The Voice : Amel Bent recadre sèchement un candidat, « Je ne suis pas ta pote »

C'est un talent qu'Amel Bent connaît bien qui intégrait l'aventure de "The Voice" ce samedi 12 mars. Inquiète d'une potentielle partialité dans son jugement, elle se montre catégorique avec le candidat.

© Instagram AmelBent

The Voice démarre une nouvelle édition de son aventure musicale. C’est donc la 11e saison qui démarrait sur TF1 ce 12 février 2022. Et un mois plus tard, toujours pour la phase iconique des auditions à l’aveugle, un candidat très spécial intervenait dans l’émission. Spécial de par son talent de pianiste et par sa voix, cela ne fait aucun doute. Mais cela ne le différenciait pas totalement de tous les autres participants de The Voice. En effet, ce talent était surtout spécial parce qu’il connaît personnellement Amel Bent… De fait, la coach de The Voice se devait de montrer qu’elle ne ferait pas de favoritisme. Mais aussi rester consciente qu’elle pourrait se montrer même plus sévère avec lui qu’avec d’autres talents. Objeko vous dit tout de ce passage étonnant qui prenait place lors du prime du 12 mars 2022, sur TF1.

Interrogé dans les colonnes de Closer, nous allons pouvoir tout vous dire sur ce nouveau talent : Jérôme Sebag.

La coach star de The Voice dans une position délicate

Lorsque les candidats se lancent dans l’aventure, ils ont des tas de raisons d’avoir le trac. Mais Jérôme Sebag avait donc une pression supplémentaire. Il connaît Amel Bent puisqu’il a déjà composé des chansons pour elle. Notamment Où je vais ? ou encore Tu n’es plus là. Aussi, il devait appréhender le fait de lui faire cette surprise en passant son audition. Néanmoins, nos confères du magazine Au féminin indiquent qu’il s’attendait à la voir sauter de joie, ou du moins à l’accueillir avec un large sourire. Mais le prime de The Voice de ce 12 mars dernier ne s’est donc pas tout à fait passé comme Jérôme Sebag l’avait imaginé.

En effet, ce sont les quatre coachs qui se sont retournés sur la prestation du talent. En se retournant, ils ont reconnu le compositeur et ont donc pu émettre des réserves. Il était décontenancé et surpris. Il affirmait alors : « Il y a un truc presque ironique, c’est marqué ‘je vous veux’ et dans ce que vous développez, dans votre discours, c’est en fait : « je ne vous veux pas trop. », disait-il.

Et pour cause, les lecteurs d’Objeko comprendront qu’Amel Bent craint que les téléspectateurs puissent imaginer qu’elle fait du favoritisme en intégrant Jérôme Sebag à son équipe. Il a d’ailleurs conscience du phénomène au point de dire à la juré de The Voice qu’il ne souhaite en aucun cas l’embarrasser. Et en écoutant ses explications, le public et les coachs ont pu comprendre qu’il n’avait même pas dans l’idée de participer à The Voice de prime abord.

Il avait été contacté par la production il y a des années et n’avait pas voulu se retrouver dans le programme. Mais cette année, alors qu’il accompagnait une autre candidate, il s’est finalement laissé convaincre. Et il a bien fait puisque les 4 fauteuils des coachs de The Voice se sont retournés sur sa performance.

Une mise au point ferme mais nécessaire

Pour revenir à Amel Bent et à ses états d’âme, le public sait qu’elle souhaite rester la plus intègre et professionnelle possible. Dès lors, la chanteuse n’a pas hésité à se montrer très ferme face à Jérôme Sebag. Si elle applaudit sa performance, elle ne veut pas que l’on puisse croire une seule seconde qu’elle perdre en objectivité face à lui. Ainsi, lorsque le candidat disait ne pas vouloir l’embarrasser, elle lui répondait franchement. « Ce qui pourrait m’embarrasser c’est que le public puisse penser à un moment : ‘Nous, on l’a trouvé beaucoup moins bien, elle le garde parce qu’elle le connaît, parce que c’est son pote !’ C’est ça qui pourrait m’embarrasser. », disait-elle.

Mais justement, le professionnalisme de la juré de The Voice à parler. Et il l’empêche aussi de laisser filer ce talent sous prétexte qu’ils se connaissent en dehors de l’émission. Elle va alors lui adresser un discours musclé. Le tout pour qu’il comprenne bien les enjeux de leur collaboration dans le cadre de l’émission de TF1. « Là je ne suis pas ta pote, je ne suis pas ta chanteuse le temps d’une chanson, je suis ta coach.« , lançait-elle au candidat.

Ajoutant ensuite, sur un ton plus doux, qu’elle fonde de grands espoirs dans la suite de l’aventure par rapport à ce candidat. « Ce n’est pas quelqu’un qui a encore la reconnaissance que, je pense, il mérite. Parce que j’aime son travail, j’aime sa sensibilité, sa voix.« , disait-elle. Et Objeko a hâte de découvrir les réactions du public dans la suite des épuises de The Voice !