TPMP : énorme clash entre Gilles Verdez et Matthieu Delormeau, « Les propos que tu tiens sont homophobes »

Cette semaine, il y avait de l’ambiance sur le plateau de TPMP. D’ailleurs, Baba n’a rien pu faire pour sauver les meubles. Que s’est-il passé pour que Matthieu Delormeau s’en prenne à Gilles Verdez de la sorte ?

TPMP : énorme clash entre Gilles Verdez et Matthieu Delormeau, "Les propos que tu tiens sont homophobes"
© C8

Tous les jours, à TPMP, les téléspectateurs assistent aux échanges des membres de l’équipe de Baba. Ce soir-là, les insultes fusent !

Le ton monte entre ces chroniqueurs emblématiques de TPMP !

Tous les jours à TPMP, Cyril Hanouna et son équipe de chroniqueurs refont le monde. Certes, quelques fois, ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère. Incapables de se mettre d’accord entre eux, cela donne lieu à quelques séances anthologiques. Pour autant, pour Baba, pas question de couper ça au montage puisque l’émission est diffusée en direct. Objeko se souvient donc des violents accrochages entre Matthieu Delormeau et l’avocat Fabrice Di Vizio.

Quelle ambiance


Cette semaine, l’ancien chef d’orchestre de la Star Academy va changer de cible et s’en prendre à Gilles Verdez. Que s’est-il déroulé pour que la situation dérape à ce point de non-retour à TPMP ? Visiblement, une « simple » couverture de magazine suffit à créer un tsunami. De surcroit, quand les téléspectateurs voient Bilal Hassani « entouré de rayons de lumière dans ce qui ressemble à une représentation du Christ« , ils sont mi-figue mi-raisin. D’autant plus que les gares parisiennes RATP et SNCF viennent de publier un communiqué interdisant la diffusion de cette publicité. Qui aura le dernier mot ?

Ce soir à TPMP, c’est débat sans fin

Comme toujours, les petites pancartes des chroniqueurs de TPMP donnent le ton. Celle de Gilles Verdez ne laisse pas de place au doute. C’est un non et il va nous expliquer ses raisons. Tout d’abord, il tient à calmer les esprits. De l’extérieur, il trouve « cette Une magnifique et j’adore Bilal Hassani. ‘Têtu’, c’est formidable. » Contre toute attente, dans un second temps, il approuve la décision de la RATP et de la SNCF. « Dans une gare, vous avez plein de gens de tous les âges, de toutes les confessions, origines (…) qui circulent. Et cette Une, il faut l’expliciter à des enfants, des jeunes (…) En tant que voyageur, ça me choque« . À peine prononcés, ces mots déclenchent la nervosité de Matthieu Delormeau.

Il y a quelques semaines à TPMP, ce chroniqueur n’avait pas compris que l’ancien participant de l’Eurovision exige un partenaire masculin pour l’aventure Danse avec les stars. D’ailleurs, Objeko vous rappelle que cela lui avait valu quelques messages virulents de la part de ses haters. Cette fois, la situation est différente puisqu’il va s’en prendre aux critiqueurs. « Je ne peux pas ne pas corréler le fait que les gens qui sont choqués par cette une, au fond d’eux, il n’y a pas simplement un relent d’homophobie. Je n’y vois que ça »

Qui aura le dernier mot ?

Sur son siège, le mari de Fatou bondit. Il s’exclame. « Ça, c’est dégueulasse ! Moi, vous me taxez d’homophobe (…) Retirez ! (…) Vous êtes malade. J’espère que vos mots ont dépassé votre petite pensée (…) » Il tente de se justifier par tous les moyens. « J’en ai marre de votre discours policé et qu’on expose la religion (…) J’adore Bilal Hassani et Têtu ! » C’est le drame à TPMP. Cela fait longtemps que l’on n’avait pas eu d’échange aussi vifs. Alors que Matthieu Delormeau vient tout juste de revenir sur C8, ne risque-t-il pas de faire machine arrière ?

Capture d’écran (c) TPMP (c) C8

Visiblement, il semble avoir profité de cette polémique pour régler ses comptes avec Gilles Verdez. Ce dernier hurle au scandale et le somme d’arrêter de proférer de telles accusations. En direct à TPMP, voici comment il résume le fond de sa pensée. « Je suis vraiment touché par ce qu’il a dit (…) Me taxer d’homophobe, venant de vous, ça me blesse profondément, retirez s’il vous plaît« .

Tout ça pour ça !

Matthieu Delormeau va alors sortir tout ce qui a sur le cœur, atomisant au passage l’argumentation de son confrère de TPMP. « Pardon, ne t’en déplaise, je suis catholique et gay. Pendant 45 ans, on n’a été reconnu par personne, par aucune église, on ne pouvait même pas y aller, la souffrance était là (…) On a un pape qui fait une avancée formidable. On a des magazines qui sont là aussi pour que la progression avance (…) » Il estime que les propos de l’ancien journaliste du journal Le Parisien sont graves.  Par conséquent, il campe sur ses positions ! La rupture est-elle définitive ? Suite au prochain numéro d’Objeko !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.