Rachael, victime d’anorexie morbide, s’est métamorphosée avec les années, découvrez-la !

Cela fait plus de 10 ans que Rachael Farrokh se bat contre la maladie. Une maladie qui la pousse dans ses retranchements quand l'actrice et coach sportive américaine ne pesait plus que 18 kilos...

© TF1

Rachael Farrokh est une jeune femme qui possède un mental d’acier et une force d’esprit impressionnante. Elle est pourtant grandement fragilisée à cause de sa maladie. En effet, l’anorexie morbide est une étape supplémentaire à l’anorexie. Mais comment en parler en d’autres termes quand Rachael pesait 18 kilos pour 1m70… La peau sur les os, elle se battait néanmoins pour aller mieux. Luttant contre son anorexie mais aussi contre le regard des autres. Car, anxieuse, le jugement des personnes qui l’entourent peut être extrêmement pesant. Rachael Farrokh se bat tous les jours pour réussir à manger, et lorsque c’est en public c’est d’autant plus difficile. Objeko met cette jeune femme en lumière aujourd’hui car elle est à présent sur la voie de la guérison. Ses troubles alimentaires sont toujours là mais Rachael fait figure de modèle sur ses réseaux sociaux, véritable militante.

Rachael lutte contre l’anorexie morbide, un combat quotidien

Rachael n’a pas vu venir la maladie. L’anorexie est un trouble alimentaire qui prend naissance dans l’esprit de ses victimes. Il s’agit d’une perte d’appétit. Elle peut d’abord être légère et passagère. Mais elle peut aussi devenir la norme. Au point que l’idée même de manger puisse provoquer des nausées aux personnes qui en souffrent. Au point que l’idée de se nourrir en public puisse devenir inconcevable ou encore que des troubles anxieux et dépressifs se développent. Rachael était une personne en bonne santé il y a quelques années. Mais son métier d’actrice lui imposait de faire attention à son physique. C’était en tout cas ce qu’elle s’était mise en tête. Aussi, l’exposition dont elle bénéficiait ne la protégeait pas des critiques. Son poids a donc souvent été mis en question.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rachael Farrokh (@rfarrokh)

Rachael a alors commencé à faire des régimes. Mais l’anorexie s’est imposée. La spirale dans laquelle la jeune femme est tombée a été soudaine et incontrôlable. Elle qui ne voulait que perdre quelques kilos est devenue vraiment très mince. Et il était de plus en plus difficile de faire machine arrière. L’anorexie est dangereuse pour les personnes qui en souffrent. Elles sont plus fragiles et leurs organes ne fonctionnent pas bien. Les reins et le foie lâchent les premiers en général. Et les médecins ne proposent des greffes qu’aux personnes en bonne santé. Là encore, un cercle vicieux prend place. Rachael a ainsi perdu pieds jusqu’à peser moins de 20 kilos.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rachael Farrokh (@rfarrokh)

La maladie était si présente que la mort était ce qui attendait la jeune femme. Objeko vous l’accorde, comment remonter une telle pente quand plus aucune force ne réside dans notre corps ? Et bien Rachael a compté sur la force de son mental. Bien que mis à mal par son anorexie, elle a été capable de décider qu’elle voulait vivre. Et ce puissant déterminant a été plus fort que le reste. Pourtant, elle était si mal en point que des hôpitaux refusaient de la recevoir, considérant qu’il n’y avait plus rien à faire. En somme, ses jours étaient comptés.

Les dons des internautes la sauvent d’une mort certaine

Rachael revient de loin et elle sait que le combat n’est pas terminé. Pour l’accompagner dans sa lutte, elle avait besoin d’experts médicaux en anorexie. Seuls des spécialistes de ce domaine pouvaient réussir à la sauver. Mais les frais de telles cliniques sont exorbitants. Et Rachael n’avait pas les moyens de se payer de tels soins. C’est alors que la solidarité des internautes a été fantastique. Objeko vous l’accorde, les réseaux sociaux peuvent parfois être affreux. En effet, on dit souvent que tout n’est pas bon à prendre sur Internet. Mais avec l’histoire de Rachael, voilà qui peut redonner foi en l’humanité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rachael Farrokh (@rfarrokh)

Si elle dit elle-même : « Je ne suis pas du genre à demander de l’aide. », il faut bien admettre que Rachael était arrivée à un point de non-retour. Alors, avec une courte vidéo sur Internet, elle racontait son histoire et appelait aux dons. Rachael a été courageuse de s’exposer ainsi. Elle avait conscience qu’elle n’avait aucune chance de s’en sortir autrement. « Je suis prête à aller mieux alors si vous pouvez faire quelque chose, n’importe quoi s’il vous plait, faites-le. », disait-elle. Rachael avait besoin de 100 000 dollars pour intégrer cette fameuse clinique qui la sauverait. Son mari et elle ont reçu le double de la part des internautes. Et depuis, chaque jour qui passe est une victoire supplémentaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rachael Farrokh (@rfarrokh)