TPMP : Un chroniqueur de Cyril Hanouna condamné, audiences détonnantes sur C8

Ce sont encore de belles performances en terme d’audiences qu’affichait « TPMP » ce 19 octobre. Et pour cause, le professeur Didier Raoult était invité sur le célèbre plateau de C8.

TPMP : la condamnation d'un chroniqueur et un invité d'exception galvanisent le public
© C8

TPMP a fait des prouesses ce mardi 19 octobre en augmentant encore sa part de marché auprès du public. L’émission de Cyril Hanouna est pourtant régulièrement critiquée. Mais il faut croire que les téléspectateurs sont acquis à la cause du talk show, tour à tour déjanté et sérieux sur les sujets d’actualité. D’après nos confrères de Toute la téléTPMP récupère 0,3 point d’audience entre le lundi 18 et le mardi 19 octobre. Soit un augmentation qui permet une moyenne de 1,42 millions de téléspectateurs sur la dernière partie du programme. Objeko vous l’accorde, TPMP n’a pas fini de faire des adeptes. Les rangs des « fanzouzes » sont de plus en plus conséquents et plusieurs sujets abordés ce mardi 19 octobre pourraient en être la cause.

D’abord, parce que TPMP recevait le professeur Didier Raoult pour parler des vaccins et de l’hydroxychloroquine. Aussi, il a été question de la condamnation de l’un des chroniqueurs de Cyril Hanouna, Jean Messiha. Et enfin, le débat concernant le concours Miss France prend des proportions exceptionnelles cette année. En effet, une association féministe attaque le concours aux Purd’hommes. On vous raconte tout !

TPMP affiche des performances superbes grâce à plusieurs sujets brûlants de l’actualité

TPMP sait jouer sur plusieurs tableaux à la fois et c’est sans doute ce qui fait la force du programme de C8. Cyril Hanouna est à l’aise en direct pour mener de fronts divers débats et sur divers tons aussi. Ainsi, l’animateur et producteur de TPMP peut autant proposer du contenu sérieux à ses téléspectateurs que du contenu hilarant. Certes, on pourrait croire que le public ne sache plus sur quel pied danser. Mais au contraire, cette spontanéité semble parfaitement leur convenir. Car cela peut vouloir dire que sur tous les sujets, des surprises peuvent survenir.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par #TPMP (@tpmptv)

En effet, lorsque nous regardons une émission de TPMP, nous ne sommes pas à l’abris de voir des sujets très sérieux tourner au fou rire général. De même, nous ne sommes pas à l’abris de voir des sujets cocasses se transformer en débats houleux. Et surtout, dans tous les cas de figure, Cyril Hanouna est toujours très à l’aise. Objeko admettra volontiers que l’animateur et producteur de TPMP ne laisse personne indifférent. Que l’on apprécie ou pas son travail, il faut reconnaitre qu’il est impressionnant. Revenons donc sur les grands dossiers de ce mardi 19 octobre.

D’abord, la condamnation de Jean Messiah pour un tweet disant du préfet Jean-Jacques Brot qu’il était un « ami des islamistes » a fallu 1 500 euros d’amende au chroniqueur de TPMP. Cela permettrait à Gilles Verdez de tacler encore une fois son meilleur ennemi sur le plateau de Cyril Hanouna.

Ensuite, concernant le concours Miss France, le débat a fait rage aussi. Mais cette fois-ci ce sont plusieurs chroniqueurs qui voulaient défendre le concours face à Caroline Mécary, une avocate dans l’affaire qui oppose l’association Osez le féminisme au célèbre concours.

Un invité de choix pour interpeller les téléspectateurs

Et enfin, Didier Raoult a quant à lui fait consensus sur le plateau de TPMP. Trouvant même dans les propos du chroniqueur et avocat Fabrice Di Vizio des paroles justes.

« On ne peut pas dire vous êtes pour ou contre les vaccins, c’est une question idiote. Il faut savoir quel vaccin, pour qui, à quel moment, à quel âge. (…) Je crois au conseil médical et je pense qu’un des problèmes qu’on a avec le vaccin, c’est qu’on pense que l’Etat peut décider à la place des médecins et quelle est la situation de chacun. », disait le professeur sur le plateau de TPMP.

« Je ne comprends toujours pas comment il y a un tel déchainement sur la possible toxicité quelque chose qui a dû être prescrit cinq milliards de fois. Tout ça a amené à une fantaisie délirante écrite par cinq ‘pieds nickelés’ et qui a bloqué tous les essais thérapeutiques effectués avec ce médicament. », ajoutait-il. Ce débat qui prenait place dès le début de la pandémie, Objeko ne vous cache pas qu’il n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.