Prince William : pour sa rentrée, son fils Louis de 4 ans refuse de lui tenir la main

A chaque fois qu'il voit un média, Louis ne peut pas s'empêcher de faire le clown. Beaucoup moins timide que le prince William à son âge, le frère de George et de Charlotte n'a pas fini d'attirer l'attention ! Objeko fait le point !

©By Sean Coughlan-Prince William : pour sa rentrée, son fils Louis de 4 ans refuse de lui tenir la main

Le prince William n’aurait pas pu prévoir ce tsunami médiatique ! En effet, son fils Louis provoque la foudre des tabloïds. Aïe, ça pique !

Prince William sous le choc !

Aussi longtemps que remontent nos souvenirs, la pilule de la rentrée des classes du mal à passer. En effet, après des vacances hautes en couleur, on redoute forcément le changement. Parmi la liste des angoisses, il y a la crainte de ne pas être avec ses amis. Quant aux professeurs, ils redoublent d’efforts pour nous convaincre d’adhérer à leur spécialité. Du côté du Royaume-Uni, c’est l’effervescence. Le joyeux trio du prince William et de Kate Middleton s’apprête à intégrer la Lambrook School. Suite au déménagement à Adelaïde Cottage, George, Charlotte et Louis n’ont pas le choix. Ils vont devoir prendre leurs marques en un temps record. Vont-ils parvenir sans y laisser des plumes ? Objeko vous dit tout !

Et là, pour le prince William, c’est le drame !

Quelques jours avant sa mort, la reine Elizabeth II valide ce projet. Satisfait, le prince William est conscient que c’est le début d’une nouvelle vie. Or, du fait de son statut de fils héritier, il a un emploi du temps bien chargé. On l’aura compris, face à ses responsabilités, il tente de se dégager des instants dédiés à sa famille. Aussi, en septembre, il annule tous ses déplacements. Il est hors de question qu’il loupe une miette de ce premier jour dans le prestigieux établissement. Comme d’habitude, les tabloïds sont également aux premières loges. Depuis qu’ils sont en âge de marcher et de parler, son cadet Harry et lui ont toujours souffert des flashs incessants des paparazzi. Visiblement, le petit dernier de Kate Middleton ne l’entend pas de cette oreille. Avec lui, tout peut arriver !

Tel père, tel fils ?

En juin dernier, feu son illustre arrière-grand-mère fêtait ses 70 ans de règne. Qu’on se le dise, contrairement à ce qu’on aurait pu croire, ce n’est pas elle la vedette de ces quatre jours pas comme les autres. Du haut de ses quatre ans, sur le balcon du palais, Louis enchaine les grimaces et les boutades. Au début, ça fait sourire l’entourage et le public. Ensuite, à l’aide d’une approche nettement plus psychanalique, on tente de justifier son comportement . Par exemple, certains évoquent l’influence non pas du prince William, mais de son épouse. « Kate doit envelopper un semblant de normalité autour de [lui], car elle sait ce que [la vie royale] peut faire »

Même si c’est le plus jeune, Louis insiste sur un point. Il ne veut pas tenir la main de ses deux parents. Aussi, en lâchant celle du prince William, il se moque de ce protocole épuisant. Dans une moindre mesure, cela nous fait penser à l’attitude Lady Diana. Lassée de voir les curieux qui rôdaient autour des siens, elle n’hésitera pas à les éloigner à sa façon. La boucle est bouclée !