Prime d’activité, retraite, chômage… Ces augmentations dont vous allez profiter et celles en suspens

De nombreuses aides permettent de soulager de nombreuses personnes. Mais du changement est à prévoir !

© Jr Casas

Prime d’activité, retraite, chômage… Les aides en France permettent de pouvoir apporter un véritable soulagement envers les personnes qui doivent en bénéficier. Ainsi, il faut savoir que certaines aides peuvent être menacées, et d’autres seront assurées. 

Prime : de nombreuses aides en France !

Il faut savoir qu’il existe de nombreuses aides en France. Et cela peut également être présent dans de nombreux autres pays. 

Ainsi, il faut savoir que ce sont des aides qui permettent de pouvoir apporter un véritable soulagement pour de nombreuses personnes. On peut donc évoquer des aides qui permettent d’apporter un soulagement envers le logement, ou encore directement sur le salaire et le compte en banque. 

De la prime d’activité en passant par les aides au logements pour atteindre la retraite, nombreuses sont les aides en France. Et ces dernières se montrent notamment très utiles en France, car il faut savoir que la vie devient de plus en plus difficile

Et différents aspects peuvent évoquer cela, comme l’inflation, ou la difficulté. Mais de nombreux aspects semblent méconnus pour pouvoir mieux comprendre ces aides. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Commune de Volvic (@ville_de_volvic)

Ainsi, il est important de comprendre que ces dernières peuvent varier selon des éléments supérieurs. Et pour cela, il semblerait que certaines de ces dernières soient menacées, tandis que d’autres sont assurées. 

Des aides menacées en France ? 

De nombreuses lois ne cessent d’être de plus en plus présentes envers les aides que nous bénéficions en France

Et cela va avoir un impact plus ou moins conséquent envers ces dernières. Mais tout dépend bien évidemment des lois qui seront appliquées, et surtout si ces dernières concernent les montants de ces aides. 

Mais il est également important de savoir que la durée dont les personnes peuvent bénéficier de ces aides peut varier. En effet, certaines aides ne sont disponibles que durant un certain laps de temps. Ce qui permet, ou non, de profiter pleinement de ces dernières. 

Ainsi, aujourd’hui de nombreuses choses commencent à changer envers ces dernières. Le projet de loi portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat doit être présenté ce mercredi 6 juillet en Conseil des ministres. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CFI FORMATION (@cfi.formation)

Les députés qui seront présents à ce moment devront se pencher sur le sujet d’ici le 18 juillet. Une longue attente et un long travail qui s’annonce pour toutes les personnes qui devront s’y pencher. 

Mais ce qui est le plus important actuellement semble être le sujet et le projet de loi qui concerne le pouvoir d’achat. En effet, ce dernier a été grandement fragilisé ces derniers temps en raison de nombreux facteurs. Mais surtout à cause de l’inflation qui ne cesse de gagner du terrain, et qui impacte de nombreux foyers. 

Cette dernière est présente depuis de nombreuses semaines, et continue de s’étendre sur de nombreux produits. Auparavant, c’était l’essence qui était la plus impactée, mais cela a changé et désormais, ce sont les matières premières et les produits alimentaires qui sont impactés. 

Le but de cette loi est bien évidemment de pouvoir aider les français à bénéficier d’une aide pour supporter l’augmentation des prix. 

Prime : de nombreux changements ? 

Et ce sont les aides qui semblent impactées par cette loi qui va déterminer de nombreuses choses. 

Ainsi, de nombreuses aides vont connaître une revalorisation d’après cette loi, permettant de faire face à l’augmentation des prix. 

Et nous allons vous en donner la liste : 

  • la prime d’activité,
  • le revenu de solidarité active (RSA),
  • l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), ou « minimum vieillesse »,
  • les pensions d’invalidité,
  • les allocations familiales,
  • l’allocation aux adultes handicapés (AAH),
  • l’allocation de solidarité spécifique (ASS),
  • les montants minimum et maximum des indemnités de stage,
  • les plafonds pour bénéficier d’une protection complémentaire santé (ex CMU-C),
  • les prestations d’assurance vieillesse,
  • les bourses nationales d’enseignement du second degré (bourses du Crous, par exemple),
  • les salaires forfaitaires des marins et armateurs,
  • les rentes dues aux victimes atteintes d’une incapacité permanente (supérieure à un taux minimum),
  • l’aide à la réinsertion familiale et sociale des anciens migrants dans leur pays d’origine.

Mais des revalorisations automatiques sont effectuées envers certaines aides, comme le SMIC, ou la retraite.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @ofintec.consulting

Cela permet d’avoir un aspect assez significatif de la revalorisation et d’avoir un impact important sur l’économie des français et françaises.