Prime Inflation 100 € : Voici le calendrier des prochains bénéficiaires !

Depuis qu'elle a été annoncée, le montant de la prime d'inflation a fait la polémique. Entre son montant jugé trop faible ou les catégories ciblées, c'est un casse-tête. Sans plus attendre, Objeko vous raconte tous les détails !

© AFP / MYCHELE DANIAU

Le gouvernement pensait bien faire avec la prime d’inflation. Hélas, les Français sont si maussades qu’ils la rejettent. On fait le point !

Tout savoir sur la prime d’inflation

Depuis le début de la crise sanitaire, les Français ont le moral en berne. En effet, déjà mécontents auparavant, les Gilets jaunes enchainent les manifestations et les revendications contre la politique d’Emmanuel Macron. La Covid-19 a été la goutte d’eau qui a fait déborder un vase rempli à ras bord. Aussi, dans un souci d’apaisement des esprits, le Premier ministre annonce la création de la prime d’inflation. Destinée d’abord aux chômeurs ou aux faibles revenus, l’opposition saisit la perche et rebondit. Elle conteste son « bas » montant. 100 euros est-ce que cela suffit pour redonner de l’espoir à ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts ? Qu’en pensez-vous cher lecteur ? Connaissez-vous quelqu’un qui l’a reçu et qui n’en voyait pas ? Ou quelqu’un autre qui en aurait eu davantage l’utilité ? Sans plus attendre, Objeko vous explique ce qui va changer dans les prochains jours et quel est le public concerné. C’est parti, suivez le guide !

Au tour du service public

Alors que ce n’était pas prévu, il s’avère que cette fameuse prime d’inflation va également atterrir chez les agents de la fonction publique. De fait, il y a encore quelques décennies, on croyait être à l’abri en réussissant à l’intégrer par concours. Hélas, vu le manque flagrant de changement, la démotivation est au rendez-vous. Mais ce n’est pas le seul critère qui semble effrayer les jeunes qui cherchent un travail. Entre l’hôpital saturé et l’école au bord du chaos, le futur locataire de l’Élysée devra absolument revoir sa copie s’il veut gagner l’adhésion des troupes à rejoindre ce genre de postes.


A la Toussaint 2021, pas si éloignée de la prime d’inflation, cette annonce avait fait du bruit parmi ceux qui utilisaient beaucoup la route pour aller travailler. D’ailleurs, dans cet article, Objeko vous expliquait quelles avaient été les enseignes de la grande distribution qui avaient accepté les règles du jeu. Quelques mois après, une rumeur circule. Vu le prix du carburant continue de grimper, elle serait bientôt de retour. Promis, on suit l’affaire de près, on se renseigne et on vous tient au courant !

QUID des retraités

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par InoPartner (@inopartner)

Retraité récent ou de longue durée, si l’addition de vos pensions atteint 2 000 euros net par mois, alors vous êtes pile dans les critères de la prime d’inflation. Certes, ce petit geste de Jean Castex ne suffit pas à apaiser les esprits. Pour ceux qui n’ont pas cotisé assez, il existe toujours un regret à ne pas avoir procédé autrement. Du reste, l’équipe d’Objeko vous explique tous les secrets de la décote dans cette enquête édifiante.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sarah BALLUET (@balluetsarah)

Pour mettre du beurre dans les épinards, certains seniors n’hésitent pas à faire une activité en plus. Malgré la fatigue, ils font un effort supplémentaire pour plusieurs raisons. D’une part, cela leur permet de se maintenir en forme et de ne pas sombrer dans l’ennui ou la dépression. D’autre part, ils ont la fierté de continuer à subvenir aux besoins de la famille. Dans ce cas-là, ce n’est pas la caisse de retraite qui versera la prime d’inflation, mais l’employeur. Certes, cela fait un peu de remue-ménage du côté des chefs d’entreprises. Entre les charges et les autres taxes, ils ont du mal à s’organiser. Tout devrait rentrer bientôt dans l’ordre !

Scoop : la prime d’inflation versés aux jeunes !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’Etudiant (@letudiant_)

Ce n’est un secret pour personne, mais l’objectif du quinquennat d’Emmanuel Macron était de favoriser l’apprentissage. En outre, pour tous ceux qui ont signé un contrat de ce type, la prime d’inflation devrait venir en renfort.


Plus qu’une polémique, cette prime d’inflation fait sans cesse parler d’elle. Entre la liste des personnes visées qui s’étend de plus en plus et le calendrier 2022, on n’a pas fini d’avoir des surprises. A trois mois du scrutin présidentielle, n’est-ce pas un moyen pour l’État de convaincre de potentiels indécis ? Pour l’heure, la crise sanitaire continue de faire d’importants dégâts. Le nombre de doses qui pourrait encore évoluer, le pass vaccinal si décrié par une partie de la population, l’actualité est riche en rebondissements. Suite dans le prochain numéro d’Objeko et à bientôt pour de nouvelles aventures.