Prince Charles : Cette somme astronomique qu’il va devoir débourser pour préserver sa réputation

Le scandale continue de faire couler beaucoup d’encre. Le comité d’éthique enquête suite aux révélations du “Daily Mail”. À présent, c’est dans les colonnes du “Sunday Times” qu’il est avancé que le prince Charles puisse devoir rembourser de généreuses donations controversées.

Prince Charles : Cette somme astronomique qu'il va devoir débourser pour préserver sa réputation
© Matthew Horwood/PA Wire

Le prince Charles, l’héritier direct au trône de la reine Elizabeth II, se retrouve mêlé à une potentielle sombre affaire de corruption. En effet, la fondation du père des princes William et Harry est immense et elle recueille des dons pour diverses œuvres caritatives. Cependant, le Daily Mail a récemment mis en lumière un courrier qui dévoile des échanges que la morale réprouve. Le directeur du cabinet de la fondation du prince Charles proposait une facilité d’accès à la nationalité britannique ainsi que des nominations au titre de commandeur de l’ordre l’Empire britannique ou de chevalier de l’ordre l’Empire britannique. Une enquête s’est donc ouverte et le directeur de cabinet a été suspendu de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre.

Mais la réputation du prince Charles est toujours en jeu. Les rumeurs de corruptions prennent de l’ampleur et il doit à tout prix se sortir d’affaire pour éviter de faire tomber en disgrâce son nom et celui de sa famille. En effet, les opposants à la monarchie britannique n’attendent que cela pour obtenir un nouvel argument qui permette de relancer le débat sur l’intérêt pour l’Angleterre de rester sous un régime de monarchie constitutionnelle. Or, c’est le Sunday Times, ce 11 septembre, qui estime que le prince Charles pourrait venir à restituer les dons exorbitants jugés suspects pour éviter d’être mis en cause. Objeko vous raconte tout !

Le prince Charles est dans le collimateur des médias britanniques

C’est donc une nouvelle affaire liée à la fondation du prince Charles qui est au cœur de la polémique. Cette fois-ci, plus question du riche saoudien qui obtenait des titres prestigieux en échange d’un don colossal. C’est un montant conséquent offert par un riche donateur russe qui fait les gros titres. Un certain Dimitry Leus, banquier de progression, aurait donné la somme de 535 000 livres à la fondation du prince Charles. C’est l’équivalent de 638 000 euros environ. Or, cet homme aurait aussi fait savoir qu’il avait fait une demande pour obtenir la nationalité britannique. Et ce serait même en l’obtenant qu’il décidait d’effectuer son don faramineux.

Le comité d’éthique a alors été saisi et cette donation ne saurait être acceptée. Les raisons de cette offre sont trop litigieuses car elles pourraient ainsi supposer que le prince Charles a permis à ce donateur d’accéder à la nationalité britannique en échange de cette somme d’argent. De plus, le comité d’éthique a mené une enquête sur cet homme. Et il s’est avéré que Dimitry Leus ait été impliqué dans des affaires de blanchiment d’argent en Russie. La justice était après lui avant d’annuler les poursuites soudainement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clarence House (@clarencehouse)

L’enquête se concentre donc à présent sur l’origine de l’argent qui constitue ce don. Le prince Charles pourrait ainsi être conduit à rembourser la totalité de cette somme colossale pour avoir l’esprit tranquille et les mains propres. Et d’ores et déjà, le Sunday Times stipule que l’argent n’a peut-être même pas été réellement donné. L’association qui devait la recevoir, Children & The Arts nie avoir perçu un tel montant. Il pourrait donc s’agit littéralement de tromperie. Toutefois, le donateur et banquier russe se défend. Il déclare ne pas avoir corrompu le prince Charles en somme. Car il refuse avoir promis un don en échange d’une entrevue avec le fils de la reine d’Angleterre.

Quelles conséquences pour la réputation du prince Charles ?

Objeko vous l’accorde, cette affaire n’est pas très claire. Ce don a mystérieusement disparu. Le donateur le justifie pourtant en tentant de laver le prince Charles de tout soupçon. Et ce dernier se prépare néanmoins à la restituer. Mais si la don disparaît, l’enquête aussi disparait-elle ? Ou les soupçons ne seront que renforcer ? Faut-il croire que l’argent était vraiment issus d’une fraude au blanchiment ? Cela pourrait en effet expliquer qu’il faille éviter que la provenance du don soit étudiée. Ce mystère est entre les mains de la justice.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clarence House (@clarencehouse)

Mais le prince Charles voit donc encore une fois son nom associé à une trouble affaire. Et avec lui, la famille royale britannique. Objeko se demande alors, si jamais les preuves indiquent que le prince Charles est coupable de corruption, pourra-t-il encore prétendre à devenir roi d’Angleterre ? Le prince William passera-t-il devant ? Ou pire encore, la monarchie constitutionnelle vivra-t-elle ses dernières heures ? Sans aller trop loin, il est légitime de s’inquiéter, au moins pour le prince Charles. Le reste ne sera que fiction en attendant les résultats de l’enquête du comité d’éthique.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.