Amazon Echo Dot : notre test de l’enceinte connectée avec Alexa

Alors que Google Assistant se répand depuis plus d’un an sur les enceintes connectées de France, Amazon arrive enfin après un petit retard. Dotée d’Alexa, l’Echo Dot est-elle à la hauteur face à ses concurrentes de chez Google ? Réponse dans ce test.

Prix et caractéristiques techniques

Amazon cherche à marquer les esprits pour sa sortie nationale sur le sol français. Le géant américain brade ainsi ses prix en les baissant de 50% sur toute la gamme Echo. Le modèle que j’ai reçu en test est ainsi affiché pour le lancement à 29.99€ au lieu de 59.99€. L’offre est donc alléchante, surtout pour les membres Amazon Prime qui pourront ainsi profiter de l’offre Prime Music lancée en même temps que les enceintes connectées de la marque.

Voir l'offre

Pour moins de 60€, que propose donc l’Echo Dot ? Evidemment, il ne faut pas s’attendre à une enceinte qui explose les décibels. Amazon ne communique d’ailleurs pas sur la puissance du haut-parleur de son enceinte. J’imagine qu’il ne dépasse pas 3W, comme sur la Google Home Mini au même prix. Afin de bien capter la voix de l’utilisateur, l’Echo Dot est munie de 7 microphones. Une bande de LED permet de savoir l’état de l’appareil. On reste sur du classique.

La connectique s’avère en revanche plutôt bien fournie pour une enceinte connectée. En plus du classique WiFi 802.11 b/g/n, l’Amazon Echo Dot possède une sortie audio 3.5 mm. Vous pouvez ainsi rendre intelligente n’importe quelle enceinte de la maison, un peu comme le Prizm. Le Bluetooth est aussi présent pour connecter un casque audio sans-fil. C’est plutôt pas mal, la Google Home Mini au même prix n’en offrait pas autant !

Connectique Amazon Echo Dot

Design

Tout comme la Google Home Mini, l’Echo Dot se veut particulièrement discrète. Tout en plastique, elle dispose de dimensions très réduites : 32 x 84 x 84 mm. Le logo Amazon orne la face avant en plastique brillant.

Test complet Amazon Echo avec Alexa

Le haut de l’objet connecté est doté de quatre boutons : deux pour le volume, un pour l’activation vocale et le dernier pour couper le microphone. L’ensemble est cerclé par un bandeau de LED qui indique l’état de l’Echo Dot. C’est sobre, mais fonctionnel. Le bandeau de LED donne d’ailleurs à l’enceinte Amazon un côté SF plutôt sympa !

Boutons physiques Amazon Echo Dot

Pour ma part, je trouve donc le look de l’Echo Dot plutôt réussi. Il reste cependant un léger cran en dessous de la Google Home Mini, tout en rondeur et avec une jolie surface en tissu. Bien entendu, cet avis reste plutôt subjectif, je vous laisse me donner le vôtre dans les commentaires.

Prise en main

Application Amazon Alexa

Compatibilité : Android 5.0+ et iOS 9.0+

Appareil de test : Xiaomi Mi Mix 2 sous Android 8.1

Amazon Alexa
Amazon Alexa
Développeur: Amazon Mobile LLC
Prix: Gratuit
Amazon Alexa
Amazon Alexa
Développeur: AMZN Mobile LLC
Prix: Gratuit

L’Echo Dot est branchée, il reste maintenant à la lier au réseau de la maison. Je vais être honnête, Amazon accuse clairement un gros retard dans la simplicité de configuration par rapport à Google. L’application Alexa met du temps à charger les pages sans trop qu’on sache pourquoi. Ensuite, l’enceinte connectée est incapable de récupérer automatiquement les identifiants du WiFi. La première configuration est donc peu agréable, laissant une première impression assez mitigée…

Configuration Echo Dot WiFi

Après cinq minutes, l’Echo Dot est néanmoins opérationnelle. L’application Alexa donne quelques conseils pour bien démarrer. La page principale affiche aussi un historique de toutes les commandes passées sous forme de carte. L’application d’Amazon est un peu plus fouillis que celle de Google, mais offre néanmoins plus d’options comme les Skills et les routines.

Application Alexa

Les Skills permettent de rajouter des actions à l’enceinte comme par exemple un accès à Deezer ou Philips Hue. Quant aux routines, elles permettent en une seule commande personnalisée de donner plusieurs ordres à la suite. Après un petit temps d’adaptation, on arrive vite à personnaliser l’Echo Dot selon ses besoins.

Amazon Skills Alexa

Commandes vocales

Vient l’heure des premières commandes vocales. Le mot déclencheur est ici très simple : “Alexa”. J’avoue que je préfère ça à “OK Google”, l’interaction semble plus humaine. C’est un petit détail, mais il rend l’expérience plus agréable. La plupart des commandes basiques sont reconnues : écouter de la musique, obtenir la météo, écouter une blague, etc… La voix féminine m’a semblé un peu plus robotique que celle de Google Assistant. Les informations apportées par Alexa restent dans l’ensemble plutôt pertinentes. En restant dans un usage simple, elle s’en sort à peu prêt aussi bien que Google Assistant.

Si vous voulez étendre les capacités de l’enceinte connectée, vous pouvez installer des Skills. Pour ma part, j’ai ajouté Deezer. Je peux ainsi écouter mon Flow avec la commande adéquate. Si l’idée est sympa, il faut à chaque fois passer par l’application pour rajouter les Skills adéquates, ce qui devient vite lourd. Surtout que Google Assistant propose les mêmes commandes sans rajouter de Skills…

Echo Dot enceinte Alexa

Il manque encore la possibilité d’envoyer des SMS ou des messages vocaux à ses contacts. Seules les personnes dotées de l’application Alexa ou d’une enceinte Echo pourront communiquer avec vous. Donc à moins d’avoir des amis geeks, vous risquez comme moi de vous sentir un peu seuls. Les membres Prime ont par contre la possibilité d’écouter des livres audio ou passer des commandes sur le site. Cette dernière partie est peu fiable, je vous la déconseille pour le moment. Notez aussi que pour l’instant Alexa est incapable de dicter vos rendez-vous à venir.

Les premiers essais sont donc mitigés. Si l’enceinte s’en sort bien pour les ordres basiques, elle reste en dessous de la qualité de Google Assistant. Le retard sera probablement comblé dans les prochains.

Qualité sonore

Entrée de gamme oblige, l’Echo Dot n’est clairement pas destinée aux mélomanes. Aucunes basses, le son distord vite et ne monte pas bien haut… Les microphones ne sont pas très véloces non plus. Dans une pièce un peu bruyante, il faut vite monter le ton pour qu’Alexa se réveille. On est clairement dans le bas du panier. Le niveau est similaire à celui de la Google Home Mini. Si vous cherchez une enceinte connectée avec un bon son, il sera préférable de vous orienter vers l’Amazon Echo à 149€.

Conclusion

Voir l'offre

5.5 Total Score
Une enceinte connectée basique dont on attendait plus

On l'attendait depuis un moment en France, Alexa est enfin là. L'assistant vocal d'Amazon couplé à l'enceinte Echo Dot réalise les tâches basiques qu'on peut attendre de ce genre de matériel. Mais ça s’arrête malheureusement là. Alexa est beaucoup moins efficace en français que Google Assistant. Le passage d'une commande sur Amazon s'avère totalement aléatoire. Certaines fonctions comme la dictée du programme du jour sont encore inactives. L'application Amazon Alexa est lourde à utiliser. Bref, les petits défauts s’enchaînent... A moins d'être membre Prime ou de vouloir à tout prix profiter des 50% de réduction pour le lancement, je vois difficilement comment recommander l'enceinte Echo Dot face à la Google Home Mini. Attendez quelques mois qu'Alexa comprenne mieux notre langue et le jeu en vaudra alors la chandelle.

PROS
  • Prix de lancement très attractif
  • Design agréable
  • Faible encombrement
  • Mot déclencheur plus naturel que la concurrence
  • Connectique très complète
CONS
  • Application lourde
  • Manque de possibilités face à la concurrence
  • Qualité sonore médiocre
  • Impossible d'envoyer des messages autrement qu'à d'autres utilisateurs d'Alexa
  • Assistant vocal pas encore mature
User Rating: Be the first one!
We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply