Shakira « persécutée » par le fisc ? Accusée de fraude, elle refuse l’accord du parquet et clame son innocence

La star de la chanson face à la justice, soupçonnée de fraudes fiscales, se défend. Elle clame son innocence et refuse la proposition du parquet. Shakira se dit même victime d'une persécution du fisc espagnol !

© Par Cafil Honvou -Shakira « persécutée » par le fisc ? Accusée de fraude, elle refuse l’accord du parquet et clame son innocence

Shakira est en plein combat judiciaire et elle entend bien prouver son innocence. En effet, la chanteuse colombienne est accusée de fraude fiscale par le fisc espagnol. En procès, elle aurait ainsi refusé de payer l’amende réclamée par la décision de justice.

 

Ce sont nos confrères du journal El País qui rapportent les détails de l’affaire. Selon leurs informations, Shakira estime qu’elle ne doit plus d’argent au fisc espagnol. Pire encore, elle se positionne en victime de persécutionObjeko vous présente tous les détails de cette affaire.

 

 

Shakira face au fisc espagnol

 

Malheureusement, la chanteuse est citée sur le sujet des fraudes fiscales depuis plusieurs années maintenant. C’est en 2017 que le nom de Shakira apparaît pour la première fois dans les colonnes du journal Le Monde, dans un article traitant d’évasion fiscale.

 

Le scandale des des Paradise Papers interpelle le monde entier. Et Shakira fait partie des riches stars a être citées avoir su jouer les virtuoses de l’optimisation fiscale. Cette affaire prend ensuite de l’ampleur et en 2018, c’est la justice espagnole qui la rattrape.

 

Elle est alors accusée d’avoir dissimulé environ 14,5 millions d’euros, entre 2011 et 2014. Puis en 2021, le scandale des Pandora Papers cite encore une fois le nom de Shakira… Mais sur l’affaire qui nous intéresse aujourd’hui, la star continue de clamer son innocence.

 

Shakira risque gros et surtout de payer une lourde amende pour se défaire de ses dettes. Mais pour le moment, et malgré la décision récente de la justice espagnole, elle se refuse à payer et à reconnaître sa culpabilité.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Shakira (@shakira)

 

Une affaire qui continue de tourmenter la chanteuse

 

Résidente aux Bahamas, les avocats de l’artiste assurent qu’elle ne passait pas plus de 183 jours par an sur le territoire espagnol. Un chiffre qui représente le seuil légal pour être considéré comme résident fiscal.

 

Mais la justice espagnole considère que Shakira et son compagnon de l’époque, Gérard Piqué, passaient effectivement le plus clair de leur temps au pays, avec leurs enfants. Bien que la résidence principale de Shakira eu été déclarée au Bahamas, la star se retrouve contrainte à rendre des comptes.

 

Des négociations se sont tenues entre le parquet espagnol et la défense de Shakira. Mais rien n’a aboutit. Et si elle a déjà versé plus de 17 millions d’euros au fisc espagnol, elle aurait encore une somme importante à payer.

 

C’est la raison pour laquelle Shakira s’estime victime de persécution. Selon elle, si sa fraude fiscale eut été de 14,5 millions d’euros, elle s’est largement acquittée de ses dettes. Or, ce n’est pas à elle de décider en la matière.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Shakira (@shakira)

 

Shakira affirme alors que le fisc espagnol est déraisonnable et elle refuse à présent de continuer à coopérer. Elle souhaite clamer son innocence et a donc refusé la main tendue de la justice.

 

Nos confrères du magazine L’indépendant précisent enfin que la proposition du parquet restera valable jusqu’à la tenue du procès. Or, la date du procès n’a pas encore été fixée. Les lecteurs d’Objeko seront donc partagés.

 

Difficile de savoir si Shakira est coupable ou innocente, si elle parviendra à éviter à payer ou si elle va encore devoir donner plusieurs millions d’euros au fisc espagnol. Affaire à suivre !