Un enfant de 5 ans pète un câble et frappe son institutrice, elle termine à l’hôpital…

Cette affaire, personne ne l'oubliera. En effet, après une altercation avec l'un de ses camarades, un enfant de cinq ans ne ménage pas son institutrice. Résultat des courses, elle fait un détour par la case urgences ! Aïe, que s'est-il passé ?

©dreamstime

Depuis quelques jours, ce fait divers fait la une des médias. Hélas, on déplore qu’un adulte a été la victime d’un enfant de cinq ans.

Un enfant de 5 ans bientôt en prison ?

L’État de Floride est sous le choc. En effet, dans la paisible ville de Pembroke Pines, personne ne pouvait s’attendre à une telle catastrophe. Que ce soient les policiers dépêchés sur place ou bien les témoins de la scène apocalyptique, personne ne comprend l’attitude de cet enfant de 5 ans. Qu’est-ce qui a pu le pousser à réagir de cette manière ? Généralement, à cet âge, on a tendance à imiter des intrigues découvertes à la télévision, sur la Toile ou chez soi. Sans tomber dans les clichés, vu le caractère extrêmement déroutant de cette histoire, on ne sait pas du tout comment démêler le vrai du faux. Sans perdre une seconde, Objeko vous raconte tous les détails de cette affaire hors-norme ! Cher lecteur, nous vous recommandons de boucler votre ceinture et de vous accrocher à votre siège. Nous rentrons dans une zone de turbulences qui ne peut pas vous laisser indifférent.

L’attitude de cet enfant de 5 ans sidère les autorités

À la Pine Lakes Elementary School, tout le monde ne parle plus de la victime et de son jeune b**rreau. Au moment où l’enquêteur accepte de récolter le témoignage de l’institutrice, il ne sait pas encore qu’il va avoir du pain sur la place. Son « état de faiblesse » est préoccupant. Très vite, un scénario m*cabre commence à se dessiner dans son esprit. Tout débute lorsque la maîtresse tente de mettre fin à un conflit entre élèves. Chaises par terre, objets balancés à l’autre bout de la pièce, les dégâts matériels sont considérables. L’un des deux protagonistes est à peine un peu plus âgé. Donc, par tous les moyens, elle essaie de mettre à l’écart cet enfant afin de comprendre le pourquoi du comment de cette rixe hors du commun.

Hélas, au lieu de se justifier verbalement de son comportement, l’enfant se révolte contre son référent scolaire. Une pluie de c*ups en tout genre s’*bat sur la malheureuse enseignante. Prise à partie sur ce conflit, elle ne pensait vraiment pas récolter en retour l’ensemble de ces dommages moraux et physiques. C’est la double peine pour elle ! Pendant ses études, on lui a appris la patience, la pédagogie… ce qui est aux antidotes du calvaire qu’elle vient de vivre. Désormais, il va y avoir deux enquêtes pour déterminer les causes de ce tsunami. Quant aux conséquences, elles ne sont pas claires. Comment réprimander un bambin de cinq ans qui se comporte comme s’il en avait dix de plus ?

Et là c’est le drame !

Afin de vous décrire un peu l’état de la maîtresse, elle a commencé par avoir des quintes de toux si violentes qu’elle a en a eu la nausée. Les secours décident de la placer en position latérale de sécurité de façon à écarter les souffrances. En coulisses, Objeko sait que cette technique sert également à « maintenir un flux d’air ouvert et éviter un éventuel étouffement ». Incapable de prononcer la moindre syllabe, elle tente de s’accrocher à la vie. On imagine bien le caractère pathétique de la scène puisqu’elle n’a eu de cesse que de « cligner des yeux et de respirer régulièrement. »

Ouf, les pompiers arrivent. Ils ne réfléchissent pas une demi-seconde et l’emmènent avec eux. Elle doit avoir des examens complémentaires. Quant à l’enfant responsable de ces actes odieux, il n’a pas été menotté. D’ailleurs, nos confrères de Newsweek ont contacté la police. Aussi incroyable que cela puisse paraître, une source proche de l’enquête précise qu’ »aucune accusation n’a été déposée auprès du bureau du procureur de l’État » ! Du coup, quel sera le dénouement de cette histoire ? Que va devenir cet enfant jugé incontrôlable par les autorités ? Depuis peu, l’enseignante a enfin pu regagner son domicile. Choquée, traumatisée, elle n’a pas encore souhaité s’exprimer. Et on la comprend ! Personne ne sait si elle reprendra son poste bientôt ni si sa carrière va se poursuivre dans la même école. Suite dans le prochain numéro d’Objeko !

Merci à nos confrères de Newsweek