TPMP : Ce chroniqueur au plus mal, il est convoqué par la police, nous avons les infos !

Décidemment, chaque chroniqueur apporte son lot de surprises sur le plateau de C8. L’un d’entre eux serait-il plus rebelle que les autres ? Objeko vous explique la situation.

TPMP : un chroniqueur du programme doit se défendre devant la police
© C8

Sur le plateau de TPMP, chaque chroniqueur a sa personnalité, c’est le moins que l’on puisse dire ! Leurs différences font le succès de l’émission. Toutes les tranches d’âges sont permises ainsi que tous les métiers. Présentateurs, journalistes, anciennes miss, ex-candidats de téléréalités, tout ce beau monde est réuni et nous propose un mélange expl*sif à l’écran. Cyril Hanouna a le talent de savoir bien s’entourer. Mais dans le lot, est-ce qu’il y a aussi des canailles ? C’est ce qu’on va voir avec un chroniqueur qui a des démêlés avec la justice. On vous explique !

TPMP : qui est ce chroniqueur rebelle ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Raymond_Aabou (@raymond_aabou)

Le chroniqueur de TPMP qui a des petits soucis avec les forces de l’ordre est Raymond Aabou. Le jeune homme est passionné de foot et c’est pour cette raison qu’il s’est retrouvé sur le plateau avec sa minute “Touche pas à mon sport”. Mais très vite il a rejoint la joyeuse bande de C8. Ainsi, cela fait plusieurs mois qu’il affirme ses idées bien trempées et sa franchise fait souvent mouche. Ses avis bien différents de ses collègues ont plu à Cyril Hanouna.

En effet, on ne peut que le remarquer. C’est d’ailleurs pour cette raison que le chef de l’équipe l’a recruté. À la base, Raymond Aabou est originaire de la banlieue de Colombes et a quarante-quatre ans. Ce dernier possède un autre métier à côté de TPMP qui est celui de livreur. C’est dans ce domaine qu’il a dû rendre des comptes à la justice… Que lui est-il arrivé ? On vous raconte…

Des erreurs dans le boulot ?

Ce jeudi 9 septembre, Raymond Aabou de TPMP a lâché un dossier plutôt étonnant… Il raconte l’entretien qu’il venait de lui arriver la veille, soit le mercredi 8 septembre. Le commissariat lui passe un coup de fil et le convoque immédiatement. Apparemment, une enquête vient de commencer sur sa personne. Il explique la raison sur le plateau de TPMP : “Je suis auditionné pour une histoire de carreaux cassés. Ce n’est rien du tout, c’est des chamailleries. Je n’ai pas fait exprès”.

Pas de souci en lien avec TPMP pour Raymond Aabou. Non, le problème s’est produit pendant une de ses livraisons. Ce dernier aurait abimé du matériel : “une grande vitrine dans un immeuble qui appartient à une mairie”“Mais avant quand tu te faisais ça, tu te cassais. Tu t’en fous. Sauf que maintenant quand tu passes à la télévision, les gens t’ont vu. Donc ils m’ont dénoncé”, raconte Raymon Aabou au commencement de l’émission de TPMP. Le jeune livreur a subi un long interrogatoire par les forces de l’ordre. En effet, rien n’a échappé aux policiers. Est-ce à cause de sa notoriété récente ? Finalement, être connu du grand public n’apporte pas que des avantages.

Le fan de foot de TPMP a été contraint de répondre à tout un tas de questions “sur [sa] vie”. Le chroniqueur devra s’acquitter de ce qu’il a cassé. Il s’agit de  carreaux dont le montant s’élève à 390 euros. Mais cela ne s’arrête pas à cette somme. Maintenant, Raymond Aabou va faire preuve de patience, car il va peut-être avoir des poursuites judiciaires. Le procureur étudie le dossier en ce moment même… Apparemment, ce n’est pas la seule affaire qu’il a en commun avec la police. Alors Raymond Aabou ? Rebelle un jour, rebelle toujours ?

Déjà des antécédents avec la police…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Raymond_Aabou (@raymond_aabou)

Ce n’est pas la première fois que Raymond Aabou a des soucis avec la justice. En effet, il a partagé une autre affaire sur le plateau de TPMP. Certainement que sa récente mésaventure lui a rafraîchi la mémoire… Il y a dix ans, son travail avec Cyril Hanouna à la radio lui a apporté quelques problèmes. Les gendarmes n’ont pas apprécié plusieurs “happenings”. Une fois de plus, le pauvre Raymond Aabou s’est retrouvé au commissariat pour justifier les faits.

Et lors de son audition sur sa livraison, les policiers lui ont rappelé ce dossier ancien… Ils n’ont pas la mémoire courte et lui ont bien fait savoir. De plus, une plainte a été déposée contre le chroniqueur de TPMP en 2006. Il a subi une agression dans les rues de la capitale. Et on connait son fort tempérament, il n’a pas dû se laisser faire et s’est retrouvé mêlé à une bagarre.

Décidément, plusieurs dossiers semblent se trouver sur les épaules de Raymond Aabou de TPMP. On espère qu’il va sortir de tout ça rapidement !

 


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !