Thomas Sotto (Télématin), en danger, le journaliste néglige-t-il dangereusement sa santé ?

Thomas Sotto est pointé du doigts par certains collègues. Le cumul de ses postes, et donc de ses responsabilités, pourrait mettre la santé du journaliste à rude épreuve.

Thomas Sotto prendrait de gros risques cette année : le journaliste néglige-t-il dangereusement sa santé ?
© Pierre Perusseau/Bestimage

Thomas Sotto est un véritable bosseur qui ne ménage pas ses peines. Il cumule en effet plusieurs casquettes, plusieurs activités. À la télévision et à la radio, il ne compte visiblement pas ses heures. Or, certains les comptent pour lui et estiment qu’il risque de ne pas beaucoup dormir cette année. D’autant que Thomas Sotto arrivait, en août dernier, à la présentation de Télématin. Emission politique, journaux télévisés et radio, comment le journaliste trouve-t-il le temps de se reposer ? C’est la question que se posent certains de ses collègues.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Sotto (@thomas.sotto)

Objeko ne vous cache pas que cette remarque peut aussi bien témoigner d’une inquiétude légitime que d’une jalousie sous-jacente. Mais il n’en est pas moins vrai que l’emploi du temps de Thomas Sotto est très chargé. Comme le souligne le magazine Voici, il n’est pas le premier à endosser autant de responsabilités. Or, certains de ses collègues perdaient pieds devant une telle charge de travail. On vous dit tout !

Thomas Sotto cumule plusieurs activités prenantes cette année

C’était le 23 août dernier que le journaliste Thomas Sotto rejoignait la présentation de Télématin. Il prend place aux côtés de Julia Vignali et tous les deux succédaient à Laurent Bignolas. C’est un nouveau poste qui implique de grandes responsabilités que d’arriver à la présentation de Télématin. Mais c’est aussi être capable d’assurer pendant des tranches horaires délicates. En effet, Objeko ne vous apprendra pas que cette émission est très matinale. C’est même dans son titre. Elle est diffusée de 6h45 à 9h30 sur France 2, tous les jours. Mais Thomas Sotto et Julia Vignali n’animent l’émission qu’en semaine, du lundi au jeudi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Sotto (@thomas.sotto)

Avant d’accepter ce poste supplémentaire, Thomas Sotto voulait s’assurer de ne pas perdre ceux qu’il avait mis du temps à acquérir. En effet, il était important pour lui de continuer d’être le joker de Laurent Delahousse à la présentation des JT de France 2 du week-end notamment. D’après les colonnes de Voici, cette requête a été acceptée et Thomas Sotto s’en félicite. Mais n’oublions pas que le journaliste officie aussi à la radio. En effet, il est aux côtés de Léa Salamé, sur France Inter, dans Vous avez la parole.

Sa place à la radio, Thomas Sotto y tient également. Pendant quatre ans, il était sur Europe 1. Puis, pendant deux ans, il était sur RTL. Et toujours en parallèle de son travail à la télévision. En somme, le journaliste aime avoir sa place dans l’univers audiovisuel français, à la radio comme à la télévision. Il anime également une émission hebdomadaire sur France Inter qui s’intitule Hors-Piste. Or, c’est ce grand cumul d’emplois que certains de ses collègues lui reprochent. Cependant, ils couvrent leurs interrogations sur les nombreuses casquettes de Thomas Sotto derrière des raisons de santé, des inquiétudes légitimes. En effet, si Thomas Sotto se retrouve toute la semaine à la télévision mais aussi à la radio, comment va-t-il pouvoir se reposer ? Quand le journaliste prend-t-il le temps de récupérer ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Sotto (@thomas.sotto)

Un risque pour la santé du journaliste ?

Dans les colonnes du journal Le Parisien, l’un des collègues de Thomas Sotto chez France Télévisions se demande si le journaliste parviendra à trouver le temps de dormir. « Il va dormir quand ? Entre ‘Télématin’, l’émission politique, les remplacements au JT et France Inter, il va exploser. Quelle que soit sa capacité de travail. Surtout en année présidentielle. » pouvait-on lire. Il est vrai que cette année sera particulièrement mouvementée avec les élections présidentielles, Objeko vous l’accorde. Mais Thomas Sotto a de l’expérience et il doit évidemment connaître ses limites. De plus, le fait de cumuler ainsi plusieurs casquettes est un phénomène courant dans la paysage audiovisuel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Sotto (@thomas.sotto)

Julia Vignali, animatrice de Télématin aux côtés de Thomas Sotto, cumule elle aussi d’autres emplois. En effet, elle sera sur les ondes d’Europe 1 et ne regrette pas accepter cette charge de travail supplémentaire. Alors, quand elle entend parler des risques de ce genre de cumul, elle ne pourra que défendre qu’il est sain de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. De fait, il existe moins de professionnels qui ne jonglent pas avec plusieurs postes que l’inverse. Ainsi, même si Thomas Sotto semble en avoir beaucoup, peut-être trop, d’engagements professionnels, il n’est pas un cas isolé. Objeko se demande alors si quelques collègues du journaliste ne seraient pas jaloux de sa grande présence dans les médias. Enfin, Thomas Sotto sera suffisamment responsable pour reconnaître qu’il est allé au bout de ses ressources avant qu’il ne soit trop tard, personne ne saurait en douter.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.