Shakira face à la justice, bientôt jugée pour une somme COLOSSALE qu’elle doit au fisc en Espagne

Shakira est rattrapée par la justice. Accusée de plusieurs délits, elle pourrait devoir débourser la somme de 14,5 millions d'euros. Et dans le pire des cas de figure et en cas de condamnation, elle pourrait même risquer une peine de prison.

© Anthony Behar/Sipa USA

Shakira inquiète ses fans à cause de cette affaire. Pourtant, la chanteuse fait en sorte de se défendre. Mais c’est une affaire qui court depuis 2017 qui rattrape aujourd’hui la maman de Milan et de Sasha. En effet, c’est le scandale des ‘Paradise Papers’ révélé dans les colonnes du journal Le Monde, qui peignant un portrait de Shakira peu avantageux. Elle était décrite comme « une virtuose de l’optimisation fiscale pour payer moins d’impôts ». Le fait est qu’elle avait déclaré résider aux Bahamas et que les avantages fiscaux sont très nombreux là-bas. Or, les services de recouvrement des impôts espagnols estiment que Shakira est une résidante de Barcelone et non des Bahamas. Dès lors, elle aurait dû payer ses impôts en Espagne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Shakira (@shakira)

En 2018, la justice espagnole annonce porter plainte contre la chanteuse et l’accuse d’avoir commis des fraudes. Entre 2011 et 2014, Shakira est accusée d’avoir sciemment évité de payer la somme de 14,5 million d’euros au fisc. Le tout en dénonçant comme fictive sa résidence aux Bahamas puisqu’elle passerait plus de temps à Barcelone. Objeko vous l’accorde, la justice ne plaisante pas avec ce genre d’affaire. Et ce qu’elle reproche à Shakira est impressionnant. Mais la chanteuse ne compte pas se laisser faire, elle a des avocats sur le coup.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Shakira (@shakira)

Shakira est en proie avec la justice, elle voit sa réputation se ternir

Les fans de Shakira ont forcément entendu parler de cette affaire de fraude fiscale. En effet, elle éclaboussait la réputation de la star internationale il y a plusieurs années maintenant. Mais elle ne serait donc pas encore totalement réglée et revient sur le tapis. Encore une fois, Shakira se dit innocente et si la décision de la justice est de lui faire débourser la somme de 14,5 millions d’euros, elle est prête à fait appel du jugement. D’après Euro Weekly un juge estime suffisantes les preuves contre elle pour la faire condamner à sortir son chéquier. Elle aurait aussi été auditionnée et continue de nier les faits. Mais si l’appel n’aboutit pas en sa faveur, Shakira risque-t-elle une peine plus conséquente ? Les affaires de fraudes peuvent aller jusqu’à la prison…

En 2011, Shakira officialisait sa relation avec le footballeur professionnel, Gerard Piqué. Joueur pour le FC Barcelone, elle se serait alors installée dans cette ville pour se rapprocher de son compagnon. Or, elle n’a jamais fait changer son adresse fiscale. En tout cas pas entre 2011 et 2014. Pourtant, les avocats de Shakira peuvent prouver qu’elle était pour la majeure partie de l’année en tournée à l’international. Dès lors, elle ne pouvait pas être considérée comme assujetties à la loi fiscale espagnole puisqu’elle vivait moins de six mois par an dans le pays. Mais les autorités espagnole ont d’autres informations. Selon eux, Shakira aurait passé entre 212 et 244 jours par an à Barcelone. Le tout en continuant d’avoir sa résidence principale (et donc fiscale) aux Bahamas.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Shakira (@shakira)

Une affaire qui n’a pas fini de donner des cheveux blancs à la chanteuse

La chanteuse colombienne au rayonnement mondial a fait paraître plusieurs communiqués par ses avocats et son équipe de presse. L’un d’entre eux faisait savoir qu’elle avait réglé tout ce que réclamaient les autorités fiscales espagnoles. A-t-elle alors réellement rembourser 14,5 millions d’euros ? Ou suggère-t-elle qu’elle ne doit rien au fisc ? En effet, Objeko vous disait plus haut qu’elle comptait faire appel du jugement si elle était condamnée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Shakira (@shakira)

« Shakira a toujours rempli ses obligations fiscales dans tous les pays dans lesquels elle a travaillé, y compris entre 2011 et 2014 (…) Elle a suivi les avis et les recommandations précises de ses conseillers, qui sont des professionnels de haut niveau d’une des plus grandes entreprises du monde » pouvait-on lire dans le message du service de presse. Plus de doutes, Shakira refuse de s’acquitter d’une telle somme alors qu’elle considère (sur les conseils de ses avocats et autres experts) qu’elle n’a pas commis de fraude fiscale.

Difficile de savoir précisément quand cette affaire sera réglée. Mais étant donné son retour dans la presse, cela pourrait se jouer prochainement. Shakira ne perd néanmoins pas de temps pour s’étaler sur ce sujet à travers ses réseaux sociaux. En effet, elle préfère se concentrer sur la sortie de son nouveau single Don’t wait up disponible partout depuis la mi-juillet. Un morceau dynamique, entrainant et pêchu qui accompagnera certainement de nombreux sportifs pendant leurs séances d’exercices avant de faire danser les amateurs de boîtes de nuit à travers le monde entier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Shakira (@shakira)