-vous en bénéficier ? Découvrez la réponse ici

La préretraite est un sujet qui touche de nombreuses personnes. Permettant de partir plus tôt à la retraite, elle doit cependant correspondre à certaines conditions.

© L’Express

La retraite est un sujet important et de nombreuses zones d’ombres ne cessent de persister à son sujet. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble ce qu’est la préretraite et comment faire pour en bénéficier. Un dispositif mis en place il y a de nombreuses années, mais qui reste assez méconnu. Pour cela, il faut savoir qu’il existe plusieurs conditions pour y accéder. 

La retraite, un sujet difficile ? 

La retraite est un sujet qui ne cesse de faire de lui au fil des années. 

En effet, ce dispositif a été mis en place pour permettre aux personnes qui ont travaillé durant leur vie, de profiter d’une pension et d’un revenu. Tout ceci afin de profiter comme il se doit de leur fin de vie. 

Mais il faut savoir que le calcul du montant de la retraite ne cesse de faire de lui. En effet, ce dispositif est mis en place en calculant le nombre de trimestres qui ont été travaillés durant plusieurs temps comme la préretraite.

Un véritable casse-tête pour de nombreuses personnes, pour obtenir une pension de retraite qui ne semble pas suffisante. C’est notamment pour cela que ce sujet reste assez difficile pour de nombreuses personnes. 

Comment obtenir un prêt immobilier lorsque l'on est en retraite ou en préretraite ?

Certaines personnes estiment que ce dispositif ne correspond pas aux heures et années travaillées durant leur vie. Face à cela, certaines personnes décident de placer de l’argent à côté, afin de ne pas être embêté au moment venu. 

Mais un autre dispositif a également été mis en place afin de pouvoir partir à la retraite avant l’âge légal. On parle ici de la préretraite. 

Différencier la préretraite des autres dispositifs !

Concernant la préretraite, il faut savoir qu’il existe deux dispositifs qui permettent de profiter d’un âge de départ plus court que d’habitude. 

Tout d’abord, il est important de différencier la préretraite des autres dispositifs mis en place. En effet, on peut retrouver la retraite progressive ou la retraite anticipée. 

Ils sont souvent confondus, mais ne se ressemblent en aucun cas ! Pour cela, il faut comprendre que les conditions d’obtention sont différentes et les événements qui en découlent sont également différents. 

La préretraite ne permet tout d’abord, en aucun cas de pouvoir travailler en temps partiel lors de son application. Elle concerne également seulement une catégorie de personnes qui sont bénéficiaires. 

Covid-19 : le retour des préretraites dans les grandes entreprises

Pour cela, sachez que la retraite progressive est ouverte à l’ensemble des salariés à deux ans de l’âge départ de cette dernière. Permettant à la fois de diminuer leur temps de travail au fur et à mesure, elle permet aux personnes de continuer à obtenir de l’argent et leur pension en même temps. 

Concernant la retraite anticipée, cette dernière est également différente. Elle concerne seulement une certaine catégorie de personnes, puisque ces dernières sont soit handicapées ou possèdent une incapacité permanente. 

Ces deux dispositifs sont bien différents de la préretraite, permettant de faire la différence entre ces derniers. Ainsi, la préretraite ne s’applique qu’à certaines personnes, et il faut savoir que seuls deux dispositifs existent. 

Tout savoir sur la préretraite ! 

En effet, deux dispositifs existent pour la préretraite, et ces derniers sont les suivants. 

En premier temps, on retrouve le dispositif de la préretraite pour pénibilité. Ce dernier concerne les personnes qui travaillent avec de l’amiante, les personnes en situation d’handicap ou en situation d’invalidité de 10 %, ainsi que les personnes ayant effectué un travail pénible. 

Dans un second temps, on retrouve le dispositif de la préretraite d’entreprise. Elle est instaurée par l’employeur, lors d’un plan de sauvegarde d’une entreprise. Pour cela, le salarié doit également donner son accord en amont. 

Concernant le premier dispositif, il faut savoir que vous pouvez le demander à partir de l’âge de 55 ans. La pension sera alors égale à 65 % du salaire que le salarié recevait auparavant. Par la suite, l’état peut également donner une subvention à partir de l’âge de 57 ans pour compléter les revenus si cela est faible.

https://www.planet.fr/files/images/diaporama/9/7/7/2205779/3973523-inline.jpg

Si vous avez également été exposé à l’amiante durant votre travail, vous pouvez demander un départ à la retraite à l’âge de 50 ans ! Par la suite, vous aurez droit à une pension spécialement dédiée à ce type de travail. 

Mais ce type de pension prendra vite fin. En effet, il faut savoir que votre pension s’arrêtera lorsque votre retraite commencera réellement.