Sécheresse : voici comment un milliard de m3 d’eau disparaissent chaque année en France

Avec la sécheresse notable que connait l’hexagone cette année, la gestion de l'eau potable dans le pays est un enjeu majeur en ce moment. Ainsi, un milliard de m3 disparaissent tous les ans à cause de fuites. Objeko fait le point à ce sujet.

©Fotolia-Sécheresse : voici comment un milliard de m3 d’eau disparaissent chaque année en France

Entre la canicule et les pluies quasi absentes cet été, la France a connu un important épisode de sécheresse. Les équipes de la Première ministre parlent même de « la plus grave jamais enregistrée dans notre pays ».

Une sécheresse historique

Conséquence, plusieurs villes ont été frappées de coupures d’eau durant plusieurs jours cet été. L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement a indiqué que près d’un milliard de m3 d’eau potable étaient perdus tous les ans. Un phénomène très problématique. Quelles sont les causes ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ALTP (@ericarsento)

 

Les fuites et les problèmes de canalisations sont en grande partie responsables de cette perte, précise le journal Le Parisien. Les pertes annuelles constituent « l’équivalent de la consommation annuelle d’environ 18 millions d’habitants« , comme le précise Le Figaro. L’eau perdue représente à près l’équivalent de 300.000 piscines olympiques. D’après le rapport de l’Observatoire, un litre sur 5 n’arrive pas au robinet des consommateurs. Un vrai gâchis en pleine période de sobriété en matière de dépenses énergétiques.

Ces derniers mois, le prix de l’énergie augmente, notamment le prix du carburant. Les Français sont très inquiets au sujet du pouvoir d’achat. Certains d’arrivent pas à boucler les fins de mois. Le gaz et l’électricité connaissent une flambée des prix. Des actions sont donc nécessaires en matière énergétique. Le gouvernement planche sur le sujet.

Quels sont les zones les plus touchées ?

En Haute-Loire, près de 40 % de l’eau s’échappe dans le réseau. Les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, l’Ariège et la Haute-Corse sont très frappés, tout comme les Outre-mer. En Guadeloupe et en Martinique, les coupures d’eau sont fréquentes et les utilisateurs souvent pénalisés. Ainsi, des personnes ne peuvent pas se laver ou boire. Les élus locaux dénoncent cette situation depuis de nombreuses années. Mais pour résoudre ce problème, il faut faire de gros travaux qui nécessitent des investissements coûteux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Florian CLEMENT (@fcplomberie.06)

 

C’est Paris, qui est la moins touché par ce phénomène, grâce à ses moyens plus importants que ceux des espaces ruraux. En 2018, pour tenter de faire face à ce souci, le gouvernement a conscience de ce fait : en 2018, il avait déclaré souhaité rénover 1 % du réseau d’eau potable chaque année.

Sans ces pertes, des restrictions imposées aux habitants des communes les plus frappées par la sécheresse auraient peut-être pu être évitées. Pendant l’été, la France a aussi été frappé par de nombreux incendies. Ce fut le cas dans les Landes. Près de la dune du Pilat, les pompiers ont dû passer plusieurs jours face aux flammes. C’est un vrai drame pour les habitants. Plusieurs campings ont brûlé. Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous tenir au courant de l’actualité.