Stéphane Plaza: Ce terrible accident qui lui a coûté l’usage de ses jambes, et aurait pu bouleverser sa vie pour toujours

Stéphane Plaza est un rayon de soleil. Pourtant, les épreuves n’ont pas manqué sur sa route. L’une d’elle aurait même pu le priver de l’usage de ses jambes pour toujours.

Stéphane Plaza : ce terrible accident qui lui a coûté l'usage de ses jambes, et aurait pu bouleverser sa vie pour toujours
© Getty Images

Stéphane Plaza n’est pas du genre à se plaindre. Au contraire, il trouve toujours une occasion de sourire à la vie. Mieux encore, il ne semble vraiment heureux que lorsque toutes les personnes autour de lui le sont aussi. Et il peut employer les grands moyens pour que son sourire soit communicatif. Avec son public comme avec ses collègues ou ses proches, Stéphane Plaza est un véritable rayon de soleil. Son humour décapant peut mettre tout le monde d’accord. En revanche, il ne faudra pas douter qu’il est aussi sérieux quand il le faut. Parfois même tellement perfectionniste qu’il peut casser les pieds de ses collègues de travail.

Son exigence comme son sens de l’humour sont des qualités constitutives de sa personnalité. En effet, sans elles, il ne serait pas le même. Aussi, ce sont certainement les étapes de sa vie qui l’ont conduit à développer ces fameuses facettes de son caractère. Or, dans la vie, personne ne peut se vanter de ne jamais avoir rencontré des moments difficiles. Et si les douleurs et les peines sont relatives et subjectives, les lecteurs d’Objeko admettront que celles que rencontrent Stéphane Plaza sont particulièrement éprouvantes. En effet, l’agent immobilier le plus célèbre de France a bien failli perdre l’usage de ses jambes. Il faut beaucoup de courage et de force de caractère pour affronter une telle situation. Découvrez donc comment cela s’est passé pour Stéphane Plaza, il détaille tout au micro d’Anne Roumanoff sur Europe 1.

Stéphane Plaza a passé de longs moments en fauteuil roulant, incapable d’utiliser ses jambes

Stéphane Plaza préfère voir la vie du bon côté et cela lui réussit. Enfin, pas toujours, quoi qu’il arrive à y trouver son compte au final. En effet, c’est cette force de caractère qui lui est propre qui se révèle quand il a son accident domestique en 1998. Les deux jambes cassées, il ne sait pas encore comment il va faire pour remarcher.

Les mésaventures sont courantes pour ce maladroit et malchanceux qu’il dit être. Ce sont d’ailleurs malgré tout des qualités car les aspérités de sa personnalité le rendre évidemment terriblement attachant.

“Exceptionnel ! Quand je vous dis que j’ai pas de bol au moins une fois par jour !! (…) Ce matin prise de sang à jeun ! Normalement une piqure suffit ! Mais quand la veine explose et que l’aiguille casse en même temps, forcément. Heureusement que j’ai deux bras…” écrivait-il le 15 avril dernier sur son compte Instagram avec des photos de lui mal en point.

Mais Stéphane Plaza met un point d’honneur à rester positif. En toute circonstance, il voit le verre à moitié plein et encourage même ses fans à faire de même. Une belle leçon de vie, Objeko vous l’accorde.

“Le bonheur vient de l’attention aux petites choses, le malheur de la négligence des petites choses.” Une citation de Liu Hiang que l’agent immobilier le plus célèbre du PAF partageait sur son compte Instagram. Un hymne à la vie et la beauté de celle-ci, quelques que soient les difficultés.

Une terrible épreuve dont il a su se relever, au sens propre comme au sens figuré

Sur les ondes d’Europe 1, Stéphane Plaza revient sur une anecdote glaçante. Cette histoire, peu de gens la connaissent, Objeko en convient. Et c’est peut-être parce que le passé n’intéresse que peu la vedette qui préfère vivre au jour le jour. “On m’a dit que j’aurais du mal à marcher. On m’appelait le comte de Peyrac” explique-t-il à Anne Roumanoff.

“Je me suis pété les deux jambes” suite à une chute de plusieurs mètres de haut. Un accident domestique survenu en 1998 et qui lui a appris à vivre en fauteuil roulant. Le tout avec des prévisions peu encourageantes des médecins qui estimaient qu’il aurait beaucoup de mal à remarcher. Mais, “Après huit opérations, je boite un peu. Mais ça ne se voit pas quand je suis bien chaud” déclare Stéphane Plaza. Anne Roumanoff lui demande alors si c’est à cause de cela qu’il est de nature si enjouée. Et effectivement, c’est cet incident qui permet à Stéphane Plaza de faire preuve d’une capacité à relativiser grandiose et d’un recul extraordinaire.

“Je pense qu’il faut être épicurien, parce que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. C’est comme ça que je le vis. Donc, je me lève, je suis plutôt de bonne humeur et je me dis que ça peut être le dernier jour. Alors attention, je ne suis pas pessimiste ! Mais je veux croquer la vie et en profiter. C’est important pour moi” conclut-il.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.