TPMP : Cyril Hanouna, furax, il atomise violemment Gilles Verdez en plein direct

Ce 30 mars 2022, une discussion musclée a encore une fois trouvé sa place sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Mais phénomène plus rare, c'était Cyril Hanouna qui était hors de lui.

© C8

Cyril Hanouna anime TPMP depuis plus de 10 ans. Il se retrouve alors tous les soirs, en direct sur C8, pour animer une émission incontournable. Inutile de vous préciser que plusieurs millions de téléspectateurs suivent Touche pas à mon poste en moyenne. Et ne serait-ce qu’en prenant en compte ces paramètres, à savoir un large public, l’ancienneté de l’émission et le fait de passer en direct, personne ne peut enlever à Cyril Hanouna qu’il est un véritable athlète du petit écran. Les lecteurs d’Objeko admettront que ce n’est évidemment pas un exercice facile. Pourtant, Baba excelle et ses fans affirment que personne ne lui arrive à la cheville. Par ailleurs, il faut qu’il reste au top jusqu’à ce qu’il décide de quitter le programme. Ce qui n’est pas sans rajouter une dose de pression supplémentaire.

Cependant, il lui arrive aussi de perdre son calme pendant les débats. De s’emporter ou de vouloir avoir le dernier mot. Faut-il y voir un manque de professionnalisme ? Ou bien considérer que c’est un homme de principes ? En effet, lorsque vous allez voir pourquoi il explosait de colère contre Gilles Verdez en plein direct, vous allez peut-être très vite pardonner à Cyril Hanouna.

Cyril Hanouna perd totalement son calme dans TPMP

Ce mercredi 30 mars, l’animateur vedette de Touche pas à mon poste a proposé à ses chroniqueurs de réagir à un fait divers poignant. Comme toujours, Cyril Hanouna encourage ses équipes à prendre des positions franches et tranchées. Et surtout à oser les exprimer et les assumer. De cette façon, le débat est pleinement présent en plateau et tous les points de vues sont représentés. Mais il faut croire que même en tant qu’animateur le plus impartial possible, certains sujets le mettent hors de lui.

Nous avions ainsi déjà pu voir Cyril Hanouna s’emporter quelques jours auparavant. Il haussait alors le ton face à Magali Berdah. Il ne tolérait pas que l’on puisse parler de la polémique qui frappe Les Marseillais avec légèreté. Et bien que ce n’est pas ce que faisait Magali Berdah, elle a tout de même fait tout son possible pour protéger ses candidats. Un comportement qui a donc agacé Baba. Il lui faisait notamment avoir que sa prise de position était hypocrite.

Cela étant dit, le débat n’est pas sur ce sujet brulant de l’actualité aujourd’hui. Objeko vous rappelle seulement cette affaire pour souligner que les dérapages font partie du cœur de TPMP. Et que même Cyril Hanouna n’y échappe pas lorsque les sujets le touchent. Or, ce 30 mars, c’est un sujet qui ne pouvait que le toucher profondément qui a été abordé. Et bien qu’il encourage ses chroniqueurs à adopter des positions différentes les uns des autres pour faire fleurir le débat, il n’a pas du tout aimé la posture de Gilles Verdez.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyril Hanouna (@cyrilhanouna)

Un débat qui vire au clash contre Gilles Verdez

L’un des thèmes de ce 30 mars c’était un fait divers particulièrement troublant. L’histoire d’un homme mis en examen par la justice parce qu’il a fait usage d’une arme à feu pour se défendre. Un agriculteur a tiré et a tué un homme. Jusque là, il est possible de comprendre pourquoi la justice s’abat donc sur l’agriculteur. Mais l’histoire est plus complexe car l’homme qui a été abattu était un cambrioleur. Il s’était introduit chez l’agriculteur et il est aussi précisé que l’auteur des coups de feu est père d’une petite fille de trois ans qui dormait au moment des faits. De fait, le public et le plateau de TPMP trouvent injuste que l’agriculteur soit inquiété. Mais contrairement à Cyril Hanouna et à ses collègues, Gilles Verdez estime que la justice fait son travail.

« Ce qui est très grave dans ce que tu dis, c’est qu’il était avec ses enfants donc ça veut dire que toi Gilles, tu n’aurais pas défendu ta fille de 3 ans face à des malfaiteurs qui rentrent chez toi ? T’aurais fait quoi ? T’aurais pris le téléphone ‘Ne quittez-pas, nous demandons la police’ ? Qu’est ce que t’aurais fait Gilles ? T’aurais pris le risque que ta fille de 3 ans puisse se faire tuer ? Mais tu es un monstre. », s’emportait d’abord Matthieu Delormeau face à la posture de son collègue. Géraldine Maillet a elle aussi enfoncé le clou. Avant que Cyril Hanouna ne s’emporte complètement.

« Arrête un peu ! T’es devenu fou ! Mais quel abruti ! Quel abruti, je te jure. Arrête, arrête, t’es un abruti ! Arrête de dire des c*nneries ! Tu délires complètement. », balançait alors Cyril Hanouna. Finalement, seul Guillaume Genton cautionnait une partie des propos de Gilles Verdez dans TPMP. Précisant, à juste titre, Objeko vous l’accorde, que rien ne justifie le meurtre en somme.