Rafael Nadal vainqueur de Roland-Garros : ce projet grandiose qu’il prévu à la retraite

Pour la quatorzième fois de sa carrière, le joueur espagnol a remporté le tournoi de Roland-Garros. Une longévité qui force le respect. Mais tous les héros ont besoin de repos, et la carrière de Rafael Nadal est plus proche de la fin que jamais.

Un syndrome qui le fragilise et pourrait l’éloigner définitivement des courts

Dans les colonnes du Parisien, le joueur est revenu sur sa participation au tournoi. Puisque le joueur souffre du syndrome de Müller-Weiss, une pathologie rare qui touche l’intérieur du pied, son parcours jusqu’en finale n’était pas écrit d’avance. Il explique comment sa volonté de jouer a pris le dessus :

« Je voulais jouer ce tournoi, on a tout fait pour, mais je ne sais pas ce qu’il va se passer après Roland-Garros. J’ai ce que j’ai au pied, donc si nous ne parvenons pas à trouver une petite solution, alors ça deviendra super difficile pour moi. (…) Je n’ai plus l’âge de cacher les choses« .

Pour jouer, l’espagnol a besoin d’anti-inflammatoires. Mais dès que la douleur est trop vive, ce sont des infiltrations faites directement dans le pied qui sont nécessaires. Ainsi, lors de la grande finale de cette année, c’est avec le pied anesthésié qu’il a joué. Cela ne l’a pas empêché de soulever pour la quatorzième fois le trophée. En revanche, au moment de sa victoire, peut-être l’a-t-il vécu d’une manière différente, en se disant qu’elle était sans doute la dernière.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rafa Nadal (@rafaelnadal)

Son beau projet  pour sa retraite

Les sportifs professionnels savent que leur retraite arrive tôt. Parfois trop tôt, dans le cas d’une blessure qui empêche de poursuivre sa carrière. Rafael Nadal n’a pas à se plaindre. A 36 ans, et malgré son problème de santé, il fait preuve d’une rare longévité. Mais forcément, la question de la retraite se pose de plus en plus puisqu’il n’a plus le corps de sa jeunesse, que son pied le fait souffrir.

Cette retraite, il ne va pas la passer seule. En effet, il est marié depuis le 19 octobre 2019 à Maria Francisca Perello, surnommée Xisca. Ils se connaissent depuis 2005 et elle occupe le poste de secrétaire générale à la Fondation Rafael Nadal. C’est avec elle qu’il se voit finir ses jours. Et surtout, c’est avec elle qu’il envisage la paternité. Car si le joueur a parfaitement réussi sa carrière et sa vie professionnelle, il veut donner un nouveau sens à sa vie. C’est en tout cas ce qu’il explique, toujours dans les colonnes du Parisien :

« Je pensais avoir des enfants à ma retraite, mais la question s’est allongée. Cela arrivera probablement dans le futur parce que nous le voulons tous les deux« .

Rafael Nadal était-il dopé pendant la finale ?

Si personne ne remet en question le talent de Rafael Nadal, sa présence sur le court et sa victoire posent question. En cause ? Les injections faites par un médecin dans son pied pour lui permettre de jouer. Quand un journaliste lui demande combien d’injections il a reçu au total, ce dernier sourit et lui répond les mots suivants :  « C’est mieux que tu ne le saches pas« . Rafael Nadal respecte le règlement puisque ce type d’injections ne sont pas interdites puisqu’il ne s’agit pas de produits dopants.

Ses confidences n’ont pas plu à Thibaut Pinot, le cycliste. Certains adeptes de ce sport sont d’accord avec lui, comme le révèle Le Parisien : « Thibaut a raison à 100 %. Mais je ne veux pas mêler mon nom à cela, car ça va me retomber dessus. Mais entendre que Nadal est un surhomme parce qu’il se soigne bien et repousse la douleur, ça ne peut que nous rendre amers. Si un cycliste dit qu’il s’est fait piquer trois fois avant une course et qu’il ne sent plus de douleur dans les jambes, à votre avis, on va dire quoi ? », explique une personne présente au critérium du Dauphiné.

De là à dire qu’il est dopé, il y a un pas qui n’est pas franchi. Contrairement à l’année 2016, où sur le plateau de Touche pas à mon poste, Roselyne Bachelot indiquait qu’il l’était probablement. Le joueur avait alors porté plainte contre elle et avait gagné son procès.