RSA, CAF, APL : tout savoir sur le versement à la source proposé par Emmanuel Macron

Si vous voulez en savoir plus sur cette mesure du président de la République, lisez toutes nos explications dans cet article !

© AFP

Comme vous le savez, Emmanuel Macron vient tout juste d’entrer dans la campagne présidentielle. Tout le monde s’en doutait et l’attendait avec impatience, mais il a tardé un peu pour le faire. Une simple lettre de candidature qui a vivement été critiquée. En tout cas, il est bel et bien dans la course. Pourtant, il ne veut pas débattre avec les autres candidats. Une réaction qui lui est reprochée. Est-ce qu’il ne veut pas se justifier sur la gestion de son quinquennat ? Est-ce qu’il se préserve ?

Si vous avez suivi la présentation de son programme ce jeudi 17 mars, vous savez qu’Emmanuel Macron est revenu sur le sujet du versement à la source ou solidarité à la source. En effet, les aides sociales telles que le RSA, la prime d’activité, les aides au logement ou même les allocations familiales pourraient être concernées par cette mesure. On vous explique comment marche ce dispositif.

Versement à la source ou solidarité à la source : découvrez la mesure du président de la République !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Le prélèvement à la source est une mesure qui existe depuis un petit moment. En effet, elle a été mise en place pour faciliter les choses. Celle-ci autorise l’État à prélever automatiquement sur les revenus les sommes dues. À l’inverse, le versement à la source ou la solidarité à la source serait un moyen de verser les aides sociales directement aux personnes bénéficiaires. De manière plus concrète, cela signifie qu’elles recevraient directement les aides qu’elles doivent toucher sur leurs comptes bancaires. En tout cas, pour celles qui sont éligibles.

Cette proposition n’est pas une idée récente. En effet, Emmanuel Macron en avait déjà parlé et l’avait d’ailleurs inscrite dans son programme en 2017. Par contre, depuis, il n’a pas réussi à la mettre en place. Alors, quand il a présenté son programme pour la présidentielle 2022, il n’a pas changé d’avis et cette mesure est toujours d’actualité.

Versement à la source : beaucoup d’atouts !

Selon le président de la République, le versement à la source pourrait concerner près de « 20 millions de personnes ». En effet, c’est le cumul de tous les bénéficiaires du RSA, des APL, de la prime d’activité ou encore des allocations familiales. L’avantage de ce type de mesure, c’est que cela faciliterait l’élaboration des dossiers ainsi que des tâches administratives qui prennent du temps.

De plus, le versement à la source pourrait éviter les erreurs et le non-recours, c’est-à-dire une personne qui ne perçoit pas les prestations et les services alors qu’elle y a droit. Par ailleurs, cette mesure pourrait aussi lutter contre les fraudes et le versement d’aides à des faux bénéficiaires.

Des salariés de la CAF dans le viseur

Par contre, dans un système, il y a toujours les avantages et les inconvénients. Le mauvais côté du versement à la source, c’est que plusieurs milliers de personnes pourraient perdre leurs emplois. En effet, la CAF compte en tout près de 20 000 fonctionnaires qui s’occupent de la constitution des dossiers pour ces aides. Alors, ces personnes pourraient se retrouver au chômage selon les données de nos confrères chez franceinfo.

Par ailleurs, certains se demandent aussi si ce dispositif de versement à la source est vraiment réalisable. Emmanuel Macron est confiant et veut à tout prix faire passer la loi de simplification administrative. En effet, cela n’est pas une mauvaise chose de vouloir faciliter les échanges entre les différents services publics. Au contraire ! Cela arrangerait beaucoup de Français quand on sait que certains ont des phobies administratives…

Par exemple, nous avons déjà eu plusieurs exemples de cette flexibilité et fluidité dans les échanges. Par exemple, la prime inflation a été versée directement sur les comptes bancaires via différents organismes selon la situation individuelle de la personne. Ensuite, on peut citer aussi le chèque énergie qui est envoyé par la poste de manière automatique.