Garmin Vívosmart HR : notre test & avis du traqueur d’activité

Vous connaissez probablement Garmin via ses GPS. Mais la marque possède à son actif de nombreux objets connectés dédiés au sport. Nous vous proposons aujourd’hui de tester le vívosmart HR, un traqueur d’activité milieu de gamme. publié le 20/09/2016 mis à jour le 05/12/2016

 

Spécifications et prix

Le vívosmart HR est commercialisé sur le site officiel de Garmin au prix de 149€. Il est disponible en trois coloris : noir, bleu nuit ou pourpre impérial. Il y a deux tailles de bracelet : 138-187 mm ou 180-224 mm. Vous pouvez aussi acheter le traqueur d’activité sur Amazon, il est régulièrement en promotion à 130€ environ.

Passons maintenant aux spécifications du bracelet. Le vívosmart HR est un traqueur très classique dans son look, je dirais même basique. Garmin n’a pas cherché à se démarquer au niveau du design. On a donc un bracelet en silicone avec une attache de type montre. Le capteur est monté d’un seul bloc et ne se détache pas. Il est intégralement en plastique, dommage qu’il n’aie pas bénéficié d’un traitement en métal afin de le renforcer un peu contre les chocs.

Design du Vivosmart HR

Le design du traqueur est loin d’être révolutionnaire.

On voit bien vite le gros avantage du vívosmart HR : son écran de 160 x 68 px activé en permanence. Il n’utilise pas l’encre électronique mais reste parfaitement visible en plein jour. Il est tactile, le capteur ne comportant qu’un seul bouton pour accéder aux paramètres. On pourra peut-être regretter qu’il soit monochrome. C’est cependant compensé par la présence d’un rétro-éclairage dont l’intensité est réglable. Au niveau des dimensions, on reste dans quelque chose d’assez petit, l’écran faisant 25.3 x 10.7 mm. Le traqueur de Garmin s’avère aussi très léger avec seulement 29.6 grammes. La version avec le grand bracelet pèse quant à elle 32 grammes.

L'écran activé en permanence du Vivosmart est parfaitement lisible en plein jour

L’écran activé en permanence est parfaitement lisible en plein jour.

 

Comparaison du Vivosmart HR et du Xiaomi Mi Band 2

Le Vivosmart HR est légèrement plus gros que le Mi Band 2.

Au dos du vívosmart HR se situe un capteur de rythme cardiaque qui peut fonctionner 24/7. Celui-ci s’est d’ailleurs avéré plutôt précis lors de mon test, même si Garmin précise bien sur son site que les mesures ne doivent pas être utilisées dans un cadre médical. Bonne nouvelle pour les nageurs, le vívosmart HR est étanche jusqu’à 50 mètres de profondeur. Il peut d’ailleurs s’utiliser pour suivre vos progrès en natation.

Capteur cardiaque Vivosmart HR

Le capteur de rythme cardiaque fonctionne en permanence.

Si le vívosmart HR ne brille pas par son design trop classique, il se démarque en revanche avec son écran actif en permanence et lisible même en plein jour. Des qualités rares dans le monde des traqueurs d’activité. Reste à voir ce qu’il est capable d’accomplir en situation réelle.

Prise en main du vivosmart HR

Compatibilité : Android 4.3, iOS 8+ et Windows 10

Appareil de test : Oneplus One sous Android 6.0 Marshmallow

Comme tout traqueur d’activité, le vívosmart HR se couple à une application dédiée afin de rendre les données récoltées exploitables. Ici, il faudra installer Garmin Connect Mobile sur votre smartphone. Bonne nouvelle, les utilisateurs de Windows 10 ne sont pas mis de côté. Il faut cependant posséder un terminal avec le Bluetooth Low Energy, pas forcément présent sur tous les Windows Phone.

Garmin Connect™
Garmin Connect™
Développeur: Garmin
Prix: Gratuit
‎Garmin Connect™
‎Garmin Connect™
Développeur: Garmin
Prix: Gratuit
Garmin Connect Mobile
Garmin Connect Mobile
Développeur: ‪GARMIN INTERNATIONAL INC‬
Prix: Code needed

Comme toujours, la première phase passe par l’appairage. Il est ici très rapide, moins de cinq minutes entre la création d’un compte Garmin et la saisie des informations corporelles. D’ailleurs, les données sont de base en système impérial, il faut passer par les options pour rétablir le système métrique.

Application du Vivosmart HR

Les unités de base sont en anglais, il faut aller dans les paramètres pour tout basculer en français.

On arrive ensuite sur l’interface de Garmin Connect Mobile qui s’avère plutôt sympathique. Son côté sombre la démarque des applications concurrentes habituellement plus colorées. On retrouve les informations classiques : nombre de pas, calories dépensées, temps d’activité. En connectant l’application MyFitnessPal, vous pourrez faire le suivi de vos calories consommées lors de vos repas.

Garmin Connect Mobile

L’interface de Garmin Connect Mobile est complète, avec un joli design en sus.

Depuis le résumé de votre journée, des glissements vers la gauche ou la droite vous amèneront à des graphiques plus précis de chaque donnée. C’est très bien fait, les relevés sont très complets et semblent réalistes. J’émettrai néanmoins un petit bémol sur le suivi des étages grimpés. Tout comme le Samsung Gear Fit 2, ça ne fonctionne pas en intérieur et c’est assez aléatoire en extérieur.

Vivosmart HR compte les étages grimpés

Le suivi des étages est plutôt erratique, c’est dommage.

Jusque là, c’est plutôt classique. Mais l’application se montre vite très intelligente en ajustant automatiquement vos objectifs selon vos efforts fournis. Ainsi, voyant que je n’ai pas atteint 7500 pas le premier jour, le lendemain mon objectif s’est vu rabaissé à 7125 pas. C’est sympa et motivant, on ne se sent pas obligé de “bomber” pour atteindre la limite fixée. Bien sûr, il est aussi possible de couper ce mode automatique pour faire vos propres réglages.

Vivosmart HR définit des objectifs automatiquement selon vos habitudes

L’application peut adapter automatiquement vos objectifs selon vos progrès.

Voyons maintenant du côté du bracelet. Celui-ci s’avère être quasiment autonome, affichant vos diverses mesures et même un graphique pour votre fréquence cardiaque des quatre dernières heures. Une fois connecté au smartphone, il pourra vous afficher la météo de jour et de la semaine ou contrôler votre musique à distance. Il peut aussi afficher vos notifications de mails, appels et applications sociales tout en vibrant lors de leur réception. Des fonctions qui s’éloignent de l’utilisation primaire de ce type de matériel, mais qui sont toujours sympathiques à avoir sous la main.

météo sur le Vivosmart HR

Le traqueur peut aussi afficher la météo.

 

Contrôle musical du Vivosmart HR

Vous pouvez contrôler la musique de votre téléphone depuis le bracelet connecté.

Plus classiquement, on peut définir une alarme pour se réveiller le matin. On peut la régler pour que le vívosmart HR vibre du lundi au vendredi ou chaque jour de la semaine. Dommage qu’on ne puisse pas choisir chaque jour individuellement. Dommage aussi qu’il ne soit pas possible de définir l’alarme depuis le bracelet, il faut obligatoirement passer par Garmin Connect Mobile.

configuration de l'alarme

Les réglages de l’alarme sont minimaux.

Autre point intéressant : l’écran du traqueur de Garmin peut s’afficher à l’horizontale ou à la verticale. Cerise sur le gâteau, les possesseurs d’une caméra Garmin VIRB pourront la contrôler grâce au vívosmart HR.

Il est possible de faire basculer l'affichage à la verticale.

Il est possible de faire basculer l’affichage à la verticale.

Passons maintenant aux défauts. Rassurez-vous, ils sont peu nombreux. Néanmoins, ils pourront rebuter les plus pointilleux. Le plus gros à mon sens est l’absence de détection automatique de l’activité. Que vous marchiez, courriez ou nagiez, il faudra penser à enregistrer votre activité manuellement via le vívosmart HR pour obtenir les relevés précis. D’autres traqueurs concurrents réussissent à effectuer ces relevés automatiquement.

Enregistrement d'une activité

Il faut lancer les enregistrements manuellement, le traqueur n’a pas de détection automatique du type d’activité.

Je regrette aussi que certains points de l’application soient un peu brouillons. Par exemple, pour régler l’alarme du bracelet, il faut se rendre dans la section des paramètres et fouiller dans les sous-menus. Il aurait été bien plus simple de proposer ce réglage dans l’écran principal. On notera aussi l’impossibilité de lancer une mesure manuelle depuis l’application, tout passe par le bracelet. Il reste donc encore quelques points à peaufiner dans Garmin Connect Mobile.

Au final, il y a quand même beaucoup plus de points positifs que négatifs. Garmin propose une belle application malgré quelques petits défauts qui seront probablement réglés dans de futures mises à jour. Le vívosmart HR s’en sort lui aussi très bien de son côté. Il peut presque se passer de smartphone en proposant d’enregistrer les séances de sport dans sa mémoire interne. Du bon boulot dans l’ensemble.

Autonomie

Avec son écran allumé en permanence ainsi que son capteur de rythme cardiaque actif tout le temps, on peut légitimement se demander si l’autonomie du vívosmart HR va tenir la route. Soyez rassuré, c’est le cas ! Garmin a doté son bracelet d’une batterie capable de tenir jusqu’à 5 jours. Un score honorable qui se place dans la bonne moyenne des concurrents. Sauf que la plupart ne proposent pas un écran permanent. Durant mon test, j’ai porté le vívosmart HR trois jours et l’indicateur de batterie n’a baissé que de moitié. Le constructeur n’a donc pas sur-estimé l’autonomie annoncée, c’est même plutôt l’inverse. Si vous coupez le capteur cardiaque, vous gagnerez probablement une bonne journée de plus avant la case recharge. Celle-ci s’effectue via un petit socle en plastique qui se clipse à l’arrière du module. Comme souvent, c’est via USB que fonctionne le tout. Comptez deux bonnes heures pour une charge complète.

Vivosmart HR

La charge s’effectue via un socle à clipser au dos du traqueur.

 

Conclusion

7.5 Total Score
Un traqueur d'activité assez complet

Garmin s'en sort plutôt bien avec son vívosmart HR. Il se démarque grâce à son écran actif en permanence ainsi que les relevés cardiaques 24/7. L'application Garmin Connect Mobile est elle aussi très complète, mais le tout est entaché de quelques petits défauts de conception avec des relevés pas toujours précis ou certaines options pas accessibles depuis le bracelet, pourtant très autonome. Le design aussi est un peu en retrait par rapport à la concurrence. C'est ce qui empêche Garmin de se placer sur le haut du podium.

User Rating: 2.43 (11 votes)
We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply