Sonia Rolland (ex-Miss France) arrêtée par la police : 800.000 euros lui posent un gros problème face au fisc français !

D’après nos confrères de Libération, l’ancienne reine de beauté Sonia Rolland se trouverait dans un sale pétrin ! On vous dit tout !

Sonia Rolland (ex-Miss France) arrêtée par la police : 800.000 euros lui posent un gros problème face au fisc français !
© DR

Depuis la fin de son sacre de Miss France, le public n’entend plus beaucoup parler de Sonia Rolland. Il est vrai que l’ancienne reine de beauté joue la carte de la discrétion, aussi bien sur sa vie privée bien que sur le plan professionnel. Mais aujourd’hui, tous les médias sont braqués sur elle. Car la belle brune se retrouve au cœur d’une affaire de “biens mal acquis”.

Sonia Rolland : loin des défilés, l’ancienne miss veut sauver la planète

La belle Sonia Rolland ne disparaît pas tout-à-fait de la vie publique. Quand elle n’est pas sous les projecteurs, elle s’occupe de ses abeilles. La disparition de ces insectes incroyables pourrait en effet menacer notre écosystème. Pour l’heure, l’ancienne reine de beauté produit son propre miel.

Sacré Miss Bourgogne en 1999, Sonia Rolland n’a pas une minute à elle ! Elle était récemment en effet à l’affiche dans la série de France 2 Tropiques Criminels, diffusée le 19 février dernier. Loin des écrans, elle se consacre également à un étonnant projet : l’apiculture.

“Toquée de miel”

Mais produire son propre miel est un vrai challenge pour celle qui se considère comme une “ toquée de miel”. Elle s’est ainsi confiée à nos confrères du magazine Marie-Claire pour l’édition de février. “Je dois en avoir cinq variétés différentes dans les placards. J’attends d’ailleurs impatiemment d’aller voir mes ruches, installées en Bourgogne, et de goûter ma première récolte !”, expliquait-t-elle ainsi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sonia Rolland (@soniarolland)

Sonia Rolland ne s’est pas lancée seule dans cette aventure. Elle s’est en effet entourée de Thierry Dufresne, le fondateur de l’Observatoire français d’apidologie. Ce dernier a su lui prodiguer de précieux conseils. C’est parce qu’elle est égérie de la marque Guerlain qu’elle a pu le rencontrer. Cette grande maison de luxe oeuvre également pour protéger les abeilles, indispensables pour notre éco-système.

A 39 ans, Sonia Rolland a eu récemment la joie de récolter sa première production de miel. Et c’est sur son compte Instagram qu’elle a voulu partager cette bonne nouvelle avec sa communauté d’abonnés. “Heureuse de découvrir la première production de mes ruches de Bourgogne.”, a-t-elle ainsi annoncé le 16 janvier dernier sur Instagram. La mère de Tess et Kahina (14 et 10 ans) a fièrement montré son pot de miel de la marque La Manufacture du miel.

Elle surmonte ses idées reçues

“J’avais pas mal d’idées reçues sur cette petite bête, mais en observant les abeilles et en apprenant sur elles, j’ai compris que j’avais tout faux.”, poursuit-elle en légende. “Elles sont fascinantes d’organisation, d’instinct… de solidarité, a-t-elle expliqué. Elles sont essentielles pour maintenir l’équilibre de la biodiversité, et donc la bonne santé de notre planète.”

Sonia Rolland invite ensuite les internautes à soutenir l’OFA (Observatoire Français d’Apidologie). Elle précise que l’on peut y trouver des “miels de très haute qualité (…) Tous 100% naturels.”, dont le sien.

Mais ce n’est pas tout ! L’ancienne miss réserve une autre surprise pour ses fans. “Très prochainement, je vous ferai découvrir des projets très intéressants auxquels vous pourrez vous joindre ainsi que vos enfants, sur la question de la préservation de ces petites sentinelles de notre environnement.”, finit-elle par conclure.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sonia Rolland (@soniarolland)

“Superbe initiative, hâte de découvrir la suite des projets.”, “Je rêve d’avoir des ruches mais j’ai juste 2 terrasses”, “Bon choix que ce projet!!! Les abeilles sont bien plus utiles à l’humanité qu’on l’en le pense!!!”, pouvait-on lire parmi les commentaires. Au sein de la rédaction d’Objeko, on salue également l’initiative !

Aujourd’hui pourtant, son quotidien risque bel et bien de basculer. Car Sonia Roland est propriétaire d’un appartement du XVIe arrondissement de Paris. Sa valeur s’élève à 800 000 euros. Cet appartement, elle l’a obtenu grâce au don d’Omar Bongo, ancien président du Gabon.

Des détournements de fonds en pagaille

Il s’agirait d’un “cadeau” d’Omar Bongo pour “remercier de l’image (qu’elle) véhiculait pour l’Afrique”. Oui mais voilà, ce bien immobilier aurait été acquis par Omar Bongo via un montage financier. Y apparaissent notamment des détournements de fonds de visés plusieurs chefs d’États africains.

“Mais je ne pouvais pas refuser un tel don”

Entendue par la police, Sonia Rolland aurait expliqué qu’elle n’était au courant de rien. “Mais je ne pouvais pas refuser un tel don”, aurait-elle tenté de se justifier, d’après nos confrères de Libération. Elle ne s’est toujours pas exprimée publiquement. Affaire à suivre…

 

 

 


Alix Brun

Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.