Prix de l’essence : nouveaux records historiques, pourquoi ça va encore augmenter

Si vous avez l’espoir que le prix d’essence baisse cette année, ne vous réjouissez pas trop vite ! Les perspectives d’un tarif moins élevé à la pompe sont effectivement très faibles.

Prix de l’essence : nouveaux records historiques, pourquoi ça va encore augmenter
© Auto-moto

Alors que pour l’instant, le prix de l’essence est déjà particulièrement au haut, cette ascension vertigineuse ne serait pas sur le point de s’arrêter. En effet, il semblerait que l’augmentation se poursuive dans les prochains mois. Un véritable coup dur pour les automobilistes qui sont déjà pris à la gorge. Objeko vous propose donc de découvrir à quoi vous pouvez vous attendre !

Prix de l’essence : des tarifs historiquement élevés

Une partie importante des dépenses des ménages

En France comme dans de nombreux autres pays du monde, le carburant des véhicules représente une charge non négligeable pour chaque famille. Il faut effectivement reconnaître que le prix actuel à la pompe a de quoi faire froid dans le dos. Si bien évidemment, les tarifs sont très différents selon la région dans laquelle vous vous trouvez, la moyenne nationale se situe au-dessus des valeurs que l’on a pu connaître par le passé. Selon une récente étude et un comparatif détaillé, l’essence E10 (SP95) est ainsi facturée aux alentours de 1,68 euro.

Chaque mois, pour ne pas dire chaque semaine, la tendance semble alors s’accélérer en provoquant une situation extrêmement difficile. La raison pour laquelle le gouvernement a récemment décidé de faire un geste en annonçant une prime d’inflation de 100 euros pour les ménages qui bénéficient de revenus inférieurs à 2000 euros mensuellement. Un « cadeau » qui paraît pourtant totalement insuffisant pour les propriétaires de voitures désemparés face à ce qu’ils doivent aujourd’hui débourser pour se déplacer. Cependant, si la situation est déjà catastrophique, l’espoir d’une amélioration devra donc encore se faire attendre. Le contexte actuel ne serait ainsi pas favorable à une diminution du prix de l’essence. On ne peut ainsi miser que dans les prochains mois, de nouveaux records devraient être battus. Objeko vous en dit plus.

Plus 31 centimes

D’après le site Carbu.com, le prix du gazole serait pour l’instant de 1,62 euro le litre. Cela représente donc une augmentation de 31 centimes sur les 12 derniers mois et de 7,4 centimes sur les 30 derniers jours de l’année 2021. Quant à 2022, ne vous attendez pas à des miracles ! Au contraire, la situation sanitaire et ses nombreuses conséquences pourraient jouer un rôle majeur dans la fluctuation du prix de l’essence vers le haut. En effet, même si la pandémie a beaucoup de chance de connaître une amélioration avec une diminution des cas, la reprise de l’activité économique et des déplacements ne devrait pas initier une baisse significative.

En temps normal, lorsque l’offre et la demande sont importantes, les tarifs se stabilisent. De plus, l’augmentation du trafic aérien dans les prochains mois aurait dû avoir pour effet de relancer toute l’industrie et de permettre un nivellement du prix de l’essence et des carburants en général. Néanmoins, John Kemp, spécialiste des matières premières chez Reuters, nous met en garde contre un excès de confiance : « Avec une croissance de la production limitée de la part des pays de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), de ses alliés ou des producteurs de pétrole de schiste américain, les stocks devraient encore diminuer d’ici la fin 2022 ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fonseca Gilles (@captainfisher.fr)

Un calcul très simple

Dans ce contexte particulier, il est également important de rappeler que les matières premières ne constituent qu’un tiers du prix de l’essence. Le reste est ainsi principalement constitué de taxes sur la valeur ajoutée, et de taxes intérieures de consommation sur les produits énergétiques. Soit plus ou moins 60 % du prix total. Dès lors, peut-on imaginer que nos responsables politiques activent les leviers nécessaires pour faire fluctuer les tarifs ? Une hypothèse qui semble peu crédible à l’exception peut-être de cette prime de cent euros promise récemment par le gouvernement. D’ailleurs, savez-vous comment il est possible d’obtenir ce montant que les autorités ont surnommé « aide au transport » ? Si ce n’est pas le cas, Objeko vous propose de découvrir ici quelles sont les conditions d’obtention.

En réalité, il n’y a aucune démarche à effectuer. Tous les Français qui gagnent moins de 2000 euros par mois ont reçu ou vont recevoir un chèque d’un montant de 100 euros. Malgré les informations qui ont circulé, il faut également ajouter qu’il n’est pas nécessaire de posséder un véhicule pour cette prime à la mobilité. Cependant, dans l’esprit de cette démarche, il s’agit pourtant bien de faire un geste par rapport à l’augmentation du prix de l’essence, mais également de celui des denrées alimentaires. Dans la même veine, quelques départements font un effort supplémentaire puisque dans l’Aisne, le Nord, l’Oise, le Pas-de-Calais ou encore la Somme, il existe un autre dispositif qui permet de toucher jusqu’à 60 euros par trimestre.


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.