Stéphane (Les 12 coups de midi) : sa décision radicale pour ses fils de 15 et 17 ans

Plus rien ne semble arrêter Stephane ! D'ailleurs, encore un peu d'efforts, et sa cagnotte passera de 5 à 6 chiffres. Son projet ne laissera personne indifférent !

© Capture TF1-Stéphane (Les 12 coups de midi) : sa décision radicale pour ses fils de 15 et 17 ans

Bien installé dans son fauteuil de Maitre de midi, Stéphane enchaine les victoires. Voici comment il envisage la vie d’après !

Stéphane à jamais gravé dans l’histoire de TF1 !

Depuis fin août, Stéphane illumine le plateau de Les 12 coups de midi. En effet, après le départ de Fifou Dingo, l’équipe d’Objeko avait eu du mal à tisser des liens avec un champion. C’est désormais chose faite ! Dynamique et motivé, il est au taquet pour répondre aux QCM de Zette. Quant aux étoiles mystérieuses, il n’hésite pas à faire plein de propositions dans l’espoir d’en décrocher une seconde. On croise les doigts pour qu’il parvienne à atteindre son objectif rapidement. À l’aise devant les caméras, Stéphane a plus toujours plus d’un tour dans son sac. On l’aura compris, les téléspectateurs l’adorent et il le leur rend bien !

De l’ombre à la lumière…

Il y a quelques jours, Objeko abordait son handicap. Atteint de la maladie des griffes de chat, Stéphane ne souhaite pas que sa pathologie devienne un sujet tabou. C’est tout à son honneur. En expliquant le pourquoi du comment de ses lourds problèmes de vision, il espère mettre fin à la polémique. Eh oui, cher ami lecteur, sans doute par jalousie, les haters s’en donnent à cœur joie. Lorsque la production lui permet de s’approcher plus près de l’Étoile mystérieuse, le soupçon de favoritisme n’est jamais bien loin. On croise les doigts pour que cela suffise pour faire taire les méfiants !

Passionné par la petite lucarne, Stéphane précise qu’il rêvait de découvrir l’envers du décor de Les 12 coups de midi. Après avoir testé ses connaissances sur son canapé, il tente sa chance lors des sélections. Amusé d’avoir été jusqu’au bout, il résume les choses à sa manière. « Je me suis dit ‘pourquoi pas rejoindre l’utile à l’agréable. » Par contre, ce qu’il n’avait pas anticipé, c’est les retombées de sa notoriété. « C’est quelque chose de nouveau pour moi. On est un peu dans une région perdue, et on n’a pas l’habitude d’avoir des gens qui passent à la télé. » Ému, il précise de quoi est fait son nouveau quotidien. « Partout où je vais, je suis reconnu et sollicité. [On] me félicite, m’encourage… Ils sont derrière moi. » Combien de temps cela va-t-il durer ? Le mystère reste entier ! En coulisses, Stéphane s’appuie sur le soutien de ses proches. Après tout, s’il s’est lancé dans sa belle aventure, c’est pour eux !

… il n’y a qu’un pas pour Stéphane

De son passé, Stéphane conserve des souvenirs douloureux avant tout liés aux difficultés financières de ses parents. « Mon père était agent de maîtrise dans une fabrique de tubes en acier. Maman restait au foyer, elle s’occupait de personnes âgées dans le voisinage« . C’est pourquoi, sa cagnotte, il sait exactement comment il va la dispatcher. « Je vais déjà mettre un peu de [d’argent] de côté pour les études de mes enfants. C’est la priorité. » Sans aucune gêne, il souligne ce paradoxe. « C’est l’un de mes rêves qu’ils réussissent dans la vie, pas comme moi… » À cause de son métier de mouler, il débute sa journée de travail en pleine nuit. Soucieux qu’ils n’aient jamais « à vivre » ce genre de « galères« , il préfère se transformer enfiler son costume fourmi que celui de cigale. Suite dans le prochain numéro !