TPMP : une célèbre chroniqueuse agressée en plein footing, révélations glaçantes

Une chroniqueuse de Touche pas à mon poste est revenue sur la terrible agression dont elle a été victime alors qu'elle faisait son footing dans la région parisienne.

© C8

Alors que ce mercredi 10 novembre 2021, Cyril Hanouna évoquait dans TPMP le cas de cette jeune femme découverte dans un kebab après son agression, l’une de ses chroniqueuses est revenue sur un drame similaire auquel elle a elle aussi dû faire face. En effet, Isabelle Morini-Bosc raconte le terrible drame qu’elle a vécu alors qu’elle faisait son footing dans la région parisienne. Objeko vous propose donc de revenir sur ce récit poignant.

TPMP : Isabelle Morini-Bosc agressée « Ça a duré deux heures et demie »

Un terrible fait divers

Ce mercredi 10 novembre 2021, toute l’équipe de TPMP avait effectivement décidé de s’intéresser à cette terrible agression vécue par une adolescente de 17 ans. En début de semaine, la jeune femme faisait effectivement un jogging dans la forêt de Bellebranche en Mayenne. Le lendemain dans la soirée, Guven, le patron d’un kebab, l’a finalement recueillie dans un état de détresse évident. Selon les premières déclarations de la victime, elle a effectivement été kidnappée avant de réussir à faire faux bond à ses ravisseurs. Incapable de dire où elle se trouvait durant tout ce temps, les secours l’ont prise en charge.

Dans cette émission de TPMP, Cyril Hanouna a donc interrogé Guven, le patron du kebab pour recueillir son témoignage. L’homme explique avoir effectivement découvert chez lui une jeune femme apeurée, mais également tachée de sang. Si bien évidemment l’émotion était palpable sur le plateau, l’une des chroniqueuses semblait plus particulièrement touchée par ce récit. En effet, Isabelle Morini-Bosc expliquera avoir elle aussi vécu le même calvaire il y a déjà quelques années. Face aux caméras de C8, elle accepte donc d’expliquer ce drame qu’elle a malheureusement dû traverser.

Une angoisse permanente

En effet, Isabelle Morini-Bosc se souvient de ce jour où elle faisait un jogging à Neuilly-sur-Seine vers 8h du matin. À un moment donné, un homme s’est donc approché d’elle par derrière avant de la ceinturer et de l’allonger sur le sol. La chroniqueuse de TPMP a bien tenté de se débattre, mais en vain. Elle se rappelle ainsi que « ça a duré 2h30 ». Un événement qui bien évidemment l’a profondément marquée et qui encore aujourd’hui semble encore difficile à évoquer. D’ailleurs, elle reconnaît que plus de cinq ans après les faits, elle reste toujours sur ses gardes.

Dans cette déclaration, la journaliste de RTL et chroniqueuse de TPMP affirme effectivement toujours garder une certaine angoisse. À titre d’exemple, elle craint toujours de voir une jeune femme seule lorsqu’elle fait du sport plus particulièrement dans les endroits peu fréquentés : « À chaque fois que je vois une jeune femme s’enfoncer dans le bois de Boulogne, j’ai envie de lui dire : ‘Ne cours pas dedans, ne cours pas au bois de Boulogne’. Moi, depuis, je ne cours que dans des axes où il y a beaucoup de gens ». Un véritable traumatisme qui bien naturellement est difficile à effacer.

« J’étais complètement souillée »

Face aux autres chroniqueurs de TPMP, Isabelle Morini-Bosc explique également ne pas avoir souhaité porter plainte. Elle se rappelle d’ailleurs qu’à l’époque Cyril Hanouna lui avait conseillé de le faire même si finalement, elle fera un autre choix. Elle ne semblait effectivement pas en avoir la force : « J’étais complètement souillée de partout, je suis rentrée chez moi me doucher. Et après, je n’ai pas eu envie de ressortir ». Un souvenir horrible qui l’incite aujourd’hui à livrer quelques conseils à celles qui pourraient se montrer imprudentes : « C’est un schéma malheureusement classique. On va d’ailleurs profiter de cette occasion, si vous voulez bien pour rappeler aux jeunes filles qu’il devient un peu imprudent de courir seules en forêt ».

En tout cas, si ce récit d’Isabelle Morini-Bosc est déjà particulièrement poignant, il n’est malheureusement qu’une partie de son histoire. Au mois de mars dernier, toujours sur le plateau de TPMP, elle affirmait effectivement qu’au cours de sa vie, elle aurait dû subir des attouchements ainsi que trois viols au total. Une effroyable suite d’agressions qu’elle n’évoque qu’à de très rares occasions, mais qui bien évidemment sont toujours bien présentes dans sa mémoire. Des abus sur lesquelles elle était notamment revenue au moment des césars et de la polémique concernant la présence de Roman Polanski dans la sélection. En effet, après avoir donné son avis positif sur le film du réalisateur, quelqu’un lui aurait dit qu’elle méritait d’être agressée par un homme. Une remarque que bien évidemment, elle a été loin d’apprécier en raison de sa propre histoire. « Vous ne connaissez pas mon passé, alors ne dites rien ».