Soldes d’été : la date de début reportée, voici les raisons de ce changement

La date de début des soldes d'été 2021 était normalement prévue à partir du 23 juin prochain. La période de quatre semaines de promotions est finalement décalée d'une semaine.

© Artem Beliaikin / Unsplash

Alors que la très attendue période des soldes d’été approche à grands pas, les dates définitives viennent d’être annoncées. En effet, comme cela a déjà été le cas l’année dernière, ces quatre semaines dédiées aux promotions révèlent une fois de plus une importance capitale pour un grand nombre de commerçants. Le choix du jour du début des soldes estivales est alors un moment majeur pour eux. Objeko vous explique donc tout dans les moindres détails.

Soldes d’été : quelles sont les modifications apportées cette année ?

Une période cruciale

Après des mois très difficiles, de nombreux commerçants attendent effectivement avec impatience de pouvoir écouler leurs stocks. Beaucoup d’entreprises du secteur voient donc dans les soldes été, une véritable opportunité de véritablement booster leur chiffre d’affaires. Même si naturellement leurs marges sont moins importantes, l’affluence leur permet d’engranger de nouvelles liquidités pour leurs achats de leurs stocks d’hiver. Un grand nombre d’entre eux était par conséquent, très attentif au choix du ministre concernant la date de début et de fin. L’information a bel et bien été révélée ce 27 mai.

Cette période des soldes d’été prendra donc son effet le 30 juin prochain. Celle-ci se terminera ainsi le 27 juillet. Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, chargé des petites et moyennes entreprises, a confirmé ces dates. Interrogé sur le sujet, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire affirme d’ailleurs avoir pris cette décision en concertation avec les acteurs du secteur. Pourtant, certains redoutent les conséquences de ce report. Objeko vous explique pourquoi.

Une période déjà touristique

Déjà l’année dernière, les soldes d’été avaient été repoussées de quelques jours. Pourtant, les chiffres semblent démontrer que l’opération n’a pas été un franc succès, ou du moins pas de manière homogène sur tout le territoire. Si les destinations touristiques s’en sont plutôt bien sorties, les grandes agglomérations ont par contre vécu un véritable recul de leur activité habituelle en cette période. En effet, fin juin, de nombreux Français avaient déjà rejoint leur lieu de villégiature. Alors que dans un même temps, les visiteurs étrangers étaient beaucoup moins présents en 2020. La crise de la covid-19 est bien entendu passée par là, et les conséquences au niveau économique s’en sont bien évidemment fait ressentir.

Certains craignent donc que cette année rencontre le même type de problème. Quant à la durée des soldes d’été, un arrêté du 27 mai 2019 en application de l’article L. 310-3 du code du commerce est prévu par la loi Pacte du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises en a modifié le cours. En effet, la période des soldes d’été a été raccourcie de 6 semaines à 4 semaines. Cette décision avait ainsi plusieurs objectifs. Mais le but premier de celle-ci est principalement de véritablement donner un coup de boost au secteur. Moins les soldes d’été sont longues, plus les clients seraient tentés par un réflexe d’achat. En effet, ils voudraient rapidement profiter des opportunités qui devraient d’ailleurs être nombreuses dès les premiers jours. Objeko vous explique pourquoi.

Soldes d’été: L’année des bonnes affaires

Avec ce report dans le temps, et le raccourcissement de la période des soldes d’été, les commerçants vont effectivement peut-être tenter de frapper un grand coup. Les promotions pourraient donc être importantes dès le 30 juin. Les propriétaires de magasin auront réellement à cœur de se débarrasser rapidement de leur stock, avant de pouvoir racheter leur nouvelle collection en vue de l’hiver. Cela permet ainsi de renflouer la trésorerie qui malheureusement pour beaucoup en a cruellement besoin. Il n’est évidemment pas nécessaire de rappeler que ces derniers mois ont été particulièrement compliqués pour toute l’industrie de l’habillement et du commerce de détail en général.

Dès l’arrivée de la covid-19, les Français paraissent effectivement s’être montrés très prudents. Si auparavant certains se réalisaient de manière plutôt impulsive, ce genre de comportement a connu une réelle baisse. La concurrence des sites de vente en ligne a véritablement impacté le petit commerce local au fil des années. En résumé, cette année 2021 pourrait être propice à réaliser de très bonnes affaires notamment dans le secteur vestimentaire. Les rabais pourraient donc être très importants vous offrant l’opportunité de réaliser des achats à des prix défiant toute concurrence. Il reste à espérer maintenant que cette période des soldes d’été sera suffisante pour permettre aux commerçants de sortir la tête hors de l’eau.

En la matière, il y a les optimistes convaincus du succès et ceux qui se montrent beaucoup plus prudents. D’ailleurs à titre de comparaison, l’année 2020 avait été très loin d’être exceptionnelle. Dans les grandes villes, une baisse de fréquentation de plus ou moins 22 % avait effectivement été constatée. L’avenir nous dira donc si 2021 suit la même tendance ou au contraire si elle va battre des records.