Réforme des retraites : tout savoir sur le nombre de trimestres exigés pour partir

Quel est le nombre de trimestres nécessaires pour partir à la retraite ? Découvrez les mesures d'Emmanuel Macron pour son second quinquennat. Cela ne va pas plaire à tout le monde, c'est certain !

© Facebook

Comme vous le savez, le départ à la retraite est fixé à l’âge légal de 62 ans. Mais, bien sûr, à condition d’avoir réalisé le nombre de trimestres nécessaires pour être rémunérés d’une retraite à taux plein. On vous fait le point dans cet article, car la réforme d’Emmanuel Macron « entrera en vigueur dès l’été 2023″.

Réforme des retraites : mise au clair !

Emmanuel Macron commence son second quinquennat et il a déjà prévu des choses au calendrier. Notamment, la réforme des retraites qui va être mise en place à l’été 2023, comme il l’a déclaré ce vendredi 3 juin dans la presse régionale.

Cela signifie qu’à partir de 62 ans, vous pouvez prendre votre retraite, mais pour avoir une retraite à taux plein, vous devez avoir cotisé un nombre minimum de trimestres. Si ce n’est pas le cas, elle sera diminuée. Voici toutes les informations selon votre année de naissance.

La règle de la retraite pour toutes les personnes

Pour information, la majorité des professions doivent désormais répondre aux mêmes règles d’âge de départ de la retraite et aussi du nombre de trimestres pour avoir une retraite à taux plein. Par contre, il y a des cas particuliers. Notamment, dans le secteur public ou dans les professions dangereuses.

Né en 1954

Vous devez avoir 165 trimestres, 41 ans et 3 mois pour une retraite complète. À partir de 66 ans et 7 mois, vous aurez dans tous les cas une retraite entière, peu importe le nombre de trimestres.

Né en 1955, 1956 ou 1957

Ces personnes doivent cumuler 166 trimestres, soit 41 ans et 6 mois. Mais, à partir de 67 ans, elles auront une retraite complète dans tous les cas. Cette mesure vaut pour toutes les personnes qui sont nées après 1955.

Né en 1958

En 2020, vous avez eu 62 ans et si vous aviez 167 trimestres cotisé, soit 41 ans et 9 mois, votre retraite était pleine.

Par ailleurs, sachez qu’il est possible d’avoir une pension de retraite à taux plein, peu importe le nombre de trimestres dans les cas suivants :

  • Personne handicapée avec un taux d’incapacité de minimum 50%.
  • Reconnu inapte au travail avec une incapacité de 50%.
  • Une mère de 3 enfants minimum, avec 30 ans de salariat, un emploi manuel ouvrier pendant 5 ans au cours des 15 années avant votre départ en retraite.

Né en 1959

Vous pouvez avoir une retraite complète en 2021 à l’âge de 62 ans si vous avez 167 trimestres, soit 41 ans et 9 mois de travail.

Cas particulier de la maternité pour la retraite

Par ailleurs, sachez que si vous possédez 167 trimestres avant l’âge légal, vous pouvez peut-être avoir une retraite anticipée. Mais, les trimestres liés aux enfants ne rentrent pas dans la balance. Alors, n’hésitez pas à vérifier avec votre organisme de retraite.

Né en 1960

Pour une retraite à taux plein, vous devez avoir 167 trimestres, 41 ans et 9 mois.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pascal Gros (@gros_dessinateur)

Né en 1961, 1962 ou 1963

Pour partir à la retraite à 62 ans, il faut cumuler 168 trimestres, ce qui représente 42 ans de travail.

Né en 1964, 1965 ou 1966

169 trimestres, soit 42 ans et 3 mois de travail, sont nécessaires pour partir sereinement avec une retraite complète à 62 ans.

Né en 1967, 1968 ou 1969

Ces personnes doivent cumuler 170 trimestres, 42 ans et 6 mois, pour une retraite entière à 62 ans.

Né en 1970, 1971 ou 1972

La retraite complète est possible à condition d’avoir 171 trimestres, soit 42 ans et 9 mois.

Retraite : Né en 1973 ou après

Enfin, pour cette dernière catégorie, vous devez avoir cumulé 172 trimestres, ce qui représente 43 ans, pour recevoir une pension de retraite complète quand arrive l’âge de 62 ans.

Comment marchent les majorations de trimestres pour la retraite ?

Pour information, tous les régimes de base dans le privé (salariés ou indépendants) accordent une augmentation de durée d’assurance de 8 trimestres pour chaque enfant afin de compenser les absences en lien avec la maternité ou encore l’éducation des enfants.

Par exemple, pour les femmes qui ont eu des enfants nés avant 2010, elles ont automatiquement 8 trimestres. Si vos enfants sont nés après cette date, seulement quatre trimestres sont alloués automatiquement. Les quatre trimestres qui restent sont donnés à l’un des deux parents, la mère ou le père, ou partagés entre eux. D’ailleurs, à savoir qu’il faut prendre cette décision dans les 6 mois après le 4e anniversaire de l’enfant, sinon ces 4 trimestres sont attribués d’office à la mère.