Notre test du Nokia Go : l’essentiel à petit prix ?

La société française Withings (rachetée par Nokia) continue sa progression dans le marché des traqueurs d’activité avec une nouvelle création assez unique qui intègre un écran à encre électronique : le Go. Nous vous donnons tous les détails dans ce test complet.

Update - 17.10.2017Withings a été racheté par le finlandais Nokia. Le Nokia Go reste cependant compatible et 100% fonctionnel avec l’application connectée de Nokia.

Design et spécifications

Le Nokia Go est un traqueur d’activité qui reprend le même concept que le Misfit Shine ou encore le Jawbone UP Move, à savoir une “pastille” qui peut s’incorporer à un bracelet ou un clip. Dans la boite, on trouve donc un module rond en plastique de couleur blanche accompagné d’un bracelet en silicone et d’un clip. Le Go peut ainsi se porter au poignet, à la ceinture ou même en porte-clé. La marque propose des bracelets de diverses couleurs afin de personnaliser son traqueur.

Composants du Withings Go

Le module peut se porter au poignet ou à la ceinture grâce aux accessoires fournis.

Le module possède les dimensions suivantes : 34.5 mm de diamètre pour 9.4 mm d’épaisseur. Le poids n’est que de 9 grammes. Une fois au poignet on ne sent presque pas le traqueur, un atout déjà présent sur l’Activité Steel.

Le Withings Go porté en clip

Porté en clip, le module sait se faire discret.

La grosse originalité du Nokia Go réside dans son écran. Ici, point de technologie OLED comme la plupart des concurrents. La start-up française a porté son dévolu sur l’encre électronique. Une rareté dans le monde des traqueurs qui présente de nombreux avantages : économies d’énergie, écran allumé en permanence et visibilité en plein soleil. Il y a aussi des inconvénients : pas d’éclairage la nuit et réactivité limitée.

Ecran à encre électronique

L’écran à encre électronique permet un affichage constant et une excellente lisibilité en plein soleil. Le Go est de plus étanche.

L’affichage principal donne votre pourcentage d’avancement par rapport à votre objectif quotidien. Un appui sur l’écran bascule vers l’affichage de l’heure pendant quelques secondes. Dommage qu’il n’affiche pas plus d’informations comme le nombre de pas ou les calories brulées. Tout comme l’Activité Steel, le Nokia Go est étanche jusqu’à 50 mètres et permet de mesurer vos efforts durant une séance de natation.

l'heure sur le Withings Go

Un appui sur l’écran affiche l’heure pendant 10 secondes.

Le module est intégralement en plastique, ce qui donne une certaine impression de fragilité en plus d’un petit coté “cheap”. L’écran en particulier devra faire l’objet d’une grande attention, Nokia ne précisant pas si il est renforcé. Au dos du traqueur, une encoche permet d’ouvrir le boitier pour changer la pile grâce à l’outil fourni dans la boite.

pile sur le traquer Withings Go

Le module contient une pile bouton CR2032.

Commercialisé à 69.95€, le Go semble plutôt attrayant grâce à son écran original et son design soigné, même si il parait assez fragile.

Prise en main

Compatibilité : Android 4.3.3+ et iOS 8+

Appareil de test : Oneplus One sous Android 6.0 Marshmallow

Que vous utilisiez le traqueur Pulse Ox, les montres Activité ou le Go, tout passe par une seule et même application nommée Health Mate disponible gratuitement sur le Play Store et l’App Store.

‎Withings Health Mate
‎Withings Health Mate
Développeur: Withings
Prix: Gratuit+
Withings Health Mate
Withings Health Mate
Développeur: Withings
Prix: Gratuit
  • Withings Health Mate Capture d'écran
  • Withings Health Mate Capture d'écran
  • Withings Health Mate Capture d'écran
  • Withings Health Mate Capture d'écran
  • Withings Health Mate Capture d'écran
  • Withings Health Mate Capture d'écran

Ayant déjà passé en revue toutes les fonctions de cette application lors de mon test de l’Activité Steel, je vais donc me concentrer sur la prise en main du Nokia Go. Je vous invite à relire mon précédent test pour vous faire une idée des qualités et défauts de Health Mate, rien n’ayant changé depuis ce temps.

Notre test de la montre Nokia Activité Steel

Contrairement à la montre haut de gamme de la marque, le bracelet Go ne requiert pas de manipulation avec un quelconque bouton pour s’appairer à votre téléphone. Il suffit d’ouvrir l’application et de suivre les instructions pour tout synchroniser en moins de cinq minutes. Health Mate vous proposera de définir votre objectif quotidien en nombre de pas, de 3000 à 15000. Il ne vous reste ensuite qu’à faire votre vie.

Withings Go

Health Mate présente les informations sous forme de timeline.

Afin d’obtenir le maximum d’informations, il est conseillé de porter le capteur au poignet, mais rien ne vous empêche de le mettre dans votre poche ou à la ceinture grâce au clip fourni. En le portant au poignet, vous obtiendrez un suivi de votre sommeil. Celui-ci est d’ailleurs assez précis, le Go ayant relevé mes réveils nocturnes sans problème, tout comme mes horaires d’endormissement et de lever.

Withings Go

Le suivi du sommeil semble précis.

Les activités suivies sont au nombre de trois : marche, course et natation. L’application ne propose malheureusement pas de faire des relevés manuellement. Heureusement, le traqueur d’activité français s’en sort plutôt bien tout seul. En cas d’activité suffisamment longue, une case s’affichera dans l’onglet “Activités” avec le type d’activité effectué, la durée et les calories dépensées. Vous pourrez d’ailleurs synchroniser ces résultats avec Google Fit.

Withings Go

Le bracelet détectera automatiquement votre activité : marche, course ou natation.

Une fois votre objectif quotidien atteint, le bracelet affichera une étoile sur son écran. De son côté l’application vous prodiguera des encouragements de temps en temps via des notifications. C’est plutôt bien fichu et assez motivant quand on débute. Des relevés hebdomadaires viendront aussi comparer vos performances d’une semaine à l’autre en mettant en valeur vos records personnels.

Withings Go

Health Mate vous affichera régulièrement des encouragements afin de vous améliorer.

 

Withings Go

L’application fait office de coach, c’est sympa pour les débutants !

L’ensemble est donc plutôt complet, mais les sportifs les plus pointilleux resteront probablement sur leur faim, notamment avec l’impossibilité de lancer une mesure manuellement ou encore de mesurer le rythme cardiaque (le Go n’a pas de capteur, il faut utiliser l’application avec l’APN). En revanche, les débutants devraient apprécier ce bracelet qui est une bonne porte d’entrée dans le monde des traqueurs connecté.

Autonomie

Tout comme l’Activité Steel ou encore le Misfit Shine 2, le Withings/Nokia Go utilise une pile bouton CR2032 pour fonctionner. Grâce à l’écran E-Ink, l’autonomie annoncée est de 8 mois. C’est un record dans le monde des traqueurs d’activité, puisqu’en général les concurrents ne dépassent pas 6 mois. Certes, il faut changer la pile après cette période, mais on gagne l’avantage de ne pas avoir à recharger une batterie tous les trois jours comme avec le Samsung Gear Fit 2 par exemple. Il y a cependant un petit défaut : rien n’indique le niveau de charge restant dans la pile. C’était déjà le cas avec l’Activité Steel, il serait sympa de voir apparaître cette information dans les futures mises à jour de l’application.

Conclusion

8 Total Score
Un bracelet original et bien pensé !

Withings/Nokia nous propose une fois de plus un traqueur de qualité avec un prix abordable. L'utilisation d'un écran E-Ink s'avère bien adaptée pour un objet connecté de ce type, l'autonomie y gagne ainsi que la lisibilité. De son côté, l'application fait bien son boulot et pousse à faire des progrès permanents. Seul le coté "cheap" ainsi que le manque d'informations à l'écran pourront être un frein. C'est donc presque un sans faute pour ce traqueur d'activité qui séduira les débutants et les sportifs pas trop exigeants.

User Rating: Be the first one!
We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply