Prime inflation : vous n’avez toujours pas reçu l’aide de 100€ ? Voici comment la réclamer

Trois mois après le début du versement de la prime d'inflation, des Français ne l'ont pas toujours reçu. Soucieux de redorer son blason, le gouvernement rivalise d'ingéniosité afin de réparer son erreur.

© Markus Spiske / Unsplash

Incroyable, mais vrai ! Après la colère des oubliés de la prime inflation, l’État lance un site pour apaiser les esprits. On vous dit tout !

Tout sur la prime inflation !

Ce soir-là, à TF1, Jean Castex était fier de ses équipes. Après avoir longtemps réfléchi à une solution pour calmer les Français, il annonce l’instauration de la prime inflation. Sur le papier, c’est aussi simple qu’un jeu d’enfant. Les salariés, indépendants, chômeurs, retraités qui touchent moins de 2 000 euros net vont recevoir un virement de 100 euros. A priori, sans avoir rien à faire. Après calcul, le gouvernement estime que 38 millions de personnes ont du mal à joindre les deux bouts. Tel que le précise cet article d’Objeko, en fonction du cas de figure, on a un interlocuteur différent. Entre décembre 2021 et février 2022, les employeurs, les agents de l’URSAAF ou de Pôle Emploi s’organisent comme ils le veulent. Hélas, passer de la théorie à la pratique peut comporter quelques désagréments. Au printemps, de plus en plus de voix s’élèvent : ils n’auraient pas jamais vu la couleur de cet argent.

Que dit le décret sur les oubliés de la prime d’inflation ?

Avant le premier tour de la présidentielle, le compte à rebours est lancé. Aussi, afin de répondre aux interrogations de ce « petit » million de Français privés de la prime inflation, le gouvernement se réunit en urgence. Alors que la guerre en Ukraine marque les esprits, les ministres de Jean Castex essaient de trouver un compromis. Ce décret devrait résoudre les soucis. Il annonce la création d’une plateforme numérique dédiée aux mécontents. Autrement dit, si vous remplissez toutes les cases, mais qu’il n’y a pas de traces des 100 euros, Objeko va vous expliquer la procédure. Rassurez-vous : tout se passe à la maison. Donc, ce n’est plus la peine d’aller mendier des informations aux organismes dont vous dépendez.

Comme on le sait, tous les sites internet mis en place par l’État portent la mention. gouv. Surnommé « mesdroitssociaux », il fonctionne à plein régime depuis ce week-end. Alors qu’attendez-vous pour vous manifester ? Cette fois, c’est l’évidence. La prime inflation arrivera en même temps que les beaux jours.

Cette plateforme va-t-elle apaiser la situation ?

Début février, Olivier Dussopt faisait le point sur la prime inflation. À l’époque, il y a au moins 1,3 million de personnes qui auraient dû être dans la liste des bénéficiaires de ce chèque de 100 euros. Or, sans qu’on se l’explique vraiment, il y a eu un couac. Au lieu de toquer à la porte de votre patron et de provoquer la jalousie des collègues, on se branche sur ce site de haute voltige.

A priori, s’il n’y a pas eu versement de la prime inflation, c’est que l’État a besoin d’information à votre sujet. Aussi bizarre que cela puisse paraitre, des données indispensables manquent à l’appel de votre dossier. Depuis quelque temps, on a l’habitude de voir le logo France Connect. Que ce soit ça pour refaire ses papiers d’identité ou bien pour contacter l’assurance maladie, on doit avoir un compte. Directement reliées entre elles, les deux plateformes devraient s’entendre aussi bien que possible. Et ça, en un temps record. Que demander de plus ?

Et maintenant ?

Après les vérifications d’usage, autrement dit si vous touchez le montant minimum pour prétendre à la prime inflation, il n’y a plus qu’à laisse faire la magie. Comme quoi, le numérique, ça a du bon parfois ! Surtout en pleine sixième vague, le plus important pour ne pas attraper Omicron, BA.2 et un encore inconnu, il est nécessaire de continuer à respecter les gestes barrières. Optimiste, la rédaction d’Objeko souhaite conclure sur une note potisitve. On nous souffle dans l’oreillette qu’en dix jours, tout rentrera dans l’ordre. C’est magique !