TPMP : les confidences CHOCS d’une chroniqueuse phare sur son physique, une réelle souffrance…

C'est difficile de surmonter ces complexes, surtout quand il remonte à son enfance. On vous dévoile de qui il s'agit et son traumatisme d'enfance.

© C8

Une chroniqueuse régulière de TPMP a révélé qu’elle détestait son physique et sa silhouette. En effet, elle a toujours été complexée, les miroirs ne sont pas ses amis et elle évite de se regarder à la télévision… Il s’agit de Danielle Moreau qui s’est confiée sur son rapport au c*rps pendant une interview avec Jordan De Luxe. Des déclarations très touchantes !

TPMP : pourquoi cette chroniqueuse ne supporte pas son physique ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par moreau (@daniellemoreauoff)

La chroniqueuse de TPMP a toujours été passionnée de journalisme, et cela, dès le plus jeune âge. Danielle Moreau fait ses premiers en 1998 dans l’émission C’est au programme sur la chaîne France 2. Chaque matin, en compagnie de Sophie Davant, elle tient une chronique sur les vedettes, baptisée People : parfums d’enfance. Elle travaille aussi à la radio avec le célèbre Stéphane Bern. Dans les années 2000, elle rejoint le présentateur dans son programme Le Fou du roi sur France Inter.

Ainsi, tous les jeudis, elle anime une chronique sur son sujet de prédilection : les people. Très amie avec Stéphane Bern, elle le suit quand il quitte France Inter pour aller sur les ondes de RTL. Ensemble, ils vont travailler sur une nouvelle émission A la bonne heure. En février 2017, elle rejoint la joyeuse bande de TPMP sur C8. Elle semble sûre d’elle sur le plateau et prend tout avec beaucoup d’humour. Mais, derrière ce sourire et cette bonne humeur se cache un gros complexe.

La chroniqueuse de TPMP éprouve une grande souffrance

Une chose est sûre, la chroniqueuse de TPMP est comblée d’un point de vue professionnel. Elle est capable de débattre et de rigoler de tout sur le plateau de Cyril Hanouna. De plus, elle n’hésite pas à danser et à se mettre en scène devant tout le monde. Ainsi, on n’aurait pas imaginé qu’elle était si complexée, car elle ne laisse rien paraître dans TPMP. Et pourtant… Danielle Moreau sait bien cacher son mal-être alors que ce complexe la ronge… « Je me suis toujours trouvée moche. La fille naturelle de Fernandel et Pauline Carton, pour les plus anciens. Regardez les photos, vous verrez », balance-t-elle pendant l’entretien sur le plateau de Jordan De Luxe. Elle ajoute également : « Je ne me regarde pas à la télé, ça, c’est impossible. De temps en temps, je suis obligée, mais vraiment, c’est une souffrance (…) et depuis toujours, mais je me suis habituée. »

Est-ce qu’elle ne devrait pas voir un spécialiste pour qu’elle s’accepte telle qu’elle est ? Apparemment, ce n’est pas au programme selon ses propos. « Il faudrait que je l’épouse le psychologue avec toutes les choses que j’ai à lui dire. Une séance ne suffirait pas », raconte-t-elle.

Un complexe qui remonte à l’enfance…

Heureusement, elle arrive à surmonter son complexe grâce à l’humour et à son autodérision. Un mécanisme de protection qu’elle a mis en place depuis sa plus tendre enfance. En effet, elle se souvient de moments difficiles à l’école. « Je pense que le début, c’est à l’école. Il y avait une fille qui n’était pas vraiment sympathique d’une manière générale qui a commencé à se moquer de moi. Pourtant à l’époque, je n’étais pas grosse. Et les autres ont rigolé de ce qu’elle disait, et à partir de là, je me suis dit : ‘non, c’est moi qui vais faire rire’. De moi, éventuellement ou d’autres choses. Mais on n’ira pas rire de moi et j’ai cultivé de l’autodérision et je devance les choses. Je me moque de moi parce que ça coupe un peu l’herbe sous le pied pour se moquer. »

Mais, depuis son retour dans TPMP, elle est en train d’opérer un changement petit à petit. En effet, celle qui a succédé à Isabelle Morini-Bosc vient de se lancer dans un relooking capillaire. Elle passe du brun au blond. Le résultat a été apprécié et salué par tout le monde. Ce changement de couleur l’a rajeunie beaucoup. Alors, quelle est la prochaine étape ? On s’attaque à son look vestimentaire ? Benjamin Castaldi lui avait lancé un défi il y a quelques mois… Affaire à suivre…