Sophie Tapie dévoile le passé de femme battue de Laurence Boccolini dans « Vivement dimanche »

Personne n'aurait pu prévoir une telle révélation. La présentatrice solaire Laurence Boccolini aurait subi un traumatisme. Et pour en parler, elle fait confiance à Sophie Tapie. Objeko vous dit tout sur ce lien !

© C8

Laurence Boccolini n’est plus le maillon faible du PAF. Plus le temps passe, plus elle tombe le masque. On fait le point sur sa zone d’ombre.

Quel est le lourd secret de Laurence Boccolini ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie_Tapie (@sophietapie)

En acceptant l’invitation de Michel Drucker, Sophie Tapie sait qu’elle va devoir s’expliquer sur le texte de ses chansons. En effet, dans son opus 1988, elle se raconte comme jamais auparavant. Encore brisée par le décès de son monstre sacré de père, elle s’apaise en se disant qu’il a eu au moins l’occasion d’écouter son album avant de s’envoler vers les étoiles. Consciente que Vivement dimanche peut lui ouvrir davantage plus de portes, elle ne va pas hésiter à exposer qui l’a aidé à modeler ses (futures) tubes. Celle qui a été révélée par The Voice peut compter sur le soutien d’une certaine Laurence Boccolini. Oui, mais à quel prix ? Objeko vous raconte tout dans les moindres détails ! Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

Un traumatisme glaçant

Comment ne pas avoir des frissons avec Le phoénix ? En faisant volontairement allusion à ce qui a emporté son père, Sophie Tapie sait que les anonymes qui vivent la même chose l’écouteront avec attention. « Le cancer est vraiment la maladie du siècle. Cela me tenait à cœur de faire une chanson là dessus, et d’essayer de donner du courage. » Mieux que personne, elle estime que cette pathologie est dévastatrice autant pour le patient que pour l’entourage. « C’est un très long processus, d’assimilation [et] de faux espoir ». Plus que tout, elle souhaite saluer la mémoire du premier homme de sa vie. « Mon père avait toujours ce truc de donner du courage aux gens » ! En reprenant ce flambeau, elle ne compte surtout pas s’arrêter en si bon chemin. Et pour l’épauler dans sa noble tâche, elle fait appel à son amie Laurence Boccolini.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie_Tapie (@sophietapie)

Cher lecteur d’Objeko, rassurez-vous cela ne concerne pas la santé de l’animatrice de Tout le monde veut prendre sa place. Certes, Laurence Boccolini souffre d’une polyarthrite rhumatoïde. Pour faire taire les rumeurs, elle a préféré en parler dans la presse. C’est tout à son honneur ! De plus, son parcours pour tomber enceinte n’a pas été un conte de fées. Lorsque Willow est née, tout a changé. Cette fois, ne comptez pas sur elle pour raconter l’enfer du décor. Tout ce qu’elle veut maintenant c’est faire disparaître son chagrin lié à son passé chaotique. C’est à ce moment-là que Sophie Tapie intervient. En lui demandant de l’aider à mettre des termes, elle sait qu’en contrepartie, elle contribue à apaiser sa douleur qui ne pleure qu’à l’intérieur. De quoi s’agit-il ?

Laurence Boccolini exorcise ses démons en chanson

Pour la première fois, une chanson aborde franchement le thème des v**lences conjugales. Certes, le mouvement #metoo a fait avancer les choses. La libération de la parole des femmes, c’est maintenant. . Que ce soit aux enquêteurs ou bien à au cercle amical ou familial, avouer qu’on est ou a été sous emprise est désormais possible. De son côté, Sophie Tapie justifie toujours ses choix. Pour ne pas tomber dans le cliché, elle décide « s’entourer de personnes ayant vécu ce traumatisme. » Son objectif est « d’essayer d’être le plus juste » et ne jamais froisser celles qui lui font confiance.

Capture d’écran (c) clip de Sophie Tapie (c) Malaisant

Comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessus, Laurence Boccolini a accepté d’être dans les coulisses de ce projet. Entre deux séances d’écriture, Sophie Tapie lui propose un rôle dans le clip. Là encore, la fille de Bernard nous donne un argument de taille qui ne peut laisser personne indifférent. « C’est une ancienne femme b*ttue. J’ai fait appel a elle » !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 90’s show (@90s. show)

Pour la première fois, on apprend un autre tourment de l’ancienne animatrice du Maillon faible. Houspillée sur son poids, elle a dû mal à se défaire de son image de méchante. Pour rappel, l’émission qui l’a relevé n’était qu’un remake. Elle devait le plus coller à la personnalité de la présentatrice d’origine. En réalité, c’est une femme blessée qui tente par tous les moyens de sortir la tête hors de l’eau. Sa récente participation et victoire à Mask Singers nous le prouve. Elle gagne à être connue et appréciée à sa juste valeur. La suite, on vous la raconte dans le prochain numéro d’Objeko. Donc, à bientôt pour de nouvelles aventures !