Samsung Gear VR : notre test complet du casque de réalité virtuelle

Conçu en partenariat avec Oculus, le Gear VR est le casque de réalité virtuelle créé par Samsung. Nous vous proposons aujourd’hui notre test complet.

Mise à jour 27/02/2017 : Samsung a profité du MWC 2017 de Barcelone pour dévoiler une nouvelle version du Gear VR. Il s’agit plus d’une petite mise à jour que d’une vraie nouveauté. Les spécifications et le design restent identiques à 99% à celui testé ici. La seule vraie nouveauté provient de l’ajout d’une manette sans-fil dont le look rappelle celle du HTC Vive. Ce casque de réalité virtuelle sera compatible avec les Galaxy S6 et S7 ainsi que leurs déclinaisons Edge. Il sera aussi prévu pour fonctionner avec le futur Galaxy S8 qui sera dévoilé fin mars officiellement. Pour le moment, aucun prix ni date de sortie n’est disponible, mais il sera sûrement commercialisé en même temps que le S8, avec probablement des packs regroupant le smartphone + le casque.

Samsung Gear VR 2

 

Caractéristiques et prix

Le casque de réalité virtuelle Gear VR de Samsung est disponible au prix officiel de 99€. Conçu en partenariat avec Oculus, il a les dimensions suivantes : 201.9 x 116.4 x 92.6 mm pour un poids à vide de 318 grammes. L’angle de vue est de 96°. Il a la particularité de n’être adapté que pour les smartphones de la marques dont voici la liste :

  • Galaxy S7/S7 Edge
  • Galaxy S6/S6 Edge/S6 Edge+
  • Galaxy Note 5

Une donnée qu’il faudra prendre en compte avant tout achat, tout autre smartphone ne fonctionnant pas avec le Gear VR. Il est maintenant temps de décortiquer ce casque attendu par de nombreux fans.

back to menu ↑

Design et conception

La première impression à l’ouverture de la boite est très bonne : on se trouve face à un casque au design arrondi et moderne, mélangeant blanc et noir. Le matériau de base est naturellement le plastique, plus léger que le métal. Tout comme le casque de Pearl testé dans nos colonnes, le Gear VR dispose de sangles ajustables afin de bien enserrer la tête. Elles peuvent être retirées si besoin et réglées grâce à de gros scratchs.

Gear VR vue de haut

Le Gear VR est entièrement en plastique avec un look arrondi.

 

Gear VR vue de haut

Les sangles peuvent se détacher facilement grâce à leurs scratchs.

Sur le haut du Gear VR, on trouve une molette en plastique permettant de régler l’éloignement du smartphone par rapport aux yeux afin d’ajuster la netteté. Pour moi qui porte des lunettes, j’avoue trouver le système bien pratique. La disposition de cette molette fait qu’elle est facile à atteindre même quand on porte le casque. On pourra néanmoins regretter l’absence de réglages plus poussés au niveau des lentilles afin de régler leur écartement par exemple. Il faut se contenter de deux lentilles fixes.

bouton de réglage de la netteté

La molette permet de régler la netteté.

Afin d’assurer un confort minimal, une mousse de protection (elle aussi fixée avec des scratchs) fait le tour de la partie en contact avec le visage. Elle est assez fine, un peu plus d’épaisseur n’aurait pas été de trop. Sur une longue période, on a l’impression d’avoir le Gear VR vraiment écrasé sur le visage. Les personnes qui comme moi portent des lunettes risquent d’avoir du mal à les utiliser, contrairement au ZX1523 de Pearl qui était plus large. Malgré tout, le casque tient bien en place sur la tête, qu’on utilise toutes les sangles ou non. Et pouvoir détacher la mousse facilement permet une certaine facilité d’entretien. A l’intérieur du casque on trouve aussi un capteur de proximité qui permet d’éteindre l’écran du smartphone automatiquement dès qu’on retire le casque. Une bonne solution si vous faites des pauses régulières afin de ne pas avoir à trifouiller dans tous les sens pour éteindre manuellement le smartphone.

intérieur du casque Gear VR

La mousse fine entoure bien le visage.

 

mousse du Gear VR

Tout comme les sangles, la mousse tient solidement avec des scratchs.

 

capteur de proximité du Gear VR

Le capteur de proximité éteint automatiquement l’écran lorsqu’on retire le Gear VR.

Passons maintenant à l’emplacement pour le smartphone. Il faut déjà distinguer un fait important pour le Gear VR : il n’est compatible qu’avec les smartphones récents de chez Samsung. Au rangs de ceux-ci, on peut compter les Galaxy S6, S6 Edge de 5.1″ ou le S6 Edge + de 5.7″ (qui m’a servi de plateforme pour ce test). Le tout nouveau S7 fonctionne aussi avec, l’expérience sera la même qu’avec ses prédécesseurs. En effet, le casque de Samsung étant un appareil passif, c’est tout le smartphone qui fait la différence lors de l’expérience en réalité virtuelle. En revanche, si vous ne possédez pas un appareil de la marque, oubliez le Gear VR, vous devrez vous orienter vers un casque plus générique.

cache de protection du smartphone sur le Gear VR

Le smartphone est caché derrière une coque amovible noire.

L’emplacement pour le smartphone est protégé par une coque en plastique, que vous pouvez garder ou pas durant l’utilisation. Celle-ci ne tient pas bien, c’est assez dommage pour un casque relativement haut de gamme. Heureusement, le terminal est fermement maintenu par deux attaches, une de chaque coté du casque. Le maintien est vraiment ferme, aucun risque de voir le smartphone à 700€ partir dans le mur suite à un mouvement brusque !

Gear VR

La coque plastique ne tient pas très bien en place, il faudra mieux l’enlever lors de l’utilisation.

 

Le Gear VR et le S6 Edge +

Le S6 Edge + rentre parfaitement dans son emplacement.

L’attache de gauche vient s’enficher dans le port USB afin d’alimenter les fonctions du casque. En effet, celui-ci est doté d’un pavé tactile et de divers boutons sur son côté droit. Dommage pour les gauchers, ils n’existe pas de version adaptée pour eux. Sur cette tranche droite on trouve les boutons suivants : volume, retour et pavé tactile avec un bouton tactile de validation. Le pavé permet de naviguer dans l’interface Oculus Home rapidement, mais s’avère ingérable pour les jeux vidéo. Samsung recommande d’ailleurs l’usage de son Gamepad pour renforcer l’expérience de ce côté-là.

boutons de réglages

Tous les boutons se trouvent du côté droit, dommage pour les gauchers…

Dernier point que je trouve sympathique : un port micro-USB est dissimulé sous le casque afin de charger le smartphone en cours d’utilisation. Il faut bien sûr prévoir un câble assez long et ne pas se déplacer dans toute la pièce au risque de l’arracher (ou pire…). L’idée a quand même du bon sachant que la batterie fond vite lors de l’utilisation de la VR.

connecteur du Gear VR

Ce connecteur permet d’alimenter les autres fonctions du casque et recharger le smartphone par la même occasion.

Pour terminer ce tour d’horizon, voici les mensurations du Gear VR : 198 x 116 x 90 mm pour un poids de 318 grammes à vide. Retirer la coque avant et la sangle verticale vous fera gagner quelques grammes. Tout dépend ensuite du smartphone que vous utilisez. Pour ce test, le S6 Edge + proposé fait 153 grammes, soit un poids final sur le visage de 471 grammes. Ça reste acceptable pour des séances de VR pas trop longues. Dans l’ensemble, Samsung a conçu un joli casque, agréable à l’œil et plutôt fonctionnel. Dommage qu’il soit réservé uniquement à un panel très restreint de smartphones.

back to menu ↑

Utilisation

Voyons maintenant ce qu’a donné le partenariat entre Samsung et Oculus, le géant de la VR. Lors de la première connexion du S6 Edge + avec le Gear VR, j’ai eu le droit à une installation automatique des logiciels adaptés (et il y en a un paquet). Tout s’installe automatiquement, il suffit de laisser faire et de valider quelques autorisations. Après environ 10 à 15 minutes, tout est prêt pour une première plongée dans le monde virtuel.

Samsung Gear VR

Le premier branchement au casque donne lieu à l’installation de nombreux éléments.

Lorsqu’on branche le smartphone au port micro-USB du casque, il bascule automatiquement en mode VR, sur une interface nommée Oculus Home. Cette interface nous propose ensuite un accès sous forme de vignettes à diverses fonctions : home, boutique et bibliothèque. On se déplace dans chaque élément avec la vue conjuguée au pavé tactile qui sert à valider un choix ou revenir en arrière avec le bouton retour. La navigation est bien faite, c’est plutôt intuitif et simple d’accès. Un didacticiel très bien conçu permet d’apprendre les rudiments en quelques secondes.

Samsung Gear VR

Le Gear VR a été conçu en partenariat avec Oculus.

Oculus propose une séléction d’applications de VR pré-installées qui permettent de voir des vidéos à 360° ou des photos de divers endroits dans le monde. Il suffit ensuite d’accéder à la boutique pour télécharger gratuitement ou acheter d’autres applications et jeux de VR. Le magasin est d’ailleurs accessible en mode normal depuis votre smartphone, pas besoin d’utiliser le casque.

boutique du Samsung Gear VR

La boutique Oculus est accessible même sans le Gear VR.

Il y a un avantage à ce type d’interface : sa simplicité d’accès puisqu’elle s’ouvre dès le branchement du smartphone. Elle offre aussi un look très soigné. Malheureusement, il y aussi un gros inconvénient : on doit se contenter des applications et options proposées. Moi qui possède plus d’une dizaine d’applications de VR sur le Play Store, je ne peux pas les utiliser avec le Gear VR. C’est dommage, c’est assez pénalisant de tomber sur un système aussi fermé… J’ai néanmoins eu du plaisir à utiliser Oculus Home, les vidéos et applications proposées sont de très bonne qualité, alors ne boudons pas notre plaisir !

En parlant de plaisir, qu’en est-il du confort de visionnage ? Les smartphones récents de chez Samsung offrent des écrans de très haut définition (2560 x 1440 px) avec des diagonales comprises entre 5.1″ et 5.7″. C’est donc plus élevé que le Oneplus One que j’avais utilisé lors de mon test du casque de Pearl. Ça se ressent, l’image est plus agréable à regarder. Malgré tout, on distingue encore nettement les pixels, un phénomène qui ne sera réglé que quand les écrans posséderont des dalles avec des définitions bien plus élevées qu’aujourd’hui. L’angle de vision de 96° laisse entrevoir les bordures noires des bords de l’écran, c’est cependant mieux que les casques d’entrée de gamme. Notez aussi que le processeur est sollicité à fond, ce qui fait très vite chauffer le téléphone, un phénomène pouvant réduire sur le long terme la durée de vie de la batterie.

back to menu ↑

Conclusion

7 Total Score
Excellent mais...

Pour 99€, faut-il craquer pour le casque Gear VR de Samsung ? Si vous possédez un Galaxy S6 ou tout autre smartphone récent de la marque coréenne et que vous souhaitez faire l'expérience de la VR, alors foncez. En revanche, si vous n'êtes pas possesseur d'un terminal de la marque, passez votre chemin. Investir plus de 700€ pour un équipement complet (smartphone + Gear VR) semble bien trop élevé sachant qu'il existe de très bons casques génériques et moins onéreux sur le Net. Quant à l'obligation de passer par Oculus Home, on pourra être partagé. Certes, l'interface et le fonctionnement sont agréables, mais on perd une certaine liberté au niveau des applications utilisables. Il n'en reste pas moins que le Gear VR est un très bon casque qui s'avère efficace et offre une expérience de VR convaincante.

User Rating: 2.91 (14 votes)
We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply