Retraite : voici comment lire facilement tous vos documents importants

Combien allez-vous gagner pendant votre retraite ? Découvrez comment bien comprendre les deux types de documents incontournables : le relevé individuel de situation et l'estimation indicative globale. 

©JDD

Pour comprendre quelle pension vous toucherez pour votre retraite, vous devez vous familiariser avec le RIS (Relevé Individuel de Situation) et l’EIG (Estimation Indicative Globale).

Quesako ? Vous recevez normalement le RIS ou relevé individuel de situation tous les 5 ans et ce, à partir de 35 ans. Si ce n’est pas le cas, sachez que vous avez le droit de le demander à votre caisse de retraite. Mais cette demande est limitée à une fois par an seulement. 

Vous avez également le choix de continuer à recevoir ce document par voie postale. Ou sinon, vous pouvez également passer à la dématérialisation. Si vous avez besoin de plus de renseignements, le meilleur moyen est de consulter votre relevé individuel de situation dans  « mon compte retraite » sur www.info-retraite.fr

Vous pouvez aussi vous rendre dans votre espace personnel sur le site de votre régime de retraite. Par exemple, pour les salariés et les indépendants, il s’agit de l’adresse suivante : www. lassuranceretraite.fr par exemple..

Dès que vous passerez les 55 ans, vous aurez droit non seulement au  relevé individuel de situation mais aussi à une Estimation Indicative Globale ou EIG. Vous pouvez consulter ce document à n’importe quel moment sur « mon compte retraite » ou le site de votre régime de retraite. Mais attention : vous devez avoir plus de 55 ans !

L’ Estimation Indicative Globale et le Relevé Individuel de Situation n’auront plus de secret pour vous !

Sur la première page de ce document, c’est très simple : vous allez trouver les trimestres et points acquis. Les pages suivantes récapitulent votre carrière, année par année. Figurent ainsi sur ce document chacun des régimes auprès desquels vous avez cotisé. Ainsi, comme le rappellent nos confrères de Notre Temps :  “pour chaque année d’activité salariée, à partir de celle où vous avez validé au moins 1 trimestre jusqu’à la dernière année connue (2019 pour un relevé consulté début 2021), vous retrouvez en colonne: la nature de l’activité exercée (salariée) ou le nom de l’employeur ainsi que les périodes d’interruption d’activité pour maladie, maternité, chômage….

Vous pourrez également visualiser dans ce document les salaires brut sur la base desquels vous avez cotisé. Mais ces derniers ne peuvent pas dépasser les plafonds de la Sécurité Sociale. A chaque fois, cela dépend du plafond de l’année concernée. Mais si vous avez travaillé pour plusieurs employeurs alors, cela change. Car ces années se retrouvent en effet dans un tableau à part. 

Après cette partie consacrée à votre carrière, vous avez un tableau sur « les autres durées prises en compte non rattachées à une année ». Il s’agit ni plus ni moins des majorations de trimestres pour enfants et enfants handicapés. Ensuite, le document indique l’équivalent de votre déroulé de carrière pour les retraites complémentaires Il rappelle aussi le nombre de points que vous avez acquis chaque année.

Retraite Attention : dans certains cas, un contrôle minutieux s’impose !

Attention toutefois ! Si vous avez travaillé à l’étranger. Ou si vous avez connu des périodes de chômage non indemnisé, cela n’apparait nul part. Rassurez-vous : la démarche à faire n’a rien de compliqué.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Datagora (@datagora.fr)

En effet, il faut vous tourner vers votre caisse de retraite de base ainsi que de votre caisse complémentaire. Peu avant vos 55 ans, demandez à rencontrer votre Carsat. Il est judicieux en effet de le consulter. Cela vous offrira ainsi la possibilité d’intégrer les majorations de trimestres. Pour rappel, celles-ci concernent : l’éducation d’un enfant, un congé parental, ou pour un enfant handicapé. Votre caisse pourra toujours vous transmettre ces informations si vous ne les trouvez pas dans le relevé. Il suffit de trouver les coordonnées de l’organisme à contacter sur ledit relevé.

Dans certains cas, on conseille de contrôler le relevé ligne à ligne avec ses bulletins de salaire. En effet, si vous faites partie des personnes qui ont eu plusieurs employeurs sur une même période, il est préférable de bien vérifier le document. Si ce n’est pas le cas, contentez-vous de passer en revue les problèmes éventuels. Par exemple, une baisse de salaire brut qui vous paraîtrait anormal. Vous voilà ainsi paré à analyser ces deux documents en toute sérénité.