TPMP : Artus dézingue et humilie avec violence Matthieu Delormeau ! Aie…ça pique !

Depuis la rentrée, les téléspectateurs de TPMP en prennent plein les yeux. Entre les nouvelles chroniques et les clashs, chacun en prend pour son garde. En tout cas, Matthieu Delormeau ne s’attendait vraiment pas à que l’humoriste Artus le mette face à ses contradictions !

TPMP
© C8

Il y a de l’ambiance sur le plateau de TPMP. Soudain, le ton monte d’un cran entre Artus et Matthieu Delormeau ! Que s’est-il passé ?

Drame sur le plateau de TPMP !

Dès le 30 août, les fans de TPMP doivent se rendre à l’évidence. Si Matthieu Delormeau a accepté de revenir sur le plateau de C8, c’est pour dire tout haut ce qu’il pense. Certes, les fauteurs de trouble n’applaudiront pas toujours ses remarques. On se rappelle qu’il y a eu de nombreuses fois des polémiques sur une multitude de sujets. Et pourtant, il marche toujours la tête haute et reste droit dans ses bottes.

Ces dernières heures, il a mis crié au scandale quand il a découvert ce que Danse avec les stars avait autorisé à Bilal Hassani. Certes, il assume d’aimer les hommes, mais ne se reconnait absolument pas dans l’attitude de l’ancien gagnant de l’Eurovision. Du reste, il fustige son comportement et s’attire les foudres de ses followers. Qu’à cela ne tienne, il campe sur ses positions. Or, ce qu’il ignorait, c’est que des invités ou d’autres chroniqueurs ne comptent pas lui faciliter la tâche. Plus que jamais, il va devoir redoubler d’effort s’il veut se montrer convaincant !

Des informations contradictoires

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Matthieu Delormeau (@mdelormeau)

Dans quelques mois se tiendra la future élection présidentielle. Au vu de la conjoncture économique et sanitaire, les candidats ont intérêt à avoir les reins solides s’ils veulent à se faire une place au soleil. Pour accéder au second tour, il faut trouver une stratégie valable. Les Français redoutent un débat comme celui de 2017. Du reste, plus que jamais, la droite semble divisée. Ce soir-là dans TPMP, le sujet de Valérie Pécresse arrive sur la table. Pour Matthieu Delormeau, l’objectif de cette dernière est limpide. Elle souhaite « affaiblir Xavier Bertrand et avoir un poste de ministre avec Emmanuel Macron. » Contre toute attente, sa collègue Géraldine Maillet nie les faits et va le reprendre sur un point essentiel à ses yeux. « Pardon Matthieu, tu es très mal renseigné, mais elle veut faire les primaires. »

Presque tout de suite, Matthieu Delormeau s’emporte avec perte et fracas. D’ailleurs, sa tentative de justification met tout le monde dans l’embarras. « Je le sais ! Parce que je connais des gens bien placés dans des milieux bien placés qui sont bien placés… » Est-ce que son argument va suffire pour convaincre le public de TPMP comme ses amis ? Évidemment, il ne cite pas ses sources et semble totalement perdu dans ses pensées. D’ailleurs, il y en a un qui le regarde bizarrement, c’est l’humoriste Artus. Assis juste à côté de Gérard Jugnot, il ronge son frein, mais pour combien de temps ? En fait, incapable de se contrôler sans balancer une vacherie, le ton monte d’un cran. Devinez à qui elle est destinée ?

La vanne de trop ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par #TPMP (@tpmptv)

En moins de dix mots, il fait retomber le soufflet. Pire, elle ridiculise Matthieu Delormeau comme jamais auparavant. « Eh oh, Tu sais à qui tu parles là ? Il a présenté Les Anges pendant quatre ans ! » Cette vanne provoque l’hilarité générale. Tout rouge, visiblement gêné par cette remarque acerbe, le concerné aimerait disparaitre sous Terre ou bien se téléporter dans une autre pièce. En tout cas, il ne trouve rien à répondre. Certes, il est habitué à subir les vannes de Baba. Ce dernier n’est pas toujours tendre avec son équipe. De plus, en ce qui concerne le pass sanitaire ou la stratégie vaccinale, il avait réussi à tenir tête à l’avocat Fabrice Di Vizio. Mais là, c’est sans doute la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

La double peine

Comme on le découvre sur cette capture d’écran, Matthieu Delormeau a le sifflet coupé face à l’audace d’Artus. Chez Objeko, on espère que cette petite rixe n’empêchera pas le chroniqueur de donner ses opinions. Souvent carrées ou différentes des autres, s’il n’existait pas, il nous manquerait forcément. On a testé TPMP sans lui et c’est mieux quand il est là, non ? Et vous, qu’en pensez-vous cher lecteur ? On attend votre avis avec impatience. D’ailleurs, on n’hésitera pas à vous raconter la suite de ses aventures dans le prochain numéro ! C’est l’évidence, cette saison, c’est celle de tous les dangers !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.