Thierry (L’amour est dans le pré) prend une décision fracassante sur son avenir professionnel !

Depuis sa venue à L'amour est dans le pré, Thierry Perraguin en a fait du chemin. Pire, il vient tout juste d'annoncer le pire à nos confrères de La Nouvelle République. Jugez plutôt !

© M6

La pandémie a laissé des traces dans l’univers de Thierry Perraguin. C’est pourquoi, après mûre réflexion, il franchit ce cap incroyable !

Thierry Perraguin en pleine remise en question !

Lorsqu’on l’a découvert dans L’amour est dans le pré, Thierry Perraguin était un expert des chèvres et des céréales. Multitâches, cet homme savait exactement comment faire pour diriger une telle exploitation. Hélas, comme toujours, il manquait la présence d’une femme dans son quotidien épuisant. Heureusement, grâce à l’alliance de Karine Le Marchand et de Cupidon, Véronique arrive à l’apaiser. De tous les couples de ce neuvième volet, c’est celui qui a le plus marqué les téléspectateurs. Ce n’est donc pas pour rien que la rédaction d’Objeko vous donne des nouvelles aujourd’hui. Plus que jamais, on tombe à la renverse lorsqu’on découvre ce qu’ile devient !

Capture d’écran (c) L’amour est dans le pré (c) M6

Sept ans ont passé depuis son aventure dans L’amour est dans le pré. C’est pourquoi, nos confrères de la Nouvelle République sont curieux de savoir ce qu’il pense des nouvelles générations de participants. Comme toujours, Thierry Perraguin ne mâche pas ses mots. Il estime qu’il y a « du bien et du moins bien. Je trouve les candidats parfois excessifs. »

Trois exemples incroyables !

Sans plus attendre, il nous cite en exemple Nathalie. Celle « qui voit tout en rose » a pourtant du mal avec ses prétendants. À tel point que le désespoir s’empare de ces derniers. Obligé de la remettre en place, Stéphane estime ce n’est plus celle qu’il a rencontré lors des speed-dating. Pire, quand elle lui avoue qu’elle ne l’a sélectionné que pour sa photo et non pas le contenu de sa lettre, il tombe de sa chaise. C’est limite s’il n’avait pas envie de faire demi-tour.

De plus, Thierry Perraguin a une pensée fracassante pour Franck. Il estime que l’attitude de ce dernier est en décalage avec L’amour est dans le pré. Selon lui, le candidat « préfère son chien à ses prétendantes. » D’une manière générale, il fustige le comportement des inscrits. « Les choix faits ne sont pas toujours judicieux, parfois hésitants… »

Cette fois, c’est Objeko qui pense au cas de Vincent le Provençal. Tout commençait si bien. Il avait surpris tout le monde en expliquant sa méthode de lecture de ses lettres d’admiratrice. Or, après avoir évincé Hafsa de manière triviale, il ouvre les yeux sur Natacha. Lorsqu’il la découvre dans son quotidien, il se rend soudain compte que leur différence d’âge va poser problème. Le chéri de Véronique n’y pas par quatre chemins. Il estime qu’il n’y a pas de « couple charismatique comme les autres années. » En faisant part de sa tristesse dans les colonnes de La  Nouvelle République, il sait qu’il ne va pas se faire que des amis. Mais peu importe, l’essentiel, c’est de rester droit dans ses bottes !

Bonjour la reconversion !

Après l’avoir questionné sur l’émission de Karine Le Marchand, vient maintenant l’heure de rendre des comptes sur son activité professionnelle. Contre toute attente, Thierry Perraguin va faire une drôle de confession.  Avec la pandémie, il a été obligé de revoir sa copie. « J’ai vendu ma ferme. J’en avais marre de travailler pour rien. » Pas encore à l’âge de la retraite, il va bien trouver comment gagner de l’argent. « Je n’ai que 56 ans. Je suis manuel, débrouillard, je peux tout faire ! » Quant à sa chère et tendre Véronique, elle a décidé de garder son emploi d' »assistante maternelle. » Inutile de préciser qu’elle soutient son chéri de manière indéfectible !

Pour Thierry Perraguin, c’est parti pour une épopée riche en émotions !

Capture d’écran (c) L’amour est dans le pré (c) M6

D’ailleurs, dans un sourire, Thierry Perraguin souhaite nous raconter ce qu’il a prévu de faire avec cet investissement incroyable. « Nous avons acheté un petit camping-car, pour pouvoir rendre visite aux copains. » Et vous ne devinerez jamais de qui il parle ! D’anciens collègues de L’amour est dans le pré, évidemment. « Dans quelques jours, nous allons aller chez Christophe, éleveur de vaches laitières, candidat de la saison 9, comme moi. »

Mais Objeko vous le certifie ! Le tour de France de Thierry Perraguin ne s’arrête pas là ! « Le 5 décembre, nous serons chez Aymeric, l’apiculteur-pépiniériste breton, pour l’accompagner sur un marché de Noël. » Comme se plait à le rappeler le cher et tendre de Véronique, « les saisons défilent, mais les amitiés restent ! »

Merci à nos confrères de la Nouvelle-République