Un enfant laisse un mot sur la note du restaurant pendant que son père se rend aux toilettes

Le caractère insouciant de l'enfant nous étonnera toujours. Spontanné, il ne réfléchit pas et dit les choses naturellement. C'est justement le cas de cet enfant qui n'a pas hésiter à solliciter un serveur. Que voulait-il ? Objeko vous raconte tout dans les moindres détails !

© Shutterstock

Si on pouvait réunir les anecdotes des moins de 6 ans dans un livre, on le ferait. Accrochez-vous, l’attitude de cet enfant est en or !

L’appel à l’aide de cet enfant a fait le tour du monde !

Durant toute sa carrière, Jean-Luc Reichmann aime recevoir les petits et les grands. Bien entendu, il demande auparavant à sa BFF Zette d’adapter son questionnaire à nos chères têtes blondes. Ami lecteur d’Objeko, tel que vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessus, cela donne lieu à de belles séquences. Drôles ou émouvantes, elles disposent de tous les ingrédients pour être présentes dans les bêtisiers de fin d’années. Une chose est sûre. S’il avait eu connaissance de cette anecdote, il aurait sans nul doute invité cet enfant dans l’une de ses émissions. Plus que jamais, son discours nous met face à nos responsabilités ou contradictions d’adulte. Considérée comme pure, la parole d’un plus petit que soi reste souvent gravée dans le marbre. Avec un peu d’avance, n’hésitez pas à préparer la boite de mouchoirs… Vous allez en avoir besoin !

La vérité sort de la bouche de cet enfant !

Dès qu’il arrive à faire des phrases, un enfant a besoin de s’exprimer. Tout d’abord, il a pour objectif de solliciter un adulte dans des tâches qu’il ne peut pas effectuer seul. Ensuite, quand il a un doute sur le monde qui l’entoure, il se précipite sur sa personne référente. Mettant sur un piédestal ses parents, un membre du cercle amical ou familial peut aussi bien convenir. Pour cette minuscule princesse de 6 ans, décision est prise de s’adresser sans intermédiaire aux serveurs de son restaurant préféré. C’est l’évidence, la direction du Castello à Yeovil n’oubliera jamais sa visite !

Constatant que ces derniers ont l’air occupés, elle s’empare d’une serviette et leur écrit le message suivant. « Merci d’être si adorables et de nous avoir donné votre délicieuse nourriture ! » Après avoir longtemps sur l’orthographe de la recette italienne dévoré en quelques minutes par ses soins, elle leur précise qu’elle raffole de son « plat de « spaghetti ».  Triste de partir sans saluer l’amabilité ainsi que le professionnalisme de l’équipe en salle, elle n’y va pas avec le dos de la cuillère. « Vous êtes très gentil et vous obtenez certainement une note de 5 étoiles de ma part ! » Cerise sur le gâteau, ils lui offert une confiserie. Pour un enfant, ce genre de cadeau met en confiance ! Soucieuse de leur renvoyer l’ascenseur, elle leur indique d’une flèche le pourboire généreux laissé par sa maman. Enfin, afin qu’ils puissent la visualiser cet ange lors de sa prochaine venue, elle leur donne un indice de taille sur son identité. « Beaucoup d’amour, Georgie (la petite fille blonde). 

Comprenne qui pourra…

En lisant cette histoire sur la Toile, Objeko constate que ce n’est que la pointe visible de l’iceberg. Par exemple, sur l’Instagram du Woodland Creatures, on se rend compte qu’un autre enfant a souhaité se manifester. Guettant que personne ne soit aux alentours, y compris son papa qui était en train de se laver les mains, il s’empare du stylo et agit en total discrétion.

Si vous n’arrivez pas à lire, sachez qu’il y a une information de taille. En lui annonçant que son géniteur est au travail ainsi que son prénom, l’équipe du restaurant en a les larmes aux yeux. C’est pour ce genre de petite récompense qu’ils se lèvent tous les matins. Certes, si on la compare au montant de l’addition, elle est purement symbolique. Pourtant, après deux ans de pandémie, le moindre encouragement est bon à prendre.

Comment réconcilier le client et son assiette ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tripadvisor (@tripadvisor)

Pour les adultes, il n’est pas question de laisser un indice sur une serviette ou un ticket de caisse. Comparé aux mots doux de cet enfant, ça serait sans doute mal perçu par la personne en charge de ce repas. C’est pourquoi les habitués se fixent rendez-vous sur des plateformes de réservation en ligne. Utiles pour les touristes, ce genre de sites permet de se forger un avis à l’instant tu sans avoir à se déplacer. À l’instar de Philippe Etchebest qui vient au secours de ses collègues, les éditeurs de guides grincent des dents. Pas à l’abri d’une critique ou d’une photo qui ne met pas en valeur l’établissement, ils paient encore trop souvent le prix de leur négligence.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Restaurant l’Office (@loffice_)

C’est pourquoi, au lieu de répondre au client mécontent, les restaurateurs envahissent les réseaux sociaux. On l’a vu lors de la fin du protocole sanitaire, ils proposent des recettes innovantes. Rien qu’en découvrir les photos, les papilles de l’équipe d’Objeko en salivent. Donc, à votre avis, quelle est la morale de cette histoire ? À vous de vous la forger et nous raconter votre première expérience gastronomique. Même s’il réclame (trop) souvent du junk food, le regard attendri d’un enfant vaut tout l’or du monde !