TPMP bientôt la fin ? Cyril Hanouna balance tout sur l’avenir de l’émission

En fin de contrat avec le groupe Canal +, Cyril Hanouna est actuellement en pleine négociation pour savoir si son émission peut se poursuivre ou non sur la chaîne C8.

© C8

Un contrat à 250 millions en 2015

L’affaire sort dans les médias et fait grand bruit. En effet, Vincent Bolloré accepte, cette année-là, de débourser 50 millions d’euros par an pendant cinq ans (jusqu’en 2021) pour conserver son animateur vedette, Cyril Hanouna, et son émission culte, Touche pas à mon poste. C’est le président du conseil de surveillance de Vivendi et Canal + qui a lui-même révélé l’information, à l’occasion d’une audition devant le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

C’est bien plus que l’ancien contrat puisqu’entre 2012 et 2015, Vincent Bolloré lâchait 19 millions d’euros par an. Fin négociateur, l’animateur était en plus en position de force puisque les chaînes TF1 et M6 le voulaient. « L’ancien patron de D8, Ara Aprikian, était conscient de cette menace et avait démarré au printemps 2015 les discussions pour renouveler par anticipation ce contrat, aboutissant à un montant d’un peu moins de 30 millions d’euros par an », explique à l’époque une source interne anonyme, citée par BFM.

La fin d’un contrat juteux

Cyril Hanouna a l’habitude de ne rien cacher aux téléspectateurs. S’il n’a jamais ouvertement parlé de l’incroyable somme qu’il a touché pour animer son émission (sans parler de ses revenus annexes puisqu’il est également producteur), il parle sans détour de l’avenir de l’émission. Celui-ci est incertain puisque le contrat est désormais fini.

« Vous le savez, j’étais en fin de contrat avec C8 et le groupe Canal +, là. Nous sommes en train de discuter, nous avançons. On ne sait pas comment, on ne sait pas quand, on ne sait pas où, on ne sait pas combien. Mais on dialogue, on s’aime, sachez-le. Donc je vous tiendrai au courant dans les prochains jours de ce qui va se passer. […] Je ne suis jamais confiant mais sachez que ça avance ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyril Hanouna (@cyrilhanouna)

Cyril Hanouna : un arrêt possible pour Touche pas à mon poste ?

C’est une possibilité qu’il ne faut pas écarter. L’émission pourrait en tout cas ne plus exister sur la chaîne C8. Pour rappel, ce n’est pas sur cette chaîne du groupe Canal + qu’elle est naît mais sur France 4.

« Je vous dirai tout sur ce contrat ou pas. Si on arrête à la fin de la saison, si on continue pour une année ou plusieurs années ou si Bernard Montiel refait Vidéo Gag tous les jours à 18h ! Vais-je partir au Real de M6 ou bien vais-je rester ici, ou au Spartak de France 2 ou au Locomotiv TF1 ? Vous saurez tout, je vous dirai tout. Les années, ce qu’on fait, qui ne reste pas, qui reste… Je serai en mesure de vous le dire, à mon avis, sachez que ça va bouger avant fin mai. […] Si j’ai du travail, vous avez du travail ».

Bernard Montiel saute alors sur l’occasion afin de savoir si d’éventuelles augmentations sont prévues dans les négociations. Mais Cyril Hanouna met rapidement fin à son rêve : « Sachez une chose et je vous le dis solennellement, il n’y aura pas d’augmentation, c’est sûr et certain. Déjà, vous serez là si on continue. […] L’émission sera vendue au même prix […] C8, c’est ma famille, le groupe Canal +, c’est ma famille. C’est mon sang ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyril Hanouna (@cyrilhanouna)

Cyril Hanouna : l’émission polémique

Il y a quelques années, Touche pas à mon poste était une émission dans laquelle des journalistes commentaient des émissions de télévision. Aujourd’hui, c’est un programme qui se tourne beaucoup vers le buzz, quitte à aller trop loin. Le CSA a déjà puni à plusieurs reprises Cyril Hanouna, et les internautes sont nombreux à se plaindre de la ligne éditoriale du talk-show. 

Récemment, l’animateur a encore été au cœur d’une polémique, lui qui a invité Jawad Bendaoud, surnommé le logeur de daesh, alors qu’il est fraîchement sorti de prison. Face à l’indignation collective, il annule finalement la venue de l’ancien prisonnier. En direct, il se défend de l’avoir invité en disant qu’il savait que beaucoup de jeunes étaient perdus, et qu’il aurait été intéressant de leur apprendre que certaines personnes peuvent leur convaincre de rejoindre le camp du mal, celui des terroristes, pour soutenir une cause. Une justification qui n’a pas vraiment convaincu sur la toile.