Suicide de Jean-Claude Joly (L’Amour est dans le pré) : son voisin dévoile la raison de son geste

Aujourd'hui, nous connaissons les raisons qui ont poussé Jean-Claude Joly à mettre fin à ses jours.

© capture facebook

Jean-Claude Joly, vous souvenez-vous de lui ? Si vous nous lisez régulièrement, vous savez déjà que le candidat emblématique de « L’amour est dans le pré » s’est donné la mort il y a quelques jours. Samedi 25 juin, celui qui était surnommé « Mon Jean-Claude » par Karine Le Marchand, a été retrouvé pendu dans son étable. Depuis, les rumeurs ne cessent de circuler sur les raisons de son passage à l’acte. Mais au fil des jours, les langues se délient et de nouvelles informations ont été révélées. Voici ce que nous savons…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Parlons News (@parlonsnews)

La grande famille de « L’amour est dans le pré » chamboulée par le décès de Jean-Claude Joly

Sensible et généreux, Jean-Claude Joly était un candidat très apprécié dans « L’amour est dans le pré ». Les téléspectateurs et la présentatrice de l’émission appréciaient surtout son humour. Présent dans cette sixième édition pour rencontrer l’amour, l’agriculteur a réalisé son rêve puisqu’il est tombé amoureux de Maud, l’une de ses deux prétendantes. Les deux tourtereaux se sont fiancés devant les caméras. Ils ont également eu une petite fille prénommée Charlotte. Aujourd’hui, cette demoiselle est âgée de 8 ans.

L’annonce du décès de Jean-Claude Joly a choqué tous les anciens candidats de « L’amour est dans le pré », mais également sa présentatrice et les téléspectateurs qui n’ont pas oublié ce candidat emblématique. Dans son village de La Frénaye, la disparition du producteur laitier a également attristé de nombreux habitants. Très peu de temps après son décès, un journal local annonçait que l’agriculteur de 53 ans s’était pendu.

Son couple a connu des difficultés

Il partageait sa vie avec Maud depuis plus de 10 ans. Cette mère célibataire était déjà maman de trois enfants lorsqu’elle a craqué pour le portrait de Jean-Claude Joly. Trois ans après le tournage de la sixième édition de « L’amour est dans le pré », les amoureux agrandissait leur famille avec l’arrivée de la petite Charlotte. Mais deux ans plus tard, le couple faisait parler de lui pour des raisons beaucoup moins gaies.

Suite à une plainte de son épouse, Jean-Claude Joly a été condamné à une amende pour violences conjugales. Maud l’avait accusé de lui avoir donné un coup de pied lequel l’aurait fait tomber. La jeune femme lui avait également reproché d’avoir violenté son fils adolescent. L’agriculteur l’aurait saisi par le poignet avec brutalité. Jean-Claude a toujours réfuté ces accusations. Quelques temps après sa condamnation, il avait même affirmé que Maud regrettait d’avoir porté plainte contre lui. Malgré toutes ces histoires, les parents de la petite Charlotte ont décidé de rester ensemble. Ainsi, ils ont repris le cours de leur vie de famille recomposée.

Jean-Claude Joly faisait face à des difficultés financières

Lorsque la presse a annoncé que Jean-Claude Joly s’était suicidé, de nombreuses personnes ont pensé que des problèmes de couple étaient à l’origine de cet acte désespéré. Pourtant, un proche de l’agriculteur affirme que la cause de son geste est tout autre. Interviewés par des médias locaux, des habitants de La Frénaye supposaient que les difficultés de son travail étaient en cause. En effet, chaque année des agriculteurs mettent fin à leur jour suite à des problèmes financiers. Il semblerait que Jean-Claude ait, lui aussi, rencontré des difficultés financières liées à son activité professionnelle. Un de ses proches a notamment confié que l’agriculteur était étouffé financièrement, qu’il ne parvenait plus à subvenir aux besoins de sa petite famille.

« Une fois tous ses frais payés, il ne lui restait que 100 euros par mois pour faire vivre sa famille » a révélé cette personne proche de Jean-Claude Joly avant d’ajouter que l’agriculteur se battait depuis des années pour réussir à maintenir les comptes de son exploitation à flots. Et comme il ne s’en sortait plus, il était à bout. En effet, le mari de Maud est devenu dépressif et n’a pas réussi à faire face à toutes les difficultés qui l’ont assailli depuis toutes ces années de dur labeur. C’est pourquoi il a fait le choix de quitter ce monde. Si Jean-Claude Joly n’a désormais plus à s’inquiéter de quoi que ce soit, son épouse et sa fille devront continuer à avancer sans mari et sans papa.