TPMP : qui est Louis Boyard, ce nouveau chroniqueur phare de l’émission pour cette rentrée ?

Depuis le 30 août 2021, les fans de Touche pas à mon poste ont pu voir une nouvelle recrue dans l’équipe de Cyril Hanouna : Louis Boyard, déjà connu des auditeurs des Grandes Gueules de RMC. Découvrez sur Objeko le parcours de cet étudiant de 21 ans.

© C8

TPMP: Le 30 août dernier, c’était la rentrée pour les émissions du soir. Lundi, les téléspectateurs ont vu les nouvelles versions des trois principales émissions quotidiennes du genre : Touche pas à mon poste, Quotidien, C à vous.

TPMP: Des nouveautés pour la rentrée

Anne-Elisabeth Lemoine a présenté de nouveaux chroniqueurs : comme Mohamed Bouhafsi, Matthieu Belliard et Bertrand Chameroy. L’émission a été allongée et va jusqu’à 20h50. Sur TMC, Quotidien propose une nouvelle séquence sur les influenceurs, et une sur la politique nommée « 20h15 Express » pour parler de la campagne présidentielle. Anne Depetrini intègre l’équipe.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BLONDE (@blonde.studio)

 

Pour Touche pas à mon poste sur C8, de nouvelles séquences sont proposées comme « Les Flingueurs du Paf » dans laquelle des chroniqueurs émettent leur avis sur un événement, avec Fabrice Di Vizio, Jean Messiha, Matthieu Delormeau et Elisabeth Lévy, mais également Louis Boyard, que les auditeurs des Grandes Gueules de RMC connaissent bien.

Louis Boyard, un nouveau visage pour cette rentrée

Présent depuis la saison dernière, cet étudiant en droit s’est illustré durant les mouvements de grèves autour du baccalauréat en 2020. Il est devenu le porte-voix des étudiants et lycéens en rage sur les plateaux, dont celui deTPMP. L’ex-dirigeant de l’Union Nationale des Lycéens, qui attend « de retourner à la fac en présentiel » a également participé au mouvement des Gilets jaunes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Louis Boyard (@boyardlouis)

 

Il disait le 27 janvier derniersur BFMTV : « Je viens des banlieues du Val de Marne où les femmes avec qui je prends des goûters, elles portent le burkini », durant un débat houleux pour justifier sa position sur cette tenue, alors que la polémique sur les horaires de piscines dédiées aux femmes musulmanes enflait. Louis Boyard est devenu un habitué des joutes verbales et des bonnes formules. L’émission Quotidien l’a décrit le 5 mai comme « le candidat parfait pour les médias » qui « incarne une voix à gauche ».

Louis Boyard, retour sur son parcours

En 2019, Louis Boyard avait même eu droit à la dernière page de Libération. Un bel honneur. Il avait raconté que pendant les manifestations des Gilets, il avait été blessé par la police lors de l’acte XII. Il avait été touché par un tir de LBD. Il a porté plainte. Les images du jeune homme évacué par les pompiers ont fait le tour du net. « Mon pied fait deux fois la taille d’un pied normal et j’ai une bulle d’eau qui a commencé à enfler. Mais je m’estime chanceux, je n’ai pas de fracture. Dans deux semaines, ça sera réglé, ce n’est pas à vie», avait-il déclaré àLibération.

Il avance alors : «les casseurs ne sont pas des décérébrés qui ont envie de tout casser. Ce sont des personnes qui se disent qu’on n’arrivera plus à rien par le vote et qui en viennent à la violence. Ce n’est pas la bonne solution évidemment, parce qu’il ne faut céder ni à la violence ni à la peur».

Il s’est beaucoup battu contre Parcoursup et la réforme du bac. «Etre gilet jaune, c’est galérer au travail, subir des injustices tous les jours, connaître la misère, la frustration, la colère, ne pas se sentir représenté, on est tous gilets jaunes», dit-il à l’époque. 

En 2017-2018, lors de sa terminale ES, il organise un blocus de trois mois dans son lycée à Villeneuve-le-Roi. Les élèves suivent, les professeurs exercent leur droit de retrait. La lutte est victorieuse. Il est « vindicatif, toujours dans la contestation, mais c’est souvent fondé » dit un de ses professeurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benoit Daynes (@benoitdaynes)

 

Louis Boyard est nommé président de l’UNL en 2018. Il se retrouve en BTS communication par correspondance. Pour le moment, il préfère s’intéresser aux problématiques des jeunes et refuse de dire pour qui il voterait. Il a du mal à imaginer ce qu’il veut faire plus tard. Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de Louis Boyard. On peut facilement imaginer que le garçon va se retrouver au cœur de clash.