Retraite : voici les meilleures astuces pour booster et maximiser votre pension

Il existe plusieurs astuces pour toucher une retraite plus importante afin de vivre ses vieux jours avec plus de sérénité. On fait le point avec vous.

© stock.adobe.com

​​Qu’est-ce que la retraite à taux plein ?

Retraites : Pour toucher à taux plein, il faut totaliser le bon nombre de trimestres selon sa génération. En effet, ce nombre change en fonction de votre année de naissance. Par exemple, pour les personnes nées après 1976 (inclus), le nombre fixé par le gouvernement est de 172. Or, ce nombre était moins important par le passé. En effet, pour les personnes nées entre 1958 et 1960, il s’élève à 167. 

Elle ne vous sera versée que si vous avez le nombre requis de trimestre, ou si vous arrêtez de travailler après 67 ans. C’est à cet âge-là que le taux plein est automatique. Vous pouvez vous rendre sur le site de l’Assurance afin de savoir combien de trimestres vous comptabilisez. Si vos enfants sont enregistrés, ils vous donnent droit à des trimestres. Ils sont également comptabilisés par le site.

Il existe des astuces pour optimiser les pensions . Vous l’ignorez sans doute, c’est pourquoi nous vous proposons de vous les énoncer. Il ne faudrait pas passer à côté d’une pension plus importante par ignorance. Alors découvrez-les ci-dessous.

Optimiser sa pension : comment faire ?

Plusieurs astuces existent pour vous permettre d’en avoir une meilleure. On pense notamment à la surcote. C’est sans doute le meilleur moyen pour augmenter le montant de sa pension de retraite. Sur la pension de base à laquelle vous avez droit, chaque année supplémentaire durant laquelle vous décidez de continuer à travailler vous ouvre droit à 5% de plus. Si vous validez cinq années, soit vingt trimestre de plus que nécessaire pour le taux plein, alors vous augmentez votre retraite de base de… 25% !

« La surcote est pertinente lorsque le salaire en fin de carrière est beaucoup plus élevé qu’en début de carrière. Elle est également pertinente pour un salarié qui a travaillé à l’étranger, car elle va améliorer sa faible pension, liée à une carrière courte en France » , nous explique Pascale Gauthier, associée chez Novelvy Retraite.

La retraite progressive : la bonne idée

Comme le rappelle Capital, la future réforme sera l’occasion pour le gouvernement de l’améliorer . Et surtout, de faire connaître ce dispositif méconnu mais pourtant intéressant. Il permet en effet, dès l’âge de 60 ans, de travailler à temps partiel, tout en recevant une partie . Mais comme le travailleur n’est pas totalement à la retraite, il continue de cotiser. Dès lors, il engrange de nouveaux droits, grâce aux cotisations qu’il effectue.

Cela permet d’avoir toujours un pied dans le monde du travail, mais de travailler moins longtemps chaque semaine afin d’avoir du temps pour soi. L’avantage, c’est que les futures pensions qui seront versées seront plus conséquentes comparés à un arrêt total du travail à 60 ans.

Racheter des trimestres

Il arrive qu’une personne cotise peu pendant certains moments de sa carrière. Or, dans certains cas, elle peut racheter des trimestres afin de compléter sa carrière.  Cela se fait quand il manque au futur des trimestres pour avoir droit au taux plein. Si le travailleur en question ne souhaite pas poursuivre son activité professionnelle afin de les valider, alors il peut racheter les trimestres manquants. C’est possible jusqu’à 12 trimestres, ceux qui concernent les études supérieures ou des années incomplètes. Alors certes, ce rachat coûte cher. Mais il est déductible de vos revenus imposables. 

Si votre salaire est élevé, c’est encore plus intéressant. « Toutefois, cette opération ne peut être envisagée que lorsque vous avez une bonne vision de vos droits , de l’avenir de la réglementation et du déroulement de votre carrière professionnelle », souligne Pascale Gauthier.

Plusieurs astuces existent afin de ne pas subir  avec une pension en deçà des attentes. Mais encore faut-il les connaître. Le gouvernement d’Emmanuel Macron va devoir les détailler puisque la grande réforme va être mise en place pendant le nouveau mandat du président. Il est important, dès maintenant pour ceux qui approchent de la retraite, de vérifier le nombre de trimestres cotisés afin d’avoir une vision claire.