Prizm : le lecteur connecté français change de cap et passe aux webradios

Prizm change à nouveau de cap et adopte une fonctionnalité attendue depuis longtemps par les fans : la découverte de webradios. La découverte musicale sera-t-elle toujours aussi efficace ?

Lors de mon test l’an dernier, je vous annonçais que Prizm devait intégrer un jour les webradios. C’est maintenant chose faite, après plusieurs mois de beta-test. J’ai eu l’occasion au fil du temps de voir les évolutions de l’appareil et de son application. Il faut dire que les équipes de développement n’ont pas chaumé.

Prizm lecteur audio connecté

L’interface de l’application, si elle n’a pas énormément changé depuis mon test, est néanmoins plus soignée. Elle offre maintenant la possibilité d’orienter les musiques par genre et plus seulement par titre. Les bugs relevés lors de ma prise en main sont aussi un vieux souvenir. En bref, le Prizm a mûri et ça se sent !

Voir l'offre

L’arrivée des webradios… et la fin du mode catalogue ?

Penchons-nous maintenant sur la grosse nouveauté : le mode webradios. Comme son nom l’indique, il permet à Prizm de vous faire découvrir des webradios à travers le monde, tout ça selon vos goûts. Ça fonctionne exactement comme le mode catalogue présent jusqu’alors. Il suffit de choisir un genre musical parmi les dizaines proposés et laisser faire l’appareil connecté. Simple comme bonjour !

Prizm lecteur connecté découverte musicale

Le site officiel annonce la compatibilité avec plus de 15 000 stations, ce qui devrait vous permettre de trouver pas mal de sons à votre goût. J’ai testé, ça fonctionne très bien. Les algorithmes de sélections sont toujours aussi efficaces et la découverte musicale bien au rendez-vous. Les radios sélectionnées présentent très peu de publicités. Bien entendu, leur accès est gratuit.

Prizm est d’ailleurs commercialisé depuis peu avec uniquement l’accès aux webradios. En y regardant de plus près sur le Play Store, il y a maintenant deux versions de l’application : Prizm et Music Brain. Les premiers acheteurs bénéficient toujours de l’accès au catalogue classique en plus des webradios. Les nouveaux acheteurs quant à eux n’ont accès qu’aux webradios.

C’est d’ailleurs là que les premières angoisses se font jour. Pour ma part, j’utilise majoritairement le mode catalogue et j’étais prêt à payer le modique abonnement annuel de 49€ – soit moins de 5€/mois – après mon année d’essai gratuite. Sauf que maintenant, plus aucune mention au mode catalogue n’est faite sur le site officiel… Doit-on y voir une migration forcée vers les webradios dans un futur proche ? Ou y’aura-t-il bel et bien deux versions de Prizm à l’avenir ?

J’ai posé mes questions à la société française derrière ce formidable objet connecté, je mettrai l’article à jour dès que j’en saurai plus.

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply