Retraites complémentaires tout savoir sur ce qui vous attend en 7 questions

© Photo Claude Prigent-Retraites complémentaires tout savoir sur ce qui vous attend en 7 questions

C’est avec un mois de décalage sur l’agenda prévu que les retraites de base vont progresser. L’augmentation de 4 %, d’abord attendue le 9 août dernier, va au final, avoir lieu en septembre à cause du retard des débats sur le projet de loi sur le pouvoir d’achat à l’Assemblée Nationale. Cette augmentation sera rétroactive. Qu’en est-il pour les retraites complémentaires ?

Une augmentation des retraites complémentaires est-elle programmée ?

Aucune hausse des retraites complémentaires n’est programmée pour le moment. A l’inverse de la retraite de base, les retraites complémentaires ne dépendent pas de la loi mais sont établies par les partenaires sociaux (Medef, CGPME et U2P pour les sociétés ; CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO du côté des salariés).

 

Quand l’augmentation des retraites complémentaires pourrait-elle avoir lieu ?

L’éventuelle hausse des retraites complémentaires ne pourra pas avoir lieu avant le 1er novembre 2022. C’est la date établie par l’accord national interprofessionnel paraphé le 10 mai 2019. La décision sera prise en octobre comme l’indique le règlement de l’Agirc-Arrco.

Quelle pourrait être le montant de la hausse ?

Les règles de l’Agirc-Arrco pour établir le montant de l’augmentation se fondent sur le chiffre de l’inflation du mois de juin 2022. L’inflation a été de 5,8 % d’après l’Insee. Les retraites complémentaires devraient appliquer cette valeur. Mais il faut savoir qu’il y a des exceptions.

 

Si l’inflation excède l’évolution du salaire moyen par tête en France (SMPT), c’est ce chiffre qui est pris en compte. Son montant n’est pas connu. Le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco peut ajouter + 0,5 % ou – 0,5 %. Dans tous les cas, l’évolution des retraites complémentaires sera en deça de l’inflation.

Beaucoup se demandent si cette augmentation sera rétroactive ? Non, ce n’est pas possible d’après l’accord interprofessionnel. La hausse ne peut avoir lieu qu’au 1er novembre de l’année.

L’Agirc-Arrco peut-elle financer une augmentation des retraites ?

L’Agirc-Arcco dispose d’une somme de de 65 milliards d’euros. Cette réserve permet de financer plus de 6 mois de versements complémentaires. Au total, 13 millions d’anciens salariés du privé touchent une retraite complémentaire de l’Agirc-Arrco chaque mois. A noter que pour les retraités de la Fonction publique, l’augmentation va être de 4 % sur l’ensemble de la retraite car elle est versée par l’Etat.

Les fonctionnaires d’Etat touchent : une retraite de base du SRE selon le nombre de trimestres de cotisations d’assurance vieillesse ; une retraite complémentaire de la RAFP (Retraite additionnelle de la fonction publique) qui est un régime de retraite par points. Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité politique et sociale.