Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu : Julia Piaton remplacée, les vraies raisons dévoilées

Le tournage et la sortie de cette saga 3 ont été semés d'embûches. L'affaire d'Ary Abittan, trois décès et le remplacement de Julia Piaton. Est-ce que cette suite est maudite ? On vous explique tout de A à Z !

© Marechal Aurore/ABACA

Ce mercredi 6 avril 2022, c’était la sortie de l’épisode numéro 3 de Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu ? Il y a un changement au casting. En effet, Julia Piaton n’incarne plus le rôle d’Odile Verneuil et c’est Alice David qui la remplace. On vous explique quelles sont ses raisons.

Julia Piaton : pourquoi elle ne joue pas dans la suite ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julia (@juliapiaton)

Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu est le troisième film réalisé par Philippe de Chauveron. Claude (Christian Clavier) et Marie (Chantal Lauby) Verneuil vont célébrer leurs 40 ans de mariage avec leur grande famille multiculturelle. En effet, impossible de faire une fête surprise sans les quatre gendres de la famille Verneuil : Rachid, David, Chao et Charles. Vous pourrez retrouver les acteurs fidèles aux deux premiers volets, Medi Sadoun, Frédéric Chau, Noom Diawara, Frédérique Bel, Elodie Fontan ou encore Ary Abittan. Mais, dans le lot des acteurs, il y a quand même une absente, il s’agit de Julia Piaton.

 

Julia Piaton ne sera pas dans la saga 3

Julia Piaton, qui interprétait le personnage d’Odile dans les deux premiers longs métrages, ne se trouve plus dans Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu. L’actrice a dû changer son planning à cause des reports liés à la crise sanitaire : « À cause du Covid, les plannings de tournage ont été chamboulés. Julia n’était pas disponible du coup, on a gagné une sœur en plus », ont expliqué Frédérique Bel et Noum Diawara dans La Boîte à questions de Canal+ ce jeudi 31 mars dernier. Alors, à la place, les téléspectateurs pourront voir Alice David en remplacement. Pour information, cette comédienne a joué dans Babysitting et Mensonges.

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu 3 sera-t-il accessible sur Netflix ?

Il est de plus en plus courant de voir les films sortir sur certaines plateformes comme Netflix sans qu’ils soient forcément lancés dans les salles obscures de cinéma. Alors, est-ce que les abonnés à la plateforme auront la bonne surprise de découvrir Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu 3 tout de suite ? Pour le moment, ce n’est pas le cas. En effet, le film sort uniquement au cinéma depuis ce mercredi 6 avril 2022. Ainsi, il sera nécessaire d’être patient encore plusieurs mois, même des années avant que la saga 3 soit disponible en streaming.

 

Trois deuils pendant le tournage

Le 23 avril 2021, le drame s’est produit dans l’équipe du film Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu. Trois machinistes, Morvan Omnès, Milo Omnès et Hervé Ribatto, sont décédés suite à un accident de la route. Ils quittent le plateau du tournage du film et le drame se produit. Alors, le tournage a été interrompu pendant une semaine. Pour nos confrères du Parisien, Christian Clavier a expliqué que la reprise a été très dure pour tout le monde. En effet, « se réamuser après cela a été extrêmement difficile ». À la fin de ce troisième épisode de la comédie, les équipes ont rendu hommage aux trois hommes défunts.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ary Abittan (@aryabittan)

L’affaire Ary Abittan qui éclabousse la sortie du film

Bien sûr, il est impossible de parler du film sans évoquer l’affaire d’Ary Abittan qui a retourné le monde du cinéma. Comme vous le savez, l’acteur est mis en examen pour vi*l depuis le 2 novembre 2021. Celui-ci a un rôle phare dans le film, alors beaucoup de questions se sont posées. Est-ce qu’il fallait repousser ou annuler la sortie du film ? Arrêter la promotion ? Le couper au montage ? Rien de tout cela n’a été fait, car dans cette histoire, tous les autres acteurs ne sont pas responsables et n’ont rien à voir dans cette affaire d’agressions. Le réalisateur Philippe Chauveron a souligné qu’il n’avait pas supprimé Ary Abittan dans le montage du film. Par contre, il a été exclu de la promotion du film avant sa sortie, « pour préparer sa défense » explique le cinéaste. À voir maintenant si le public va se déplacer pour visionner le long métrage, car certains internautes appellent au boycott.